TEST: 3277

Festival des 5 Continents : Focus sur Jean-Marc Turine

Par Guillaume Parodi | Publié le 25/03/2019 à 21:56 | Mis à jour le 29/03/2019 à 22:46
Photo : Jean-Marc Turine
Jean-Marc Turine

Bricoleur de mots, Jean-Marc Turine est un écrivain belge reconnu pour ses textes et ses documentaires engagés. Lauréat du Prix des 5 Continents de la Francophonie 2018, il sera de passage à New York pour la première fois du 4 au 6 avril 2019.

Jean-Marc Turine est un passeur. Il donne, à travers ses fictions radiophoniques, ses films et ses livres une voix à ceux qui l’ont perdue ou à ceux qui n’ont jamais été en position de s’exprimer. Aux Comores, au Viêt-Nam, en Europe, il recueille des témoignages pour le compte de France Culture ou de la Radio Télévision Belge Francophone et produit des fictions radiophoniques, réalise des films et publie des écrits, toujours avec le même désir de prendre la défense de ceux que l’on piétine, de ceux que l’on insulte et de ceux que l’on tue. À travers son dernier roman, La Théo des fleuves, récompensé par le Prix des 5 Continents de la Francophonie 2018, le lecteur découvre les épisodes les plus douloureux de l’histoire rom du XXème siècle. Un hommage à ceux que Jean-Marc Turine connaît bien. 

C’est au lendemain de la réalisation de son premier film, Madame V., Monsieur S. (1987), un récit documentaire sur les déportations dans les camps de concentration allemands, que Jean-Marc Turine fait la rencontre avec ce peuple oublié et ignoré. Il avait déjà appris, à travers sonpremier film, les crimes subis par les Roms à l’instar de la nuit du 4 avril 1944 lorsque 4.000 personnes sont gazées puis brûlées dans le camp d’Auschwitz-Birkenau. Cette histoire sans mémoire le marquera pendant longtemps et s’accompagnera de témoignages recueillis au fil de ses voyages, avec toujours la même colère contre ceux qui n’ont honte de rien. Il évoque notamment la bêtise de Gilles Bourdouleix, député-maire de Cholet, en France, qui a déclaré en 2013 qu’Hitler n’avait « peut-être pas tué assez » de Roms. Aujourd’hui encore, bien peu nombreux sont les pays et entités politiques à reconnaître le génocide rom : le Canada, la Suisse, les États-Unis, l’Allemagne et la Roumanie. 

Pour combattre le silence, Jean-Marc Turine décide d’offrir avec La Théo des fleuves un cohérent et poétique par rapport à l’écriture plus documentaire de son ouvrage Le Crime d’être roms(2005, Golias). Son but est de montrer que l’antitisganisme règne toujours en Europe et que ceux qu’il nomme « les dieux noirs » dans son livre existent toujours, quoi que sous d’autres formes, qu’ils soient marchands d’armes ou lanceurs de bombes. Une lutte que l’on pourrait croire vaine, comme l’illustre parfaitement l’histoire de son manuscrit, refusé par 18 maisons d’éditions avant de trouver preneur, sous forme de fiction radiophonique, chez France Culture. Désenchanté, Jean-Marc Turine avait lui aussi fini par laisser tomber avant que les éditions Esperluète ne lui offrent l’opportunité de publier son livre en 2017. Aujourd’hui, les propos du Prix Nobel de littérature Günter Grass semblent lui donner raison : « Les Tsiganes sont ce que nous voulons (ou souhaitons) être : des Européens nés. »

Jean-Marc Turine sera présent à New York du 4 au 6 avril et participera à plusieurs événements dans le cadre de la 2e édition du Festival des cinq continents, avant de partir au Québec pour une tournée du 7 au 12 avril. 

 

À New York / Jeudi 4 avril à 18h30

Conversation entre Jean-Marc Turine et Philippe Ungar

Représentation permanente de l’Organisation internationale de la Francophonie 

801 2nd Avenue suite 605, New York, NY 10017

 

Vendredi 5 avril 15h45

Lecture publique avec des extraits de son oeuvre

La Maison Française of New York University

16 Washington Mews, New York, NY 10003

 

Plus d’infos sur le Festival des cinq continents :

http://as.nyu.edu/frenchcenter/festival5continents.html

 

 

 

 

 

DD4C7625-EEFC-46AA-AD2C-AFF39045410A

Guillaume Parodi

Guillaume Parodi est Assistant to the Chair, Department of French Literature, Thought and Culture et Assistant to the Director, Center for French Language and Cultures New York University
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale