Vendredi 22 octobre 2021
TEST: 2288

Connaissez-vous les symboles nationaux de Singapour ?

Par Jean-Michel Bardin | Publié le 09/09/2021 à 18:30 | Mis à jour le 09/09/2021 à 18:30
Photo : Le Merlion et l'Esplanade
symbole singapour merlion esplanade

Le 9 août est la fête nationale de Singapour, marquant son accession à l’indépendance en 1965. Mais, cette année, les festivités ont été quelque peu perturbées par la pandémie. Finalement la parade a eu lieu, en format réduit, le 21 aout. C’est l’occasion de revenir sur les six symboles nationaux de Singapour, leur origine, leur signification, et leur usage.

Les trois premiers symboles nationaux, le drapeau, l’hymne national, et les armoiries, ont été institués lorsque Singapour a obtenu une large autonomie dans le cadre de la colonie britannique. Ils ont été dévoilés lors de l’inauguration du premier Président de la République de Singapour, le 3 décembre 1959. L’engagement national (national pledge) a été écrit en 1966, un an après l’indépendance de Singapour. Les deux derniers symboles, la fleur nationale et la tête de lion, ont été introduits dans les années 80.

 

Le drapeau national

drapeau de singapour
Le drapeau national singapourien sur un HDB (@Todayonline)

 

Le drapeau national singapourien a deux bandes de couleur horizontales, le rouge au-dessus du blanc. Le rouge symbolise la fraternité et l’égalité entre tous les êtres humains, et le blanc, la pureté et la vertu omniprésentes et éternelles.

Dans la partie rouge se trouve un croissant de lune blanc, symbolisant une jeune nation en croissance, et cinq étoiles blanches, représentant les idéaux de démocratie, de paix, de progrès, de justice, et d’égalité.

Les proportions (2/3) et les couleurs du drapeau (tons de rouge et de blanc) doivent être strictement respectées. Pendant la période de la fête nationale (du 1er juillet au 30 septembre), il peut être déployé sur les bâtiments résidentiels. Tous les HDB ont des crochets à cet effet, disposés en dessous des fenêtres ou des balcons. En dehors de cette période, le drapeau ne peut être déployé que sur des mâts. S’il reste déployé la nuit, il doit être éclairé. S’il est en compagnie d’autres drapeaux, il doit être placé au-dessus d’eux, ou à défaut à l’extrême gauche. En tout temps, le drapeau national doit être traité avec respect et ne doit pas être utilisé à des fins commerciales.

A noter qu’il est interdit de déployer des drapeaux d’autres pays sur une résidence privée de manière visible de l’extérieur.

 

L’hymne national

 

Cet hymne a été composé en 1958 par Zubir Said. A l’origine, il était destiné à être le chant officiel du conseil municipal de Singapour pour célébrer la fin de la rénovation du théâtre Victoria. Il a ensuite été modifié pour devenir l’hymne national et a été exécuté pour la première fois en tant que tel le 3 décembre 1959.

Il est écrit et doit être chanté en malais, la langue nationale de Singapour, et chacun doit se lever lorsqu’il est exécuté. Son titre est « Majulah Singapura » (« en avant Singapour ») et voici ses paroles :

Mari kita rakyat Singapura                                       Venez, compatriotes Singapouriens
Sama-sama menuju bahagia                                    Avançons ensemble vers le bonheur

Cita-cita kita yang mulia                                           Puissent nos nobles aspirations permettre

Berjaya Singapura                                                      À Singapour de réussir

Marilah kita bersatu                                                  Venez, soyons unis

Dengan semangat yang baru                                   Autour d'un nouvel état d'esprit

Semua kita berseru                                                   Que nos voix ne fassent plus qu'une

Majulah Singapura                                                     En avant Singapour
Majulah Singapura                                                     En avant Singapour

 

Notons que l’accent est mis sur la nécessaire unité de la société (« ensemble », »unis », « une »), pour contrer les tendances communautaristes qui se sont manifestées par de graves émeutes raciales dans les années précédant l’indépendance de Singapour.

Le dernier enregistrement officiel a été réalisé en 2019 avec le réarrangement musical de Phoon Yew Tien. Il est notamment utilisé tous les matins dans les écoles.

 

Les armoiries nationales

armoiries singapour
Les armoiries de Singapour (@ministère de la culture, de la communauté, et de la jeunesse)

 

Les armoiries reprennent les éléments du drapeau singapourien (le croissant de lune et les cinq étoiles blanches sur fond rouge) et le titre de l’hymne national, comme devise. Le lion représente Singapour (« Singapura » signifie « la ville du lion » en sanskrit), et le tigre, les liens historiques avec la Malaisie, dont les armoiries représentent deux tigres.

Pour la petite histoire, il n’y a jamais eu de lions à Singapour, mais le découvreur légendaire de l’ile, Sang Nila Utama, crut en voir un, quand il débarqua sur la plage à la fin du 13ème siècle. En revanche, il y a bien eu des tigres, mais, rassurez-vous, le dernier a été tué en 1902 à l’hôtel Raffles.

Les armoiries, comme le drapeau, ont été conçues par Joseph Teo, artiste autodidacte qui avait alors 25 ans.

L’usage des armoiries est réservé aux organismes gouvernementaux.

 

L’engagement national (National Pledge)

engagement national singapour

 

Conçu à l’initiative du ministère de l’éducation pour inculquer aux élèves patriotisme et conscience nationale, l’engagement national est récité dans les écoles tous les matins après le chant de l’hymne national et le lever du drapeau. Il est aussi récité lors des cérémonies relatives à la fête nationale. Il doit être récité en anglais, la langue véhiculaire de Singapour, avec la main droite sur le cœur. Voici son texte :

We, the citizens of Singapore,                                 Nous, les citoyens de Singapour,
pledge ourselves as one united people,                nous engageons comme un peuple uni,
regardless of race, language or religion,                peu importe la race, le langage, ou la religion,
to build a democratic society                                   à construire une société démocratique
based on justice and equality                                  basée sur la justice et l’égalité
so as to achieve happiness, prosperity                  de sorte à atteindre bonheur, prospérité,
and progress for our nation.                                    et progrès pour notre nation

Comme pour l’hymne national, le texte insiste sur la nécessité d’une harmonie entre les différentes communautés.

 

La fleur nationale

orchidee
(@ National Heritage Board)

 

Singapour s’étant voulu une cité-jardin, il est apparu important de symboliser sa richesse en verdure et biodiversité par une fleur nationale. En 1981, un comité formé par le ministère de la culture a choisi l’orchidée Vanda Miss Joaquim pour sa résilience et sa floraison permanente. Il est possible d’en voir au jardin National des Orchidées, situé dans le Jardin botanique. L’usage de ce symbole est libre.

Cette fleur est une hybride entre deux espèces d’orchidées, et, à ce titre, symbolise la diversité harmonieuse de Singapour. Elle a été créée en 1893 par Miss Agnes Joaquim (1854-1899) dans son Jardin de Tanjong Pagar. Les curieux pourront se recueillir sur sa tombe dans le jardin de l’église arménienne de Singapour, la plus ancienne église du pays.

 

La tête de lion

tete de lion symbole de singapour
(@ National Heritage Board)

 

Ce symbole a été introduit en 1986 pour offrir aux particuliers comme aux entreprises la possibilité de promouvoir librement l’identité nationale, alors que l’usage des autres symboles est très règlementé. Il doit cependant être traité avec dignité et respect. Son design (forme et couleurs) doit être strictement respecté.  Il ne doit pas être confondu avec le Merlion, dont l’usage est régi par le STB (Singapore Tourism Board).

Au-delà du rappel de l’origine étymologique du nom du pays, la figure du lion renvoie aux trois valeurs nationales que sont le courage, l’excellence, et la force.

Au début de cette année, un groupe de travail de citoyens a été réuni pour réfléchir aux évolutions de ces symboles.

Ce groupe de travail comprenant 47 citoyens de diverses origines qui avaient répondu à un appel à candidature du ministère de la culture, de la communauté, et de la jeunesse. Ils ont procédé à une enquête publique qui a permis à 1500 personnes de partager leurs vues sur le sujet. Ils ont remis leur rapport mi-juillet au ministre. Il doit y répondre ce mois-ci, après avoir consulté les diverses parties concernées. Les amendements nécessaires aux lois et règlements en vigueur devraient être présentées au parlement l’année prochaine.

Parmi les diverses recommandations du groupe de travail : pouvoir utiliser d’autres langues officielles pour les levers de drapeau, adapter les symboles et leur usage pour les personnes handicapées, élargir l’usage de ces symboles, et formaliser la reconnaissance d’autres éléments symboliques de Singapour, comme le Merlion (qui est déjà parfois considéré comme un symbole national) ou l’Esplanade.

 

idpix3

Jean-Michel Bardin

Scientifique de formation, mais curieux de tout. Ingénieur IT de profession, mais artiste de coeur. Citoyen du monde, d'une jeunesse au Maroc à la retraite à Singapour.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Hong Kong Appercu
MUSIQUE

Enzo de Hong Kong représentera la France pour l’Eurovision 2021

Enzo, le prodige musical de Hong Kong de 13 ans qui nous avait fait vibrer en 2020 au concours The Voice Kids, vient d'être désigné officiellement pour représernter la France à l'Eurovision