TEST: inter

Sevrage tabagique : la cigarette électronique, une bonne solution ?

Par Article Partenaire | Publié le 05/02/2021 à 11:09 | Mis à jour le 05/02/2021 à 11:09
arrêter de fumer avec cigarette electronique

La cigarette électronique est-elle la solution pour arrêter de fumer ?

Prendre la décision d’arrêter de fumer, c’est déjà un grand pas. Pour y parvenir, il y a ceux qui réussissent par la volonté et ceux qui ont besoin d’aide. Patchs, chewing-gum, médicaments, hypnose… Pour une aide au sevrage tabagique, les fumeurs ont le choix !

Depuis quelques années, les fumeurs se sont également appropriés la cigarette électronique pour les aider à arrêter de fumer en douceur. Et cette méthode semble porter ses fruits, selon le Baromètre santé 2017, publié en 2019, 700 000 français ont annoncé qu’ils avaient arrêté de fumer grâce à la cigarette électronique.

 

Vous souhaitez arrêter de fumer avec l’aide d’une e-cigarette ? Voici comment faire :

La cigarette électronique est moins toxique que le tabac

De nos jours, tout le monde le sait, les risques liés au tabac sont nombreux, que ce soit pour le consommateur ou son entourage. Le tabac est à l’origine d’environ 21 maladies chroniques et 16 cancers, d’ailleurs, 30% des décès par cancer sont causés par le tabac.

La combustion d’une cigarette produit de nombreuses substances chimiques toxiques pour l’organisme, comme du monoxyde de carbone et des métaux lourds ou encore du goudron… La fumée de cigarette possède jusqu’à 4000 composés chimiques et au moins 50 d’entre eux sont cancérigènes.

Alors qu’en est-il de la cigarette électronique ? Si l’Organisation Mondiale de la Santé assure qu’elle est “incontestablement nocive”, tout le monde s’accorde sur une chose : la e-cig ne contient pas les composés cancérigènes du tabac.

Plusieurs professionnels de la santé s’accordent même pour dire que malgré le manque d’études et de recul sur la cigarette électronique, “il n’y a pas photo par rapport à la dangerosité du tabac”.

 

Comment bien choisir sa e-cigarette ?

La cigarette électronique permet de se sevrer du tabac à son rythme en reproduisant la sensation d’une cigarette, sans les méfaits du tabac. Elle vous permettra de ne pas rompre brutalement avec vos habitudes de fumeurs, en conservant l’apport en nicotine, le geste et le côté “social” de la cigarette.

Il est donc essentiel de choisir une e-cigarette qui vous correspond. Pour votre première cigarette électronique, faites simple : choisissez du bon matériel, durable et facile d’utilisation.

Pensez également à l’autonomie de votre vapoteuse. Si vous êtes un gros fumeur, prenez une e-cig qui pourra tenir toute la journée ou prenez-en deux pour pouvoir alterner si l’une n’a plus de batterie.

Pensez également à l’aspect pratique : le poids, la taille, la capacité du réservoir… Dites-vous que votre vape vous accompagnera partout et en toute circonstance, elle doit donc pouvoir tenir facilement dans votre sac ou dans vos poches toute la journée.

 

Réduire la nicotine en douceur grâce à son e-liquide

Le choix de la cigarette électronique est important, mais celui du e-liquide, composé de glycérine végétale, de propylène glycol, d’arômes et, selon votre choix, de nicotine, l’est encore plus.

Si vous êtes un gros fumeur, il est conseillé de commencer le sevrage avec un e-liquide qui contient de la nicotine (limité à 10ml et 20mg), afin d’éviter le “manque”.

Ensuite, l’avantage de la cigarette électronique, c’est que vous pouvez réduire votre consommation de nicotine en choisissant des e-liquides de moins en moins dosés au fur et à mesure de votre sevrage jusqu’à atteindre un niveau 0 de nicotine. Votre dépendance diminuera ainsi progressivement.

Faites-vous plaisir avec les différentes saveurs, elles vous permettront de perdre votre goût pour le tabac. Il existe quatre catégories d’arômes : les classiques, reprenant la saveur d’une cigarette, les fruités, les mentholés ou encore les gourmands.

 

Peut-on associer la vapoteuse à d’autres substituts nicotiniques ?

Si vous vapotez trop, il est possible que vous ayez choisi un e-liquide trop faible en nicotine. En revanche, si vous êtes déjà au maximum de nicotine autorisée dans votre liquide, il est possible d’utiliser d’autres substituts nicotiniques.

Vous pourrez utiliser notamment des patchs ou des chewing-gums, proposés en pharmacie, ou encore des séances d'hypnose. Dans tous les cas, n’hésitez pas à en parler avec un professionnel de santé.

 

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique