Samedi 18 septembre 2021

Le mausolée d'Auguste rouvrira au public après 14 ans

Par Karine Gauthey | Publié le 29/12/2020 à 08:00 | Mis à jour le 18/02/2021 à 14:47
Rinascita-del-Mausoleo-di-Augusto-Roma-Capitale-e-Fondazione-TIM-notturno

Après quatorze années de restauration, le mausolée d’Auguste rouvrira ses portes à partir du 1er mars 2021. C’est Virginia Raggi qui, lors d’une conférence de presse au musée de l’Ara Pacis le 18 décembre dernier, a annoncé la réouverture prochaine du site.

 

Les travaux de restauration du site archéologique d’environ 13 000 m2 ont été financés par la société de télécommunication italienne TIM (pour 6 millions d’euros), par la ville et par le ministère italien de la Culture (pour 4 millions d’euros). Par ailleurs, il est prévu que la zone entourant le mausolée d’Auguste devienne progressivement piétonne.

 

Un peu d’histoire

Érigé en 28 avant Jésus-Christ, le mausolée d’Auguste est l’une des plus grandes tombes circulaires de la cité éternelle. D’après Suétone, dès sa construction il était possible de se promener dans les jardins qui l’entouraient. Son modèle architectural a longtemps fait débat, puisque l’on ne savait si l’on devait y voir une influence des tumulus étrusques (que l’on retrouvait à Cerveteri ou à Tarquinia) ou un modèle hellénistique, comme le mausolée circulaire d’Amphipolis qu’Auguste aurait visité en 30 avant Jésus-Christ alors qu’il était de passage à Alexandrie après la fin de la guerre civile (certains pensent en effet qu’il faut y reconnaître le modèle architectural et idéologique du tombeau d’Alexandre le Grand).

Selon plusieurs archéologues et historiens, ce projet s’inscrivit dans la lutte idéologique que se livraient Octave et Marc-Antoine, qui s’acheva avec la célèbre bataille d’Actium dont le fils adoptif de César sortit victorieux. En effet, Octave, futur empereur Auguste, aurait fait bâtir ce monument dans le but d’imposer l’image de la grandeur de son pouvoir et renouveler l’importance primordiale de Rome.

Au centre de la chambre funéraire centrale, on trouvait une statue colossale d’Auguste, signalant l’emplacement de sa tombe. Les cendres de la dynastie julio-claudienne (et jusqu’à Nerva) y furent également accueillies, mais certaines personnes n’y ont pas été admises, à l’image de Julia (fille d’Auguste qu’il condamna à l’exil) et de Néron, qui subit la damnatio memoriae (formule utilisée pour toute condamnation post mortem). L’empereur avait également exigé que l’on affiche à l’entrée de la tombe, sur des pilastres, les Res Gestae Divi Augusti (son testament politique). L’édifice conserva cette fonction funéraire jusqu’à la fin du 1er siècle, puis le mausolée d’Hadrien reprit cette fonction. Au début du Vème siècle, lors du sac de Rome, les urnes funéraires furent volées, les Res Gestae arrachées et fondues.

 

Mausolée d'Auguste Rome

 

Au Moyen Âge, le mausolée fut transformé en forteresse par les Colonna, avant de devenir un jardin à la Renaissance. Au début du XVIe siècle, Franciotto Orsini prend possession du monument. En 1519, des fouilles permettent de retrouver l’un des deux obélisques qui décoraient l’entrée dans l’Antiquité ; il fut transporté en 1587 par le pape Sixte V devant l’église Sainte-Marie-Majeure. Après les Orsini, c’est la famille Soderini qui obtient l’usufruit du bâtiment et décide de le transformer en jardin d’agrément. À la fin du XVIIIe siècle, il est transformé en amphithéâtre puis en salle de concert, à la demande du Marquis Correa, nouveau propriétaire des lieux. À la fin du XIXe siècle, on le renomme du nom « Amphithéâtre Umberto Ier ». Mais, ayant perdu de sa splendeur, on choisit de l’utiliser comme atelier et on y réalise notamment la statue équestre de l’Autel de la Patrie (que l’on aperçoit aujourd’hui encore devant le palais de Victor-Emmanuel Piazza Venezia).

 

En 1907, la ville fait l’acquisition du mausolée et le convertit en auditorium ; il devient alors le siège de l’Académie royale de Sainte-Cécile jusqu’à sa fermeture en 1936. Mussolini demande alors la démolition des bâtiments médiévaux situés aux alentours du mausolée, entreprend de nombreuses fouilles et le fait trôner au milieu d’une vaste place d’architecture fasciste. Depuis 2007, la structure a été totalement fermée au public ; mais de nombreux projets de rénovation ont été proposés avant d’être, les uns à la suite des autres, bloqués.

 

 

Informations pratiques

Depuis le 21 décembre, il est possible de réserver son billet d’entrée sur le site du Mausolée d’Auguste. Par ailleurs, il est à noter que du 1er mars au 21 avril (date d’anniversaire de la fondation de Rome), l’entrée sera gratuite pour tous.

Karine Gauthey

Karine Gauthey

Rédactrice en chef et Directrice d'édition bénévole pour Lepetitjournal.com/Rome
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Rome

SPORT

La Roma étrille le CSKA Sofia et démarre fort sa campagne en Conference League

Après un début de saison réussi sous les ordres de leur nouvel entraîneur José Mourinho, les Giallorossi avaient à cœur de démarrer en trombe la campagne européenne 2021-2022 face à leur public.