Mardi 25 septembre 2018
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Escapade gourmande: royale, exotique ou délicieusement bourgeoise

Par Michèle Thorel | Publié le 05/10/2017 à 15:00 | Mis à jour le 03/04/2018 à 15:25
The Grand Astor Afternoon Tea Spread

Afternoon Tea version VIP dans un monument du luxe classique à la Brasserie Les Saveurs du St Regis pour célébrer les retours de villégiature, ou préparer les prochaines vacances en Thailande en savourant la “street food” haut de gamme à Long Chim… On pourra aussi se repaître d’un délice bistronomique purement français au Bistrot du Sommelier.

 

Afternoon tea à la brasserie Les Saveurs du St Regis: quintessence du luxe intemporel sooooo british!

Afternoon Tea Saint Régis

St Regis, patron des hôteliers, est éponyme de palace au sommet du chic traditionnel et du luxe.

Le premier hotel de luxe remonte à 1904, créé par un riche homme d’affaires, John Jacob Astor, en hommage à sa mère, Caroline, mondaine et célèbre grande Dame du “tout New York”, alors en pleine effervescence migratoire.

Caroline Astor adorait recevoir avec “faste, grandeur et magnificence”, en particulier pour les afternoon teas à l’anglaise, pour lesquels elle était devenue une référence, recevant 400 convives chaque semaine. Personnage social haut en couleurs, elle a marqué l’esprit et le style qui persiste dans tous les St Regis aujourd’hui. Une fragrance exclusive nommée Caroline 400, est la signature olfactive des 38 établissements dans le monde: délicate, élégante et cependant affirmée, notes fleuries et boisées, avec un soupçon de vanille…

Pour la petite histoire, John Jacob Astor n’a pas vécu suffisamment longtemps pour apprécier le succès de son hotel. Il a péri dans le naufrage du Titanic, avec sa jeune femme enceinte. Tragédie. Il est nommément cité et interprété dans le film culte de James Cameron : l’histoire indique qu’il était le plus riche passager du navire.

St Regis appartient aujourd’hui au plus grand groupe hôtelier du monde: Starwood Marriott.

La Brasserie Les Saveurs est un restaurant français traditionnel, particulièrement réputé pour ses “afternoon teas”. Décor classique, luxe vintage immaculé du 19ème, dorures, tentures en soie sauvage, tons soutenus de bleu et pourpre, porcelaine fine, couverts, pots et théière en argent style 19ème siècle grande bourgeoisie, service au diapason… Pour un plongeon instantané dans la vie de château d’une autre époque (faire abstraction de la vue sur la piscine, seule incohérence temporelle).

Si l’on insiste autant sur le decorum et l’ambiance, c’est parce que c’est sans doute l’attrait principal de cet épitome de l’afternoon tea.

Ce que l’on déguste est bon et il y a un choix relativement satisfaisant, classique et joliment dressé, sans saillies créatives cependant.

Le thé maison est une création exclusive TWG pour le St Régis de Singapour. Il est sensé évoquer les arômes de la fragrance Caroline 400: une réussite. Parfums ambrés, cannelle, épices et rose. Léger, avec de la personnalité et qui s’accorde sur tous les mets. La carte propose évidemment un choix de breuvages haut de gamme.

La spécialité maison est le “pot pie”, soupe épaisse de légumes et fruits de mer en croûte, servie dans une mini-soupière individuelle: la “coiffe” de pâte feuilletée dorée et rebondie est fort appétissante, neutre au palais. C’est servi à table, de même que le traditionnel présentoir à 3 niveaux présentant les petits fours et mini toasts classiques.

Pour le reste, cela se passe au buffet, un côté salé, un côté sucré:

mini-chaussons fourrés (champignons, poulet…), saumon gravelax, jambon de Serrano, 3 ou 4 makis, quelques fromages, pains maison délicieux, aux farines brune, blanche, avec ou sans céréales. Petites tomates et autres batonnets de crudités, mais point de salades composées ni de plats chauds élaborés: c’est bien un goûter sophistiqué et point un brunch pantagruélique.

Gaufres et crèpes salées et sucrées sont faites à la demande avec un choix d’ingrédients.

Les scones sont la fierté de la maison : ils rivalisent avec les meilleurs de Londres, nous dit-on! Moëlleux et fondants, ils ont en effet un petit goût brioché… qui nous les font préférer aux référents londoniens.

Enfin, le buffet de pâtisseries est sans doute la partie la plus achevée de ce goûter gourmand. Digne de nos plus grands pâtissiers en termes gustatifs et esthétiques. Il faut tout essayer! Opéras divers, aux fruits, chocolat, noisette, café… Mousses sublimes, forêt noire exceptionnnelle

C’est terrible: ici, rien n’est décevant, ni trop lourd, ni trop sucré. C’est rare dans un buffet de douceurs. Donc on ne résiste pas à la tentation… de se resservir!

Tous les jours de 15h a 17h. $49 par personne. Pour vivre comme une Altesse royale pendant 2 heures, c’est raisonnable!

Moment d’exception pour occasion particulière, gratification ou simplement détente, à savourer avec plénitude entre amis et en famille. Le temps ralentit, s’allanguit et l’on en ressort heureux, apaisé, serein.

La Brasserie Les Saveurs- Hotel St Régis- 29, Tanglin Road- T: 6506 6860- Mrt Orchard

 

LONG CHIM: version haut de gamme de la “street food” thai: aromatique, vibrante de couleurs, relevée, variée et jamais lourde. L’unique et heureuse bonne affaire du très select mall The Shoppes at MBS!

Long Chim- Minced Beef

Sous la houlette de David Thomson, restaurateur australien qui a embrassé la culture thai et démocratisé la cuisine royale thai dans son célèbre restaurant Nahm à Bangkok, Long Chim ressemble à une vaste taverne boisée, contemporaire, branchée (street art sur les murs), vivante, servant le meilleur de la “street food” thai, ou cuisine de la rue, savoureuse, franche, traditionnelle et fraiche, en utilisant des ingrédients choisis, haut de gamme et des méthodes de cuisson modernes et irréprochables en matière d’hygiène. Le délice de la street food, sans les dangers des street “bugs”!

Long Chim signifie: “entrez et essayez!”. C’est accueillant, joyeux et direct!!

En mezzanine juste au-dessus du casino, on prend l’ascenseur entre Gucci et Mulburry…. Pas de panique! Long Chim, c’est l’exception, LA seule bonne surprise à l’étage des restaurants, franchement abordable; accueil décontracté et souriant, à l’image du décor simple, moderne et relativement neutre.

Menus déjeuner à $25 (2 plats) et $30 (3 plats).

La carte est variée. Compter $13-18 pour une entrée, $26-34 pour un curry, $14-30 pour un plat (sautés viande/poisson et riz/noodles et légumes..), $21-27 pour une belle salade (papaye verte, Boeuf Wagyu grillé en lamelles..).

Cependant, nous recommandons le Maa Long Chim, menu dégustation pour 2 personnes, à $69/personne, pour pas moins de 9 à 10 plats à partager! Le titre de ce menu fait écho au nom du restaurant: Venez, essayez et dégustez! L’essence de la cuisine thai pour une somme modique, généreusement servie, avec boisson incluse (thé ou café)!! Imbattable, inratable, à essayer d’urgence! Car en plus, c’est excellent. Le meilleur moyen de faire un tour complet des saveurs thai typiques.

Ce menu propose 3 entrées, 5 plats et 1 à 2 dessert(s), ainsi qu’un thé chaud ou froid (jasmin, citronnelle, …):

- Une salade d’aubergines grillées, juteuses, au goût agréablement fumé;

- Satays ou brochette de porc caramélisés, saveur aigre-douce;

- Satays de boeuf Wagyu au cumin, curcuma et coriandre: excellent mariage de saveurs.

Nous apprenons au passage, que “satay” signifie “3 pièces de…” en Hokkien! Et que la communauté Hokkien, massivement émigrée en Malaisie depuis 2 siècles, a nommé les brochettes traditionnelles Satay: elles contiennent traditionnellement 3 morceaux. Ceci explique cela!...

- Le curry vert de poulet, aubergines et piments est le grand classique thai. Il est fameux. Sauce légère et cependant onctueuse, superbement parfumée, relevée à point, exubérante d’arômes.

- Le Boeuf haché avec piments doux rouges et verts, ail, basilic et riz blanc (minced beef) se déguste avec un oeuf au plat que l’on mélange au dernier moment dans l’assiette. Joli, agréable au palais; riche saveur de basilic et plutôt fortement relevé (jamais trop dans cette maison).

- L’émincé de porc séché, accompagné de calamars poêlés et riz au jasmin est le plat préféré des jeunes thailandais. On adore la texture croquante de la viande et l’association avec les petits morceaux de calamars.

- Un petit plat de noodles transparentes (glass noodles) aux crevettes séchées ainsi qu’

- une soupe au curry rouge, avec un oeuf poché (spécialité de Chang Mai)

nous permettent d’apaiser nos palais exaltés des plats précédents, sensiblement plus épicés.

On ne s’attardera pas sur les desserts…. Impossible d’échapper au sticky rice, ou riz collant, heureusement sauvé par la douceur délicate de la mangue… ou à la glace (maison) au durian: les thai en raffolent aussi, parait-il! RAS…

Une fort heureuse découverte, pleine de vie, très abordable pour une cuisine thai sans chichis, authentique, qualitative, fraiche et richement aromatique, sans excès de piments, avec une vue dégagée sur MBS et les quais…. On coche toutes les case, non?!

Enfin, repu mais pas ruiné, on peut aller tenter sa chance au Casino. Idée…

Une adresse à retenir pour y venir et revenir en famille, entre amis ou collègues lors de sorties ballades, spectacles ou… shopping.

LONG CHIM – The Shoppes at MBS- Atrium 2- 10, Bayfront Av, #02-02- T : 66887299

 

Le Bistrot du sommelier, ou la france du goût, rassurante cuisine bourgeoise traditionnelle et généreuse.

Joue de boeuf Bistrot sommelier

En bas, auberge-bistrot simple chaleureuse qui propose les standards de la cuisine française de terroir: joue de boeuf braisée, gratin dauphinois, magret de canard, cassoulet, entrecôte sauce béarnaise, escargots de Bourgogne…

En haut, bar à vin, fromages et charcuterie. Ambiance rustique branchée et lumineuse: grandes fenêtres, plafond extra-haut, charpente visible, poutres apparentes et murs de briques blanchis à la chaux. Une batterie de poêles et de couvercles de marmites tapissent un grand mur avec quelques reliques “vintage” de bistrots parisiens en zinc. Tables et chaises hautes en bois sombre donnent la touche finale du bistrot: convivial, décontracté, authentique, honnête et généreux.

Le patron, Max(imilien) Fedkiw est un sommelier averti (ex-Chef sommelier d’Alain Passard à l’Arpège), généreux et modeste, qui a su s’entourer en sommellerie comme en cuisine, de talents inconditionnellement acquis à la richesse et la diversité de la gastronomie française.

La sélection des vins favorise les petits producteurs “bios” qui optent pour la qualité sur des productions limitées. Faizal, jeune sommelier singapourien au français impeccable, nous explique fièrement l’histoire de chaque domaine vinicole minutieusement choisi. Un rêve…

Maitre en cuisine, le jeune Chef Brandon Foo est, lui aussi, singapourien, autodidacte, fougueux, méticuleux, généreux autant que passionné. Son expertise trouve so ancrage auprès de quelques mentors français (notamment Patrick Heubergé au Petit Salut de Singapour) pendant 10 ans, qui l’ont très vite remarqué pour sa soif d’apprendre, de comprendre, de se perfectionner… jusqu’à gagner la médaille de Bronze catégorie Traiteur du concours international Bocuse d’or à Lyon en janvier 2017 (Sihra) devant bien des équipes françaises! L’oeil pétillant de celui qui s’épanouit de donner sans compter ce en quoi il croit: le GOÛT, la texture parfaite, la maitrise des jus et des cuissons et bien entendu, zéro compromis sur la qualité et la fraicheur des ingrédients, Brandon Foo abore un large sourire généreux et heureux qui se retrouve dans tous ses plats.

Fraicheur iodée, onctuosité et pointe d’acidité dans la rillette de maquereaux frais, pochés, aux échalottes ($11.50). Superbe terrine de lapin en croûte digne d’un grand traiteur bien de chez nous: texture moëlleuse de la terrine, insert de tomates séchées aux herbes et croûte dorée, dense et croustillante et fine gelée parfumée et cristalline ($20). Une tranche généreuse, une petite salade et un verre de vin: nous sommes comblés.

Ne pas manquer le plat signature de la maison: la joue de boeuf braisée, sauce au vin rouge et thym frais, dite “à la bourguignonne”. Veloutée, parfumée, légère, corsée… C’est simple: on demande une cuiller pour terminer la sauce dans l’adorable petite marmite en terre cuite ($35).

En été, le chef propose sa création gagnante au Bocuse 2017 exquise et raffinée tout simplement: la terrine en trio: coeurs d’artichauts, foie gras (maison) et poularde ($20).

Garder judicieusement une petite place pour la sélection de fromages exceptionnels d’Alléosse Paris 17ème, parmi les meilleurs fromagers affineurs de la capitale ($30, 5 beaux morceaux), et pour les desserts qui fleurent bon les délices de nos grands-mères: compote rhubarbe fraises ou tarte aux fruits rouges, crème pistache, soufflé grand marnier, nuage aérien de crème fouettée ($16). On trouvera évidemment les classiques profiterolles ($15), la crème brulée ($12,50), trou normand à la pomme ($18) et les pruneaux à l’Armagnac ($18; macération maison).

Beaucoup de tendresse et de plaisir à partager dans les assiettes du Bistrot du Sommelier. Un hommage brillant aux saveurs classiques de notre patrimoine gustatif. Le talent de Brandon Foo est à la mesure de sa passion pour notre culture et c’est touchant. En toute occasion et en toute compagnie, amis, collègues, famille… Excellence et convivialité garanties “à la française”.

LE BISTROT DU SOMMELIER - 50, Armenian St - T: 6333 1982 - Mrt Dhoby Ghaut

 

Michele

Michèle Thorel

Gourmande, gourmet, curieuse des gens, des odeurs, des couleurs, des saveurs. Fitness Pilates et Life coach. Traductrice et pianiste. Responsable marketing et communication dans une ancienne vie, dans l’agro-alimentaire, évidemment.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet