Mardi 19 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

APPRENDRE LE CHINOIS - Qu'est ce que le HSK ?

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 30/10/2019 à 21:30 | Mis à jour le 30/10/2019 à 21:30
hsk-chine

Le HSK (Hanyu Shuiping Kaoshi), test de chinois conçu sous l’autorité du Ministère de l’éducation de Chine et seule mesure objective du niveau de chinois sur le plan international, est de plus en plus reconnu de par le monde et a désormais une valeur solidement établie. Ces dernières années, le nombre de candidats passant le HSK en Chine et dans le monde double d’un semestre sur l’autre !

Ce test ambitionne de devenir, à l’instar du TOEFL (Test of English as a Foreign Language) dont il s’inspire, la norme de référence internationale pour l’évaluation du niveau de langue chinoise (pas de questions de civilisation). Il peut notamment permettre à des étudiants d’être admis directement dans une université chinoise.

 

A noter que 3 autres tests existent :

  • Le HSKK (HSK Speaking Test) pour évaluer l’expression orale des candidats.
  • Le BCT (Business Chinese Test) pour évaluer les compétences en chinois des affaires.
  • Le YCT (Youth Chinese Test) pour les jeunes de moins de 15 ans.

A la différence de nombreux examens de langues comme le TOEFL ou le TOEIC, vous ne « passez pas le HSK », mais vous « validez un niveau de HSK » choisi au préalable en fonction de vos compétences linguistiques et de vos ambitions.

 

Pour réussir votre HSK, il vous "suffit" d’obtenir les scores suivants :

  • 120/200 pour obtenir votre certificat pour les HSK 1 et 2.
  • 180/300 pour obtenir votre certificat pour les HSK 3 à 6.

 

Depuis 2009, le HSK est en 6 niveaux :

  • Niveau 1 :
    Comprendre et savoir utiliser des mots et phrases très simples, pour répondre à des besoins ponctuels de communication ; posséder la capacité d’apprendre davantage. (Compétence attendues : 150 caractères)
  • Niveau 2 :
    Capable de communiquer en situation et simplement à propos des sujets familiers ou quotidiens. Bonne maîtrise du chinois élémentaire. (Compétence attendues : 300 caractères)
  • Niveau 3 :
    Capable de mener à bien des communications dans la vie courante, les études et le cadre professionnel. Pouvoir se débrouiller dans le voyage touristique. (Compétence attendues : 600 caractères)
  • Niveau 4 :
    Capable de discuter couramment à propos de sujets de domaines divers. (Compétence attendues : 1200 caractères)
  • Niveau 5 :
    Lire couramment la presse, suivre un film ou une émission télévisée, prononcer un discours structuré. (Compétence attendues : 2500 caractères)
  • Niveau 6 :
    Comprendre aisément les informations entendues ou lues, s’exprimer facilement à l’oral ou à l’écrit. (Compétence attendues : > 5000 caractères)

Pour passer un Test de HSK, référez vous à la liste des établissements agréés HSK Test Center.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

HISTOIRE

FRANÇAIS DE CHINE - Il était une fois… Prosper Giquel

Il y a 150 ans voyait le jour le premier complexe industriel moderne de Chine : l’arsenal de Fuzhou. Au cœur de ce vaste et ambitieux projet chinois : un Français, nommé Prosper Giquel.

Vivre à Shanghai

PUBLIREPORTAGE

10 raisons de télécharger ZappTax, l'appli pour tout détaxer en France

Saviez-vous qu’en tant qu’expatrié, vous avez le droit de récupérer la TVA payée sur tous vos achats réalisés en France ? Cependant, la procédure de détaxe classique est souvent trop lente et complexe

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles