Mercredi 15 juillet 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Norris Koppel : « Mon expatriation m’a motivé à créer Monese »

Par Article Partenaire | Publié le 26/03/2020 à 17:30 | Mis à jour le 27/03/2020 à 10:14
norris koppel

Durant son expatriation au Royaume-Uni, Norris Koppel se retrouve confronté à des limitations bancaires de taille. À la suite de cette expérience, il décide de créer Monese, une néobanque 100 % mobile, accessible à tous, via l’ouverture de comptes multi-devises dans une trentaine de pays d’Europe. Il nous en dit plus sur la création de cette néobanque pour expatriés. 

 

Lepetitjournal.com : Pouvez-vous nous parler de votre parcours et de vos expatriations ?

 

Norris Koppel, CEO et fondateur de Monese : Je suis originaire d'Estonie et j'ai déménagé au Royaume-Uni il y a une vingtaine d'années. À l’époque, je travaillais comme professeur d'informatique, puis par la suite comme web designer et développeur. J’ai finalement créé une première entreprise de crédit à la consommation au Royaume-Uni. C’était un vrai défi, car je n’avais aucun background dans le secteur financier ou bancaire à l’époque. Au lancement de cette entreprise, nous avons pu financer les clients de manière extrêmement rapide, en une quinzaine de minutes, alors qu’à l’époque, les transferts d’argent duraient en moyenne trois jours ouvrables au Royaume-Uni.

 

Je pense que c'est de là qu’est née ma volonté de proposer des solutions aux personnes qui n'étaient pas bien servies, ou exclues, en matière bancaire, et c'est la démarche de Monese aujourd’hui.

 

En tant qu’expatrié, quelles sont les plus grandes limitations que vous avez rencontrées au niveau bancaire ? 

 

Lorsque j'ai déménagé au Royaume-Uni, je ne pouvais pas ouvrir de compte bancaire, même en ayant un bon emploi et un appartement sur place, simplement parce que je n’avais pas de justificatif de domicile, ni de relevé bancaire au Royaume-Uni. Jusqu’à ce que j’obtienne ces documents, j’étais même obligé de percevoir mes revenus sur le compte bancaire de mon colocataire !

 

J’ai alors réalisé que les banques n’étaient pas du tout équipées pour proposer des services à un public international, car ce sont avant tout des établissements locaux, qui se concentrent sur les besoins des personnes à l’échelle locale : tout est organisé autour de ces clients-là.  

 

Comment avez-vous eu l’idée de créer la néobanque Monese ?

 

Je pense que c'est vraiment cette expérience au Royaume-Uni qui m’a motivé à créer Monese. En réfléchissant à mon prochain projet d’entreprise en 2013, je me suis demandé : « Quel est le plus gros problème que je connais et que je peux chercher à résoudre ? ». Je me suis alors tout de suite souvenu de ce souci d'ouverture de compte bancaire en tant qu’expatrié.

 

Je me suis donc renseigné sur le sujet, et j’ai lu au fil de mes recherches qu’il y avait, en Europe seulement, près de 140 millions de personnes mal servies ou exclues des services bancaires et financiers traditionnels. J’ai donc pu constater qu’il y avait un problème majeur à résoudre. À l'époque, en 2013, le mobile et le digital étaient en plein essor. Les gens utilisaient de plus en plus leurs smartphones, toujours plus performants. C’était donc le moment idéal pour lancer une banque qui fonctionne sur mobile, et qui vous suit partout où vous allez.

 

L’objectif était vraiment de permettre à tous les utilisateurs d’ouvrir instantanément des comptes bancaires dans chaque pays où ils se rendent, et d’avoir accès aux services bancaires et au crédit partout dans le monde.

 

Nous avons donc lancé Monese en 2015, au Royaume-Uni, puis avons rapidement étendu nos services à toute l’Europe. Aujourd’hui, il est possible d’ouvrir des comptes bancaires avec Monese dans 31 pays européens. 

 

De nos jours, les gens ne restent plus au même endroit toute leur vie. Le monde change, les modes de travail évoluent, et de plus en plus de personnes travaillent depuis l’étranger. Monese a la volonté de s’adapter à ce changement. Notre service est vraiment conçue pour les personnes qui se sont expatriées, que ce soit pour le travail, les études, pour rejoindre leur conjoint ou pour vivre leur retraite à l'étranger.

 

En quoi Monese facilite-t-elle le quotidien des expatriés français ? 

 

Un expatrié français, qui déménage au Royaume-Uni par exemple, n’aura qu’à effectuer un seul clic sur son application Monese pour créer un nouveau compte dans son pays d’expatriation. Il n’aura pas besoin de fermer son compte français, et pourra continuer à bénéficier de ces deux comptes bancaires simultanément. Il pourra ainsi conserver les deux devises locales, et posséder un IBAN pour chaque compte. Tout ça sera centralisé sur l’application mobile Monese. 

 

L’expatrié peut aussi effectuer des virements en temps réel et sans frais dans toute la zone euro ; il peut disposer d’une carte de débit Mastercard sans contact qui fonctionne partout dans le monde, ainsi que d’une carte virtuelle depuis l’application mobile. J’ajoute aussi que nos équipes parlent français et que Monese est donc disponible dans cette langue. 

 

“ Monese permet donc aux expatriés français de garder un lien avec la France, et de commencer leur nouvelle vie à l’étranger sans limitations bancaires, ni frustration.”

 

En quoi Monese se distingue-t-elle des autres néobanques ?

 

Tout d'abord, nous nous concentrons uniquement sur les personnes mobiles, et mal servies par les banques traditionnelles. Cela est vraiment inscrit dans l’ADN de Monese. Toutes nos actions sont réalisées pour répondre au mieux aux besoins de ce public spécifique, grâce à une très bonne connaissance de nos clients internationaux. 

 

Par ailleurs, nous proposons aujourd'hui nos services et un support téléphonique dans 14 langues. L'utilisateur de Monese pourra donc bénéficier d’un service client dans sa langue, que ce soit en français, allemand, turc, espagnol…

 

Je pense que le fait de se concentrer sur ce public précis est la première chose qui nous différencie des autres néobanques.

 

La seconde, c’est que nous avons vraiment une visée internationale. C'est une nuance très importante, car la majorité des banques sont en fait construites de manière très locale, dans une seule ville, ou un seul pays. Chez Monese, nous mettons vraiment en avant un service bancaire résolument international. 

 

Je voudrais aussi souligner que, grâce à cette attention unique portée à ce public en manque de services bancaires adaptés, nous sommes devenus au fil du temps le compte bancaire principal pour la majorité de nos utilisateurs, qui utilisent ainsi Monese dans leur quotidien, pour percevoir leurs salaires par exemple, et non comme compte bancaire secondaire. 

 

Comment se situe Monese sur les marchés européen et français aujourd’hui ?

 

Monese a été lancé en 2015, et nous avons récemment dépassé les 2 millions d'utilisateurs. La majorité des utilisateurs de Monese viennent d’Europe, et notamment de France. Je dirais même que les Français, au nombre de 200 000, sont nos principaux clients.

 

Beaucoup de nos clients viennent aussi de grandes villes, comme Paris, car les habitants des grandes métropoles ont finalement des attentes très similaires à celles des expatriés. Ils recherchent une facilité d’utilisation avant tout.

 

Quels sont vos projets pour l'avenir, et pour l'évolution de Monese ?

 

L'un de nos objectifs immédiats est de mettre en place des IBAN français. Même si nous proposons déjà un IBAN générique en France, nous savons que le mieux est de posséder un IBAN domestique pour être totalement intégré dans la vie locale.

 

Nous travaillons également sur la possibilité pour les Français de déposer des espèces en France et à travers l'Europe. Cela permettra aux utilisateurs de déposer tous leurs revenus perçus en espèces en toute sécurité sur leur compte Monese.

 

Nous avons mis en place un partenariat avec Luko, une start-up française spécialisée dans l’Assurance Habitation. D’autres partenariats similaires sont également en cours en France, car nous visons à fournir une gamme complète de services bancaires aux expatriés. 

 

Nous cherchons aussi à grandir, non seulement en France mais partout ailleurs, et nous développons Monese dans de plus en plus de pays. Nous avons récemment ajouté la Roumanie à la liste des pays où Monese est disponible, ce qui permet donc aux expatriés sur place d’utiliser un compte bancaire en devise roumaine. 

 

Vous êtes à la recherche d’une banque en ligne durant votre expatriation ? Vous pouvez télécharger dès maintenant l’application Monese depuis votre smartphone :

 

Télécharger Monese sur Google Play.

 

Télécharger Monese sur Apple Store.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s)Réagir

Ma Vie d'Expat

TÉMOIGNAGES

Expatrié et Ambassadeur de France malgré moi

Vivre à l’étranger revient souvent à devenir, volontairement ou non, un ambassadeur de son pays. Alors que le 14 juillet approche, nous avons recueilli les témoignages de ces Français expatriés