Samedi 15 août 2020

VISITER MADRID - Quelques curiosités sur la capitale espagnole

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 02/08/2017 à 22:00 | Mis à jour le 30/11/2018 à 14:37
Photo : Tirée du domaine public https://unsplash.com/photos/OO0_7yJa-s0
Madrid

Madrid, avec sa plaza Mayor, ses musées, son parc du Retiro? Vous pensez déjà tout savoir de la capitale espagnole? Laissez vous surprendre peut-être par quelques anecdotes et curiosités sur des endroits que vous connaissez bien dans votre ville d'accueil.

 

Pourquoi le "pont des Français" s'appelle ainsi?


Le "puente de los Franceses" de Madrid est un viaduc situé dans le quartier de Moncloa, qui passe au-dessus de la rivière Manzanares à quelques pas de l'hôpital universitaire Moncloa. Si vous pensez que son nom évoque le souvenir lointain d'un moment historique pour les Français à Madrid, ou encore celui d'une histoire d'amour entre Français, vous risquez d'être déçus par la simple vérité : le pont "de los franceses" a été baptisé ainsi simplement parce que les ingénieurs qui ont réalisé sa conception étaient de nationalité française. 


La seule statue au monde représentant Satan


Vous êtes certainement passé devant cette statue dite "monument de l'ange déchu" dans le parc du Retiro de Madrid. Présentée à l'exposition universelle de Paris de 1878, elle fut finalement installée à Madrid et inaugurée en 1885. La sculpture représente Lucifer, ange bani du paradis pour sa désobéissance à Dieu. Il s'agit de la seule statue représentant Satan dans un lieu public. On dit que cette statue est située à exactement 666 mètres au-dessus du niveau de la mer?

 

Madrid abrite le plus vieux restaurant au monde

 

Sobrino de Botín Madrid
CC 3.0 https://es.wikipedia.org/wiki/Archivo:Casa_Bot%C3%ADn-Madrid-2009.jpg


Le restaurant Botín (Sobrino de Botín), situé derrière la plaza Mayor au numéro 17 de la calle Cuchilleros, a été déclaré le plus vieux restaurant du monde par le Livre Guinness des records. Connu pour la qualité de ses viandes grillées, c'est par un cuisinier français, Jean Botin, que le restaurant a été fondé en 1725. Repris dès le début du XXème siècle par la famille González, la Casa Botín a fait sa réputation notamment à travers les écrits de divers artistes, comme ceux d'Ernest Hemingway ou de Ramón Gómez de la Serna. Le rôti d'agneau et le rôti de cochon de lait sont les spécialités de la maison.

 

La fontaine de Cibeles, sécurité de la Banque d'Espagne


La fontaine de Cybèle (fuente de Cibeles en espagnol, communément appelée La Cibeles) est une fontaine située sur la place du même nom en plein coeur de Madrid. Représentant la déesse Cibèle installée sur un char romain tiré par deux lions, la statue de la fontaine a été créée lors d'un plan de rénovation de la ville au XVIIIème siècle qui visait l'installation de représentations de figures de la mythologie greco-romaine.
Mais la légende urbaine précise que cette déesse serait également la "gardienne" de l'or espagnol. En effet, de nombreux journaux espagnols affirment que les canalisations de la fontaine de Cibèle ont été pensées pour la sécurité de la Banque d'Espagne située à proximité. Si les alarmes de la chambre forte de Banco de España venaient à résonner suite à une effraction, toutes les chambres fortes seraient alors submergées par l'eau de la fontaine en quelques secondes. Cet ingénieux système de sécurité serait possible grâce à des canalisations qui plongeraient directement du char de la statue jusqu'à la chambre forte de la banque pour inonder ses 35 mètres de profondeur d'un coup en cas d'alerte. Un piège mortel pour toute personne tentant d'y pénétrer. 

 

Il y a un bout du mur de Berlin à Madrid

 

Madrid Parque de Berlin
CC 3.0 https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Madrid_Parque_de_Berlin_Entrance02.jpg


Le parc de Berlin à Madrid, situé dans le quartier de Chamartín, comporte des pièces dédiées à la ville allemande, comme un monument à Beethoven ou encore la sculpture d'un ours emblématique de Berlin. Mais le parc comporte aussi une zone dédiée à la mémoire qui abrite trois fragments qui faisaient partie des nombreux kilomètres du mur de Berlin, installés dans la capitale espagnole dès 1990. On peut encore y apercevoir des inscriptions et peintures des allemands de l'époque, qui ont failli disparaitre lorsque des employés de nettoyage de Madrid ont jugé bon de laver les morceaux du mur. 

 

Perrine LAFFON

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet