Mardi 11 décembre 2018
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Aidez-moi ! Je suis stressé(e)

Par CHI - Complete Healthcare International Clinique | Publié le 20/02/2018 à 14:44 | Mis à jour le 21/02/2018 à 15:24
comment lutter contre le Stress ? diagnostic et conseils

 

Le stress est universellement présent dans nos vies. Nous en subissons les effets de différentes manières. Certaines formes de stress sont utiles, elles nous permettent d'atteindre nos objectifs et de respecter un délai.

Les problèmes surviennent lorsque la réparation et la régénération de notre corps sont insuffisantes ou que le stress devient excessif. Le stress perturbe alors l'équilibre normal du corps, avec des effets contreproductifs. L'émotion que nous ressentons lorsque nous nous sentons dépassés et que nous manquons de contrôle sur nos vies peut également être qualifiée de «stress».

 

Quels sont les symptômes les plus courants ?

 

Les changements d'humeur tels que la dépression, l'anxiété et l'irritabilité sont les plus courant. Le sommeil est également affecté. Le stress sous sa forme la plus extrême s'appelle «burn-out».

 

Je me sens stressé, je ne sais pas pourquoi; tout le monde n'a-t-il pas les mêmes pressions - travail, famille, enfants, etc.?

 

Un mauvais équilibre entre vie professionnelle et personnelle, un emploi du temps chargé, des troubles émotionnels, un manque de sommeil, des problèmes relationnels, la perte d'un emploi ou une consommation excessive d'alcool sont typique de la vie moderne. Tout cela joue un rôle sur notre niveau de stress. La présence d’une maladie chronique chez soi ou chez un proche peut également être source d’inquiétude.

 

Il existe en parallèle des contraintes «fonctionnelles» invisibles qui influent sur notre corps comme par exemple une mauvaise digestion, la présence de bactéries et de parasites intestinaux malsains, des intolérances alimentaires ou un régime pauvre en nutriments, des infections chroniques telles que les mycoplasmes ou la fièvre glandulaire et un surmenage. Ils se traduisent par un déséquilibre chimique et peuvent avoir des conséquences lourdes sur de nombreux systèmes du corps.

Les maladies auto-immunes qui génèrent typiquement une inflammation chronique ainsi que la pollution de l'environnement agissent aussi comme des facteurs de stress.

 

Quels sont les différents effets du stress sur notre corps ? 

Malheureusement, le stress n'épargne aucun de nos organes vitaux. Les effets suivants peuvent être constatés si un niveau de stress élevé se prolonge dans la durée.

- coeur et poumons : changements de la pression artérielle et du pouls, perturbation du rythme respiratoire

- appareil digestif : diarrhée ou syndrome du côlon irritable

- système nerveux : changements d'humeur, ‘mauvaise humeur’, symptômes de panique, maux de tête, mauvais sommeil, tête brumeuse, problèmes de mémoire

- hormones : envies de sucre ou hypoglycémie (équilibre du sucre), cycle menstruel perturbé, incapacité à réguler la tension artérielle, symptômes prémenstruels exagérés / tension, baisse de la libido.

- système squelettique - os affaiblis (squelette), perte de masse musculaire.

- le système immunitaire est affaibli.

 

Quelle est la physiologie impliquée par le stress ?

Les hormones qui influent sur les effets du stress sont les hormones surrénaliennes - le cortisol, l'aldostérone et l'adrénaline. Les glandes surrénales sont de minuscules glandes qui siègent sur les reins et produisent du cortisol de façon pulsée pendant 24 heures. L'hormone atteint son niveau maximum le matin et diminue graduellement pour atteindre son niveau le plus bas la nuit, l'hormone du sommeil (la mélatonine) prend ainsi le relai. Un pic de cortisol le matin est source d'énergie et de motivation. Le cortisol est l'hormone censée contrôler la réponse «combat ou fuite» et doit être libérée par la glande de façon pulsatile en réponse au stress.

 

Il est indispensable que le niveau de cortisol diminue pour que la production de mélatonine se mette en place. Cette hormone qui permettra la relaxation et la somnolence. Le stress peut perturber la réduction du  niveau de cortisol et donc les cycles du sommeil à mesure que l'on reste hyper-stimulé. La lumière bleue et l'exposition aux appareils électroniques perturbent encore davantage la production de mélatonine.

 

Si aucune mesure n'est prise pour répondre à ces signaux d'alarme, les glandes surrénales s'épuisent et entraine une baisse significative de l'énergie (pendant toute la journée) et une mauvaise qualité du sommeil la nuit. Des poussées d'adrénaline peuvent alors apparaitre et mener à des sentiments de panique, à une fatigue chronique suivie de symptômes physiques tels que décrits ci-dessus. La prise de médicaments, des changements d’habitudes alimentaires et même de l'exercice n’auront alors plus aucune incidence. Les facteurs de stress doivent être déterminés et traités en priorité et avant toute action.

 

 

Quels sont les moyens d’agir face au stress ?

Conseils généraux - Apprendre à dire « non », établir des priorités, faire des listes de choses à faire, faire son emploi du temps et s’y tenir sont des moyens simples qui aideront. Les perfectionnistes sont plus vulnérables et peuvent avoir besoin de « lâcher prise ». S'entourer de gens positifs aide toujours.

 

Alimentation - Les aliments frais, riches en protéines de bonne qualité et les légumes vous fourniront les éléments de base essentiels pour faire face au stress. Évitez les aliments transformés et les aliments sucrés car ils provoquent une poussée de cortisol et stressent les glandes surrénales. Les vitamines B, la vitamine C, les acides gras oméga-3 et le magnésium sont essentiels pour aider à produire suffisamment de cortisol.

 

Sommeil - C'est probablement le plus curatif dans le stress. Essayez de vous endormir avant minuit pour éviter un deuxième pic de cortisol qui perturberait le début et le maintien du sommeil. Déconnecter vous ! Lire ses emails, ses messages sur son téléphone avant de se coucher n’aide pas. Mettez vos appareils électroniques loin de votre lit. Le magnésium et l'utilisation occasionnelle de  mélatonine peuvent aider si besoin.

 

Exercice – Dans les premiers stades de stress le sport peut aider.  Mais attention trop de sport peut aussi fatiguer les glandes surrénales. L'exercice déclenche la libération de cortisol. Par conséquent, « écouter son corps » et ralentir si besoin sont les maitres mots.

 

La relaxation –  La méditation, la pratique de la pleine conscience, du yoga doux ou des pratiques réparatrices comme le tai-chi - ont tendance à relaxer et à soulager le stress et la tension. Ils sont donc recommandés pour les personnes stressées.

 

Le rôle des herbes – Certaines herbes et suppléments utilisés depuis de nombreuses années par les médecines ancestrales et traditionnelles comme le rhodiola, l'ashwangandha et le ginseng peuvent être utiles pour soutenir la relaxation, calmer l'esprit et améliorer les niveaux d'énergie.

 

En conclusion,  il est indispensable de comprendre que notre réponse physiologique aux circonstances extérieures est unique. Elle dépend de la façon dont nous percevons les choses, et détermine notre tolérance individuelle face au stress. Un individu qui considère les problèmes comme un défi,  une opportunité d'apprentissage sera susceptible de mieux gérer le stress. Bien souvent pour combattre le stress des changements de mode de vie,  une meilleure acceptation des évènements et un ‘lâcher prise’ seront plus efficace que des médicaments.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Sing’Baroque - La quintessence du baroque

Mélomane averti, Arnaud de Fontgalland vient de créer Sing’Baroque, une Académie de musique baroque. Son ambition ? Mieux faire connaître la musique baroque à Singapour et la rendre accessible à tous.

Communauté

Trophées des Français d’Asie – Emotion et fierté

Le jeudi 6 décembre dernier s’est déroulée la cérémonie de remise des premiers Trophées d’Asie à la Résidence de l’Ambassadeur de France à Singapour. Une soirée haute en couleur qui a mis en lumière 5