Vendredi 27 novembre 2020

Pour le député Roland Lescure « #blacklivesmatter doit nous guider »

Par Rédaction - New York | Publié le 02/06/2020 à 23:50 | Mis à jour le 04/06/2020 à 16:39
Photo : Le député Roland Lescure
Roland Lescure black lives matter

Les vidéos de violences policières commises contre des Afro-Américains ont plusieurs fois mobilisé l’opinion. La semaine dernière, George Floyd est décédé des suites d’une insupportable violence commise à son encontre par un policier américain. Depuis, le pays, plus que jamais divisé par les discriminations raciales et marqué par la crise, se soulève.

Notre édition a invité Roland Lescure, député des Français d’Amérique du Nord à réagir dans un éditorial.

 

Les centaines de manifestations qui ont lieu aux Etats-Unis suite au décès de George Floyd nous interpellent bien au delà des frontières américaines. Après Trayvon Martin, Michael Brown, Eric Garner, Charleena Lyles, Tamir Rice, Stephon Clark, Freddy Gray, Ahmaud Arbery, Breonna Taylor, George Floyd est l’énième victime des violences racistes portées par la police américaine.

Loin de moi l’idée de donner des leçons aux Américains. Avant Donald Trump, les Américains ont élu et réélu un président noir, là où la France a parfois du mal à représenter ses minorités. La police en France comme ailleurs entretient parfois des relations houleuses avec les populations qu’elle protège. Partout dans le monde, l’association des préjugés, de la violence et des tensions sociales peuvent aboutir à ce que ceux qui s’engagent pour sauver la vie des gens en viennent à les discriminer. N’oublions pas que l’immense majorité des forces de police aux Etats-Unis comme en France font un travail périlleux avec sang froid et abnégation. Reste que les policiers, comme l’ensemble de la population, peuvent être sujets à des biais conscients ou inconscients. A ce titre, la police de Montréal avait présenté l’année dernière un plan courageux pour lutter contre le profilage racial.

Mais ce qui se passe aux Etats-Unis par la radicalité et la régularité des violences portées contre une partie de sa population, par l’impunité des auteurs de ces violences et par les conséquences politiques qu’elles entrainent est exceptionnel et nous interpelle.

L’Amérique est plus divisée que jamais entre le vote démocrate qui s’exprime dans la voix de sa diversité et le vote identitaire aujourd’hui incarné non seulement par Donald Trump mais embrassé par les Républicains. Le parti d’Abraham Lincoln, qui avait unifié une Amérique en guerre civile a trop facilement succombé aux sirènes identitaires comme programme politique. Ce faisant, il contribue à embraser un pays déjà profondément divisé.

En justifiant la violence de l’Etat contre la violence des manifestants, le Président Trump accentue les clivages et les divisions plutôt que d’apaiser les deux camps. De ce fait, il encourage la désobéissance civile et la violence là où nombreux activistes appellent au contraire à manifester pacifiquement. Comme l’ont rappelé Barack Obama et le frère de la victime George Floyd, l’activisme créé les conditions d’une conscience publique et in fine c’est par la démocratie que le changement arrive.

Le long chemin vers la liberté de Nelson Mandela comme de Jesse Jackson nous ont appris qu’ultimement, seule la démocratie en complément de l’engagement civique pouvait nous permettre de réparer les injustices engendrées par l’Histoire.

Le 4 novembre prochain, l’Amérique aura rendez vous avec son Histoire en élisant des milliers d’élus à tous les niveaux de gouvernance. Ce sont eux qui seront responsables de maitriser leurs forces de police. D’ici-là, chaque occasion de rappeler que #blacklivesmatter doit nous guider.

 

Roland Lescure

4 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

cadranbar dim 28/06/2020 - 21:43

Devant des commentaires comme ceux du Sieur Lescure, je clique pour ne plus recevoir vos mails.

Répondre
Commentaire avatar

ACHER sam 27/06/2020 - 19:23

Soutenir le parti gauchiste extrémiste BLM? Et opposer le Président TRUMP à celui qui a usé de la police d'état pour l’espionner ? Des manifestations pacifiques ! Vous n'avez pas honte Mr LESCURE d'écrire de telles inepties ? Les victimes sont aujourd'hui ceux de la pensée unique qui interdit toute liberté d’expression sous peine d'excommunication. Ils appartiennent à la longue liste des blessés et des morts (dont le plus souvent des policiers) victimes de voyous extrémistes que vous défendez ! Heureusement le président Trump fait courageusement son métier de président et sera probablement réélu en Novembre par les vrais républicains (ceux qui veulent rester libres et insoumis) pour remettre de l'ordre dans cette CHIENLIT comme l'avez fait en 1968 le General De Gaulle. Les obsédés du pourcentage de mélanine dans l’ADN sont les racistes d’aujourd’hui, nous qui n’accordons aucune importance à ce paramètre génétique, nous ne le sommes pas, Nouveau point GODWIN, après 5 minutes de discussions, lorsque l'on est à court d'arguments, on vous accuse de "raciste", n'est-ce pas Mr LESCURE?

Répondre
Commentaire avatar

Patrick ven 05/06/2020 - 01:38

Ce commentaire d’un député français est totalement inapproprié. La France donneuse de leçon est à mourir de rire.

Répondre
Commentaire avatar

KRISS lun 08/06/2020 - 23:45

Vous avez raison, mais svp prenez-vous directement en à ces énergumènes spécifiquement car il serait bien de laisser la France de coté, elle a assez de difficultés pour les foutre en l’air sans encore en rajouter de l’extérieur. Amicalement!

Répondre

Vivre à New York

ALERTE INFO

La Maison-Blanche pourrait mettre fin au Travel Ban

La Maison Blanche envisage d'annuler les interdictions d'entrée pour la plupart des citoyens non américains qui se trouvaient récemment au Brésil, en Grande-Bretagne, en Irlande et dans 26 autres pays

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
SPORT

Wind-Surf : Sarah Hauser entre au Guinness World Records

La windsurfeuse Calédonienne Sarah Hauser entre au Guinness World Records pour la plus haute vague wind-surfée par une femme à 10,97 mètres de haut à Haiku, Hawaï, USA le 31 Décembre 2019.