Dimanche 25 août 2019
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ECONOMIE - Le salaire minimum brésilien est désormais de 724 reais

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 01/01/2014 à 23:02 | Mis à jour le 06/01/2018 à 04:28

Le salaire minimum brésilien a passé au 1er janvier la barre des 700 reais. Avec 6,78% d'augmentation, il pointe désormais à R$ 724 au lien de R$ 678 précédemment, a rapporté mercredi l'agence de presse Agência Brasil.

Cette augmentation, qui va au-delà de celle de l'inflation (5,72% en 2013), a été approuvée par le Congrès brésilien puis validée par Dilma Rousseff juste avant Noël. 

Le salaire minimum a été mis en place au Brésil en 1940 par le président Getulio Vargas, rappelle Agência Brasil. Inscrit dans la Constitution, sa somme doit être suffisante pour que le travailleur puisse payer tous les besoins de base : loyer, nourriture, loisirs, vêtements, éducation, santé, hygiène, transports et sécurité sociale. Il n'est cependant pas certain que le travailleur actuel puisse subvenir à l'ensemble de ces besoins avec une telle somme. En France, le salaire minimum a augmenté au 1er janvier de 1,1%, passant à 1.144, 38 euros bruts (environ 3.705 reais). 

CC (www.lepetitjournal.com - Brésil) jeudi 2 janvier 2014

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Rio

São Paulo Appercu
LEPETITJOURNAL.COM

Devenez notre correspondant au Brésil

Vous voulez découvrir le Brésil autrement et faire des rencontres inoubliables ? Nous recherchons un(e) correspondant(e) pour développer notre contenu localement !

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu
ÉCHAPPÉE BELLE

Escapade sur l’île de Paquetá

Située à 16km de Rio au fond de la baie de Guanabara, cette île de 16km2 est un véritable havre de paix : les voitures sont interdites, les rues ne sont pas bitumées d’où un certain calme très (...)

Expat Mag

ENVIRONNEMENT

Amazonie, le poumon vert de rage

Depuis plusieurs semaines, les incendies ravagent la forêt amazonienne dont 60% se trouvent sur le territoire brésilien. Lundi dernier, Sao Paulo se trouve plongée dans le noir en plein jour