Mercredi 21 novembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

MALADIE DE CHARCOT – Un Français relie Madrid à Brest pour lutter contre la maladie

Par | Publié le 11/09/2014 à 22:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 07:30

Alors que la lutte contre la maladie de Charcot a connu ces derniers temps, une médiatisation grâce au "Ice Buket challenge" (un défi où les célébrités "s'amusaient" à se renverser des seaux d'eau sur la tête), un Breton a décidé de faire connaître la maladie d'une autre façon. A ces fins, il reliera Madrid à Brest en vélo. Départ : demain, avec rendez-vous sur la Plaza Mayor !

(Photo DR)

Demain après midi, Jean-François Bitaine entamera un périple un peu particulier. Ce retraité va en effet relier Las Rozas, une commune en banlieue madrilène à l'extrémité de la Bretagne. Son objectif ? Faire connaître la maladie de Charcot, une maladie neurologique la plupart du temps mortelle, et récolter de l'argent pour lutter contre cette dernière.

S'il a décidé s'investir pour cette cause, ce n'est pas pour rien. En 2009, Jean-François Bitaine tombe malade. Les médecins pensent alors qu'il souffre de la maladie en question, appelée également sclérose latérale amyotrophique. Finalement, ce ne sera pas ça. Mais cette "aventure", si l'on peut dire, lui fera connaître cette pathologie qui touche plus de 8 000 personnes en France. "Elle tue plus que les accidents de la route et on n'en parle quasiment jamais !" s'indigne-t-il. "Elle est identifiée depuis 150 ans et on n'en connaît toujours pas les causes... Les chercheurs s'orientent maintenant sur des causes environnementales, la pollution..."

Un voyage symbolique
Ce n'est pas pour rien si le cycliste à choisi ce défi pour faire connaître cette cause. En effet, même si sa maladie l'a rendu moins résistant, Jean-François Bitaine a longtemps fait du sport. "Si j'avais été dans le show-business, j'aurais chanté" dit-il en rigolant. L'itinéraire n'est pas non plus le fruit du hasard. En effet, sa s?ur, ancienne professeure au Lycée français de Madrid vit depuis plus de 40 ans dans la capitale espagnole. "Je m'étais toujours promis de venir la voir en vélo à la retraite, mais je suis tombé malade... Quant à Brest, cela avait plus de sens que d'arriver dans ma petite ville du Morbihan... Il y a plus de monde ! Et connecter deux villes lorsqu'on sait que la maladie de Charcot empêche la connexion entre les neurones c'est un beau symbole !"

Trois semaines de périple
Le voyage commencera demain pour Jean-François Bitane. Ce jour-là, il ira de Las Rozas à la Plaza Mayor, au centre de Madrid. Une étape pour récolter les dernières promesses de don : "là, j'en suis à un peu plus de 6.000 euros... Si certains veulent me voir je serais vers 16 heures à la Puerta del Sol samedi". En effet, les personnes devront donner leur mise à l'association "André combat la SLA" si le cycliste relie les deux villes sans encombre. Car le chemin risque d'être long jusqu'au samedi 4 octobre. Mais André a tout prévu : "En Espagne, j'ai réservé des hôtels et en France de nombreuses personnes m'ont proposé de dormir chez eux. Certains seront là quand je passerai la frontière et d'autres feront un bout de chemin avec moi."

Neige BOUVET (www.petitjournal.com ? Espagne) vendredi 12 septembre 2014
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play

0 Commentaire (s)Réagir