Mardi 17 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Alex Folacci, The Gentlemen’s Trainer et meilleur coach privé de NY

Par Rachel Scharly | Publié le 30/07/2019 à 15:55 | Mis à jour le 31/07/2019 à 06:43
Photo : Alex Folacci
Alex Folacci personal trainer

Alex Folacci est un athlète français de haut niveau. Il a commencé l’athlétisme quand il avait 10 ans et a été Champion de France en 2011 et 2013. Il a aussi représenté la France internationalement à six reprises, dont les Championnats d’Europe en 2013, en Décathlon, le sport olympique par excellence. Il y a 4 ans, il s’est lancé dans l’industrie du Personal Training à New York, dans l’idée de devenir le meilleur, dans la ville la plus compétitive au monde.

Le Petit Journal New York l’a rencontré entre deux séances d’entraînement. Il nous explique comment perdre un beer belly et rester en forme jusqu’à son centième anniversaire.

 

Le Petit Journal New York : Pouvez-vous nous expliquer comment vous êtes devenu personal trainer ?

Alex Folacci : Suite à un accident, je me suis cassé la colonne vertébrale, ce qui m’a empêché de tenter de me qualifier aux JO de Rio. Du coup, j’avais perdu ma bourse de $30,000 à Manhattan College, car le coach ne voulait pas me garder. Pour pouvoir rester aux États-Unis et terminer mon Master, j’ai commencé à coacher des gens dès 2015.

J’ai toujours été entrepreneur et travailler pour quelqu’un, ce n’est pas ma tasse de thé. J’ai créé trois entreprises dans trois domaines différents, et mon entreprise de coaching est numéro 1 depuis 2018 sur New York City. Je maitrise très bien la partie business, marketing, advertising de mon activité, en même temps je n’ai pas le choix, sinon je ne trouverai jamais de clients. En 4 ans, j’ai coaché plus de 250 clients. J’aime vraiment mon job, car je prends beaucoup de plaisir à aider chaque client et à les voir s’épanouir physiquement et mentalement.

 

Comment accompagnez-vous vos clients ? Comment se passent les séances ?

Je vois la plupart de mes clients deux ou trois fois par semaine, dans une salle de gym qui est soit proche de leur bureau ou de leur appartement. Je coache sept jours sur sept, de 9 heures jusqu’à 22 heures, avec souvent un break entre 13 et 16 heures.

Avec chaque nouveau client, je commence toujours par une évaluation personnalisée. J’écoute ses besoins, j’analyse sa posture afin de savoir ce qu’on va devoir faire pour la corriger, en terme d’étirement et de mobilité. La plupart veulent perdre du gras et gagner en tonicité et en force musculaire. Ma vision est toujours d’améliorer leur ratio masse grasse versus masse musculaire.

Je les aide aussi en leur donnant des conseils sur leurs habitudes alimentaires et leur sommeil. Je conseille aussi certains sur « l’intermittent fasting ». Ça consiste à arrêter de manger après 21 heures et prendre son premier repas le lendemain vers 17 heures. C’est à faire une fois par semaine, et ça aide à mettre en pause le système digestif qui est sans cesse activé. C’est important pour évacuer les toxines et les scelles bloquées dans le colon. C’est scientifiquement prouvé et recommandé pour une bonne santé.

 

À qui s’adressent vos services et quel est votre prix?

Je suis spécialisé dans la niche des gentlemen de 35 à 55 ans. J’ai d’excellents résultats avec ces clients au niveau de la perte de poids et l’amélioration de la santé globale. Je prends beaucoup de plaisir à coacher mes clients, surtout lorsque tout le travail réalisé apporte des résultats au delà des espérances. J’essaye de toujours prendre soin d’eux, mais je suis quand même exigeant. Je leur dis souvent que tant qu’ils font leur maximum et n’essayent pas d’être fainéants , je serai fier d’eux.

La plupart ont des professions très intéressantes et j’adore échanger avec eux et parler de business ou entrepreneurship. J’adore tous mes clients et deviens souvent ami avec eux.

En terme de prix, je charge $150 de l’heure ou $1300 pour 10 séances. Mon prix peu paraître cher, mais quand tu veux de la très haute qualité de coaching, et avoir des résultats deux à trois fois plus rapidement qu’avec un coach à $50 de l’heure, les gens comprennent directement qu’ils auront un bon retour sur investissement.

En dehors des heures très prisées par mes clients, à savoir entre 13 et 16 heures, je peux faire un effort sur le prix.

 

Offrez-vous d’autre solutions pour les clients en dehors de New York, ou avec un plus petit budget ?

Pour pouvoir coacher des gens à distance, ou qui ne peuvent se permettre de payer trop cher, j’ai créé le online Gentleman’s Training Program. Ca me permet de coacher des clients en ligne, aux quatre coins du monde, et chaque workout est privé et personnalisé.

On commence toujours par un échange téléphonique qui permet de dresser le bilan. La personne m’envoie aussi des photos de son corps, ce qui me permet de voir le travail qu’il faudra faire. Je construis donc un programme personnalisé qu’ils doivent suivre. Après chaque entraînement je leur demande de me faire un compte-rendu très rapide de ce qu’ils ont réellement fait. Le prix est de $59 par semaine, mais j’offre souvent 30% de réduction pour les intéressés.

Alex Folacci

 

Quels conseils pouvez-vous donner à quelqu’un qui veut perdre du poids ?

J’ai accompagné beaucoup de clients de plus de 50 ans en surpoids à perdre leurs kilos en trop ainsi que leur ventre de femme enceinte ou le “Beer Belly”. En six mois, ça peut être réglé si l’on fait 3 séances par semaine tout en étant conscient que la nutrition devra être équilibrée. Il s’agit vraiment de retrouver une vie saine et de rajeunir son corps de l’intérieur.

Beaucoup de gens mangent jusqu’à ce qu’ils se sentent complètement repus, ce qui est une grave erreur parce que ça augmente la taille de l’estomac. C’est une très mauvaise habitude car l’élasticité des organes digestifs est sans cesse poussée au maximum, ce qui fait que beaucoup d’hommes de plus de 30 ans ont un très gros ventre. Il faut lutter contre la sensation de faim, car c’est à ce moment là que l’estomac se contracte sur lui-même et commence à rétrécir.

Quand on associe le sport à cela, la perte de poids est assurée. Si en plus de ça on réduit très fortement la consommation d’alcool, l’effet est encore plus rapide. Dans la bière par exemple, il y a des œstrogènes, hormones féminines, ce qui fait grossir le ventre fortement. J’ai la chance de ne pas aimer l’alcool, mais je dois faire la morale à mes clients bien souvent.

Pour rester sexy et en bonne santé toute la vie, je préconise de faire trois fois par semaine jusqu’à votre centième anniversaire ces quatre choses : Le cardio au moins une fois par semaine, monter le coeur à 170-180 bpm. Attention, plus on vieillit et moins on peut monter les bp. Travailler sur la posture, la mobilité articulaire et l’élasticité musculaire en faisant du yoga, et du stretching. Travailler le gainage pour construire un exosquelette autour de la ceinture pelvienne. Et enfin, faire de la musculation soit avec le poids de corps, ou avec des charges.

 

Vous avez été élu meilleur coach de New York en 2018, pouvez- vous nous raconter ?

C’était en 2018, et sera réitéré en 2019, je te le garantie ! Pour chaque coach est regardé le palmarès sportif, le niveau d’éducation, le nombre de clients coaché et résultats des clients, et le chiffre d’affaire/profit du business de coaching.

J’ai un Bachelor et un Master degree en Exercise Science, ce qui me donne un avantage par rapport aux coaches qui ont juste une certification obtenue en ligne. Mais c’est le fait d’avoir été un athlète de haut niveau dans plusieurs sports qui me démarque vraiment.

À New York, il y a environ 8.000 à 10.000 coaches mais la plupart n’ont jamais été de bons athlètes, et sont juste spécialisés dans un domaine, comme le yoga, la course ou le bodybuilding.

Mon approche est d’être spécialisé dans au moins huit à dix disciplines différentes. Je coache mes clients sur du crossfit, powerlifting, bodybuilding, yoga/stretching, gymnastique, course, boxe, kickboxing et calisthenics.

En terme de chiffre d’affaire et de profit, je ne peux pas rentrer dans les détails, mais je sais que je fais dix fois plus que beaucoup de coaches ici. Aux USA, les clients aiment savoir qu’ils recrutent un Personal Trainer qui gagne bien sa vie avec son métier, car ca veut dire qu’il a beaucoup de clients, qu’il a un bon taux de rétention, et que les gens sont satisfaits de son service.

 

Merci beaucoup pour cet entretien, où pouvons-nous entrer en contact avec vous ?

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me rencontrer Rachel, c’était un grand plaisir de faire cette interview. Les personnes intéressées peuvent me contacter à alex.folacci@gmail.com, au 347-720-5740 et sur instagram @alex_folacci

 

 

Visitez le site d’Alex Folacci ici

 

Alex Folacci

 

Rachel Scharly

Rachel Scharly

Après avoir travaillé de nombreuses années dans la presse économique et spécialisée, Rachel Scharly est la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir