Mardi 21 mai 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Pourquoi investir dans l'immobilier bordelais en 2019 ?

Par My expat | Publié le 13/12/2018 à 14:43 | Mis à jour le 13/12/2018 à 15:22
my expat

En 2018, Bordeaux “La Belle endormie”, attirait déjà tous les regards. La ville séduit chaque année de plus en plus de nouveaux arrivants, grâce à son dynamisme, sa qualité de vie, sa situation géographique privilégiée et son charme unique. De quoi faire grimper les prix mais également de maximiser ses chances d’y réaliser un investissement réussi.

 

Une ville attractive

En 2017, les prix de l’immobilier dans l’ancien ont bondi de 12,1 % à Bordeaux, selon les Notaires de France. C’est la plus forte hausse dans une grande agglomération française : la rançon du succès pour cette ville qui bénéficie d’un excellent dynamisme économique. En 2018, les prix se sont stabilisés puisque Bordeaux n'a subit qu'une hausse de 0,2%.

Bordeaux séduit de plus en plus de nouveaux arrivants, parmi lesquels de nombreux Parisiens. En effet, 58% des cadres parisiens seraient prêts à quitter l’agitation de la capitale pour s’installer à Bordeaux. Cette attractivité économique est également soulignée dans le monde des affaires : la capitale du vin est la 2ème ville préférée des dirigeants, en terme de “ ville entreprenante de demain” en France.

Les faits ont d’ailleurs tendance à confirmer ces prévisions. Entre 2009 et 2014, la population bordelaise a connu une importante progression de 8%. Et cela ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin : selon les estimations, la métropole approchera le million d’habitants d’ici 2030.

Nul doute que la douceur du cadre de vie bordelais joue en sa faveur. La ville de France où l’on mange le mieux au restaurant (devant Paris et Lyon, selon le classement du site gastronomique Atabula), attire d’abord pour la qualité de son environnement. Un climat accueillant, des façades fraîchement rénovées, de nombreux espaces verts et l’accent mis sur les modes de transports doux (tram, pistes cyclables) favorisent le côté agréable de la ville. Tout comme la proximité des plages, à 45 minutes en voiture du centre-ville.

L’inauguration en 2017 de la nouvelle ligne TGV, qui relie désormais la ville à Paris en deux heures, a fini de convaincre de nombreux indécis qui hésitaient encore à franchir le pas.

 

Vous pourriez aussi lire : Bilan de l'immobilier en 2018

 

Point sur les prix et les quartiers : un investissement solide

En 2008, le mètre carré pour les appartements anciens à Bordeaux valait 2 564 euros. Et en décembre 2018, le prix moyen du mètre carré pour un appartement y est de 4375 euros (il est de 4011 euros pour une maison). Soit une hausse de près de 41 % en 10 ans.

Cette progression fulgurante pourrait-elle laisser croire en l’existence d’une “bulle immobilière bordelaise” ? Pas si sûr. L’offre étant largement inférieure à la demande, et notamment concernant les locations étudiantes, on y loue donc sans difficulté. De quoi se prémunir contre toute vacance locative pour les investisseurs.

Les loyers, également en forte hausse, peuvent permettre de couvrir totalement ses mensualités de prêts et ainsi de bénéficier pleinement de l’effet de levier du crédit. Bordeaux offrant en plus l’avantage d’afficher des prix au mètre carré toujours bien en deçà de ceux pratiqués à Paris. Ce qui vous offre donc la possibilité d’acquérir un deux pièces ou un trois pièces plus aisément.

Enfin, les quartiers bordelais offrent une diversité d’avantages qui conviendront à tous les profils d’investisseurs. Parmi les quartiers les moins chers, on trouve le quartier résidentiel de Caudéran, aux maisons typiques de la Gironde, privilégié par les jeunes familles. Ainsi que les quartiers de Saint-Augustin, Bordeaux Maritime et Nansouty-Saint-Genès, qui offriront tous des prix plutôt abordables (à partir de 2800 euros le mètre carré).

Parmi les quartiers les plus en vogue, on trouve le quartier des Chartrons, en pleine mutation, qui offre un grand panel d’activités et de commodités diverses ; il héberge notamment le Jardin Public. Le prix moyen au mètre carré y avoisine les 4500 euros. Un autre quartier qui suscite l’engouement est Bordeaux-Sud. Très animé, il est plus populaire, les prix y restent donc accessibles mais augmentent très vite car le secteur est en pleine évolution et attire beaucoup d’étudiants. Enfin, le quartier La Bastide, autre secteur privilégié par les investisseurs, offre des appartements à l’emplacement idéal, avec vue sur le Miroir d’eau, la place de la Bourse et la place des Quinconces. Là, le prix moyen est de 4200 euros le mètre carré.

Le quartier le plus cher et le plus luxueux de Bordeaux est le Triangle d’Or, qui voit ses prix pouvant atteindre jusqu’à 8000 euros le mètre carré.

Concernant la location, le prix moyen à Bordeaux et de 12 euros par mètre carré pour une maison et de 13 euros par mètre carré pour un appartement. La métropole bordelaise offre une rentabilité locative moyenne de 4,50%.

 

Cet article pourrait vous intéresser : Bordeaux, attractive à tous les étages

 

Quel type d'appartement acheter à Bordeaux ?

Bordeaux est l’unes des premières villes étudiantes en France. Avec 10% de la population étant étudiante, et 31,2% des Bordelais ayant entre 15 et 29 ans, les studios restent le type de biens privilégié par les investisseurs. Les petites surfaces de type T2 sont donc des valeurs sûres, qui vous garantiront une vacance locative quasi-inexistante. Ajoutons que près de 75% des biens bordelais sont des appartements.

 

>> Vous souhaitez investir à Bordeaux, Paris ou Lyon ? Contactez My expat <<

 

Nous vous recommandons

my-expat-investissement-immobilier

My expat

My expat organise les projets immobiliers des expatriés.
0 Commentaire (s)Réagir