Mardi 24 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Peter Stephan : « j’aime créer du beau pour mes clients »

Par Rachel Scharly | Publié le 26/06/2019 à 20:22 | Mis à jour le 27/06/2019 à 09:44
Photo : Peter Stephan
General contractor New York Peter Stephan design

Afin de mieux comprendre le métier de general contractor, nous sommes partis à la rencontre de Peter Stephan. Américain, francophone et francophile, il est sans doute le seul general contractor de New York à avoir fait ses études à La Sorbonne. Rencontre avec un GC qui travaille tant sur des projets résidentiels que commerciaux et qui, pour ses clients, crée toujours du beau.

 

Lepetitjournal.com New York : Pouvez-vous nous présenter Stephan Designs ?

Peter Stephan : Stephan Designs est une entreprise de design build, j’ai plus de 30 ans d’expérience dans la rénovation résidentielle, le design intérieur et les améliorations de restaurants. Notre objectif est d’apporter une attention personnalisée aux valeurs et aux idées de nos clients avec un esprit ouvert, une vision innovante. Nous créons des opportunités de conception pour produire une solution unique et un environnement équilibré.

Avant de commencer Stephan Designs, j’étais dans la restauration, j’ai conçu, construit et possédé des restaurants à succès à New York depuis 1982. Avec des projets de design et de constructions, nous sommes aussi spécialistes des projets de restaurants. 

Du design, de la conception et planification à la construction, notre équipe a une véritable expertise de savoir ce qui fonctionne ou pas, tant dans les projets de restaurants, commerciaux et résidentiels.

Nous collaborons aussi avec un partenaire immobilier sur des projets de rénovations complètes. Que ce soit pour la rénovation d’un appartement, refaire une cuisine, une salle de bain, construire ou réaménager un restaurant, Stephan Designs aide à réaliser ces différents projets.

 

Contractor est un métier qui n’existe pas forcément en France, pouvez-vous nous l’expliquer ?

Je ne suis pas un general contractor classique, j’ai d’autres talents et compétences que j’apporte en plus à mes clients. Certains ne font que des extérieurs de bâtiments, d’autres ne font que des cuisines, ou des rénovations intérieures. Pour réaliser ces projets, le GC fait appel à des sous-contractors pour réaliser les travaux. 

Mais le GC est chargé de fournir tous les matériaux, la main d’œuvre et les équipements nécessaires à la construction du projet. Il supervise et coordonne tous les aspects d’un projet. Par exemple, pour un projet de rénovation de cuisine, il faut gérer l’ensemble des corps de métier, commander les matériaux, en gérer les livraisons comme la livraison des appareils électroménagers. Nous embauchons les sous-traitants pour effectuer tout ou une partie du travail de construction.

Stephan Design est plus qu’un GC, j’ai des compétences très orientées qualité et une équipe spécifique. Nous pouvons proposer de la peinture haut de gamme, nous pouvons travailler sur des plâtres vénitiens. Nous avons aussi une compétence marquée sur le design d’intérieur et l’éclairage. Nous faisons aussi de la peinture sur-mesure. Nous avons une expérience très marquée dans la collaboration avec les architectes et les designers.

De mon côté, je travaille en étroite collaboration avec mon client. Tout d’abord, je fournis au client, au départ de projet, un devis approximatif. Je demande toujours un avoir de 200 $ pour fournir ce devis, qui est ensuite déduit du montant du projet. Établir un devis, c’est énormément de travail et ça prouve aussi le sérieux du client.  Il peut y avoir une variable selon les matériaux que le client choisit. C’est difficile de donner un prix exact en début de projet. Il faut garder à l’esprit qu’il peut y avoir certaines contraintes ou surprises en cours de projet. Ensuite, si le client signe, je rédige une proposition, après une conversation sur le choix précis des matériaux.

 

Sur quels types de projets intervenez-vous ?

J’aime tous les projets, des plus petits aux plus grands. Refaire une salle de bain ou une cuisine, ou rénover un appartement entier. J’aime tous les aspects de la conception, de la rénovation et de la construction. Et c’est toujours un plaisir de voir la beauté d’un projet terminé et un client heureux. En général, la plupart de nos travaux sont résidentiels et le budget moyen se situe entre 50 000 et 250 000 dollars. Nous avons aussi réalisé de plus grands projets qui ont coûté plus d’un million et de plus petits, qui ont été facturé moins de 30 000 dollars. La plupart sont des projets résidentiels. Nous avons aussi des projets commerciaux, principalement de restaurants.

Les projets résidentiels sont plus complexes parce que l’on est chez quelqu’un, on est plus dans l’émotionnel. Le client privé est concerné par tous les petits détails.

 

Avez-vous une spécialité, un type de projet spécifique sur lequel vous aimez intervenir ?

En ce moment, nous avons pas mal de projets de cuisine. Il faut dire que c’est une pièce centrale dans un appartement. Il y a beaucoup de phases dans la construction d’une nouvelle cuisine. Et je crois que c’est pour cela que j’adore les projets de cuisine. Mais dans l’absolu, j’aime tous les projets. J’aime créer du beau.

 

Est-ce qu’un particulier peut vous contacter directement ou doit-il passer par un architecte ?

Il peut me contacter directement. N’importe qui peut m’appeler pour un projet. On n’a pas toujours besoin d’un designer ou d’un architecte.

 

Comment ça se passe quand il y a besoin d’un permis sur un chantier ?

En règle générale, un projet nécessite un permis, s’il y a démolition d’un espace existant. Par exemple, pour l’enlèvement d’un mur ou la construction d’une nouvelle pièce, il faut un plan d’architecte. Ce dernier ira le déposer au Department of Building qui accorde un permis. 

Sur certains projets, il faut aussi un permis pour tout ce qui est plomberie ou électricité. Si on rénove une cuisine, en suivant les plans déjà existants, il n’y a pas forcément besoin d’un permis.

Mais dans l’absolu, ce n’est pas difficile d’obtenir un permis, ça prend juste un peu de temps. Il faut compter environ 2000 dollars pour un permis, plus les frais de l’architecte.

 

Est-ce qu’en début de projet, vous fournissez un planning détaillé à votre client ?

Oui, mais il faut garder à l’esprit qu’il peut y avoir des changements dans le planning. Il peut toujours y avoir un imprévu sur un chantier. Quand je vois qu’il va y avoir un changement au planning, je préviens le client pour lui expliquer pourquoi. Ça m’est déjà arrivé d’offrir quelque chose sur le projet, en cas de retard ou de changement dans le planning.

 

Est-ce que le prix initial peut changer en cours de projet ?

Oui, j’ai envie de dire à tous les clients qui veulent faire effectuer une rénovation, prévoyez des imprévus. Il est prudent de prévoir entre 10 et 20 % en plus du projet pour des imprévus. Si le budget, le projet et le devis sont corrects initialement, il n’y a pas de raison que le prix change. Mais par exemple, on peut toujours tomber sur une mauvaise surprise quand on enlève un parquet ou que l’on ouvre un mur, comme de l’amiante ou une tuyauterie en mauvais état. Mais ça arrive surtout dans les vieilles constructions. 

 

Vous êtes diplômé de La Sorbonne, ce qui n’est pas commun pour un contractor américain. Vous êtes un amoureux de la France ?

À l’âge de 16 ans, j’ai voyagé en Europe. Les gens de ma génération étaient habitués à partir avec leur sac à dos. J’ai fait le tour d’Europe et j’ai toujours voulu visiter Paris. Quand j’y suis arrivé, j’ai été frappé par la beauté de la ville, son architecture. J’ai toujours aimé l’architecture, le design, les bâtiments. J’ai décidé de retourner à Paris comme étudiant, pour étudier les langues, l’histoire, l’art, l’architecture et le design. J’ai étudié 4 ans et je suis resté une année supplémentaire. J’aime la France et Paris. N’est-ce pas une coïncidence si j’ai épousé une française ?

 

 

Pour en savoir plus sur Stephan Designs :

https://www.stephandesigns.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Rachel Scharly

Rachel Scharly

Après avoir travaillé de nombreuses années dans la presse économique et spécialisée, Rachel Scharly est la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Helene jeu 27/06/2019 - 02:59

Très bel article, merci. Je recommande cette compagnie. Je l'ai déjà utilisé pour mon showroom et la rénovatim de mon appartement. Le travail rendu est parfait et les prix raisonnables. Peter était très à l'écoute de mes besoins et surtout très...patient.

Répondre

Expat Mag

ENSEIGNEMENT

Rémunération des profs : la France peut mieux faire !

De nombreux enseignants publient sur les réseaux sociaux leurs rémunérations sous le hashtag #balancetafichedepaiedeprof. Pourquoi ? Pour protester contre leurs salaires et leurs conditions de travail