Lundi 28 mai 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

JO d’hiver 2026 : Milan-Turin candidates pour l’Italie

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 02/04/2018 à 15:56 | Mis à jour le 02/04/2018 à 17:41
Photo : (Source : Pixabay)
jeux-olympiques milan turin

Les deux villes de la Lombardie et du Piémont proposent une candidature commune pour accueillir les JO en 2026, selon une lettre d’intention du comité olympique italien.


Milan et Turin unissent leurs forces. Jeudi dernier, une lettre d’intention proposant la candidature commune de Milan et Turin pour l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de 2026 a été envoyée au Comité international olympique, comme annoncé par le comité olympique italien (Coni) jeudi dernier dans un communiqué. Celui-ci mentionnait en outre qu’il restait « dans l'attente de la formation du nouveau gouvernement, auquel il soumettra une étude de faisabilité réalisée début 2018 ».

La date limite pour la remise de la lettre était fixée au 31 mars. A ce jour, cinq autres villes ont exprimé leur intérêt : Sion (Suisse), Calgary (Canada), Stockholm (Suède), Sapporo (Japon) et Schladming/Graz (Autriche).
Tout est encore loin d’être joué, les villes sélectionnées pour pouvoir déposer un dossier de candidature complet ne seront connues qu’à l’automne prochain. Et le grand vainqueur sera déclaré un an plus tard, en septembre 2019, à Milan.

La première ville italienne à avoir accueilli des Jeux Olympiques (d’hiver) est Cortina d’Ampezzo dans les Dolomites en 1956. La ville de Turin a déjà organisé les JO d’hiver en 2006. Rome quant à elle, a préféré retirer sa candidature en 2016 pour l’organisation des JO d’été 2024, sur décision de la maire du Mouvement 5 étoiles Virginia Raggi.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 CommentairesRéagir

Vivre à Milan

Comment traduire ses diplômes sur son CV italien ?

La traduction de son CV en italien est la première étape obligée pour la recherche d’un travail en Italie. Se pose alors la question de la traduction de ses diplômes français et de leurs équivalences.