Les États-Unis approuvent un traitement contre le covid-19

Par Rédaction - New York | Publié le 19/03/2020 à 17:10 | Mis à jour le 19/03/2020 à 18:08
traitement covid-19

Donald Trump vient d’annoncer, lors d’une conférence de presse, qu'un traitement antipaludéen a été approuvé aux Etats-Unis contre le covid-19. 

Les Etats-Unis ont approuvé le recours, à la chloroquine, un traitement antipaludéen qui a « montré des résultats préliminaires très très encourageants » dans le combat contre le nouveau coronavirus, vient d’ annoncer jeudi le président Donald Trump.

Il a aussi ajouté que ce traitement avait déjà été « approuvé » par l’organisme fédéral qui supervise la commercialisation des médicaments aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA), grâce à un processus très raccourci.

« Nous allons pouvoir rendre ce médicament disponible quasiment immédiatement », a-t-il assuré lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, estimant que cela pourrait  « changer la donne » face à la pandémie.

La FDA a toutefois semblé nuancer cette annonce présidentielle, soulignant que la chloroquine était bien déjà approuvée pour le paludisme et l’arthrite.

La piste de la chloroquine, aussi explorée en France par le professeur Didier Raoult, directeur de l’Institut Hospitalo-Universitaire à Marseille,  montre que la prise de chloroquine pourrait permettre aux personnes contaminées par le coronavirus de ne plus être infectées après quelques jours de traitement.

Le coronavirus, nommé «Covid-19» par l'OMS, parti de la ville chinoise de Wuhan, continue de se répandre inégalement d'un continent à l'autre.

L'épidémie a déjà fait près de 9.000 morts à travers le monde.

 

Plus de détails à venir

 

Traitement covid-19

 

 

 

Sur le même sujet
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Caritcath sam 21/03/2020 - 13:50

Voilà, je lis qu'aux USA on commence l'anti-paludéen, à savoir la chloroquine. En Belgique c'est une hécatombe, à quand des tests sur des malades ? Le confinement n'empêche hélas pas de nouveaux cas gravissimes... Quand commencera t on des tests ? Je lis p'us haut sur les coiffeurs, c'est normal qu'ils ferment la proximité de client à coiffeur est trop grande. Et comme vous dites, c'est mineur. Chacun sa débrouille... Ça n'est facile pour personne. Qu'en est il des jardiniers ? Un nouveau devait venir ici... C'était avant les mesures. Peut il venir ? 1 il a son matériel...

Répondre

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale