Vendredi 14 mai 2021

Un mur du IVe siècle avant JC découvert dans le sous-sol d’une école

Par Juliette Haudidier | Publié le 07/03/2021 à 07:00 | Mis à jour le 07/03/2021 à 07:00
découverte mur Rome

La semaine dernière des ouvriers ont fait une découverte inattendue alors qu’ils rénovaient le sous-sol de l'Escuela Española de Historia y Arqueología. En voulant abattre un mur pour élargir un placard, ils ont découvert les vestiges des remparts originaux de la ville datant du IVe siècle avant J-C, ainsi qu’un grand monument funéraire de l’époque républicaine.

 

Située entre la via di Sant’Eufemia et la Via delle Tre Cannelle, à la limite du forum de Trajan et de la colline du Quirinal, l’École a publié un communiqué pour partager cette incroyable découverte. Le directeur, Antonio Pizzo explique avoir mis la main sur « une structure de grands blocs de pierre appartenant à la rénovation du mur qui protégeait la ville au IVe siècle avant J.-C. Malgré l'importance de cette zone, il n'existe à ce jour aucun élément archéologique valable pour la reconstituer historiquement".

Néanmoins, les archéologues ont estimé que le mausolée était dédié à une figure importante de la République romaine en raison de sa proximité avec l’antique emplacement du Sénat. Ils émettent l’idée qu’il s’agirait d’une personnalité telle Gaius Bibulus, gouverneur et sénateur. En effet, le Sénat avait accordé un terrain pour son monument funéraire en hommage « à son mérite à sa valeur ». Des expertises sont toujours en cours pour identifier son occupant avec certitude.

De plus, les vestiges des Murs correspondent aux ouvrages de soutènement entrepris lors des grandes réformes des murs de la ville aux sept collines. En effet, au VIème siècle avant J-C, une fortification avait été bâtie par Servius Tulio sur un périmètre d’environ 7km. Cette dernière est renforcée deux siècles plus tard, après l’invasion des Gaulois en -390. Elle mesurait au final près de 10 mètres de haut sur 4 mètres de large et entourait une superficie de près de 430 hectares.

Ces récentes découvertes placent définitivement la zone comme partie du système complexe des bâtiments des marchés de Trajan. En effet, Antonio Pizzo explique l’importance de ces fouilles qui permettent d’établir et d’interpréter avec plus de précision encore l’évolution historique de Rome. Enfin, haut-lieu de gestion impériale et de montée en puissance de la République romaine, les marchés de Trajan n’ont pas fini de nous livrer tous leurs secrets.

Juliette Haudidier

Juliette Haudidier

Juliette est étudiante en 3ème année à Sciences Po Paris et effectue un stage de 4 mois au Petit Journal de Rome.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

kbovier mar 09/03/2021 - 10:37

Merci pour cet article intéressant. Le roi de Rome qui aurait fait construire le mur (selon la tradition) s'appelle Servius Tullius (Tulio doit être la traduction en italien).

Répondre

Que faire à Rome ?

Télévision

« Un Samouraï au Vatican », le nouveau documentaire historique d’Arte

En septembre 1613, tandis que l’évangélisation du Japon bat son plein, la première ambassade de l’histoire nipponne traverse les océans, à la rencontre du roi Philippe III d’Espagne et du pape Paul V.