Deuxième cas humain de grippe aviaire confirmé en Espagne

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 05/11/2022 à 09:45 | Mis à jour le 05/11/2022 à 09:45
Photo : tawatchai07-Freepik
des poulets entassés dans une ferme avicole

Les deux cas, confirmés par l'OMS, sont des travailleurs d'une même exploitation avicole et les premiers en Europe cette année.

 

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a confirmé que deux travailleurs d'une ferme avicole de Guadalajara ont contacté la grippe aviaire, suite à un foyer de grippe A(H5N1), qui s'était déclaré en septembre. Malgré ces résultats positifs, les autorités sanitaires n'ont pas connaissance d'une quelconque transmission entre humains.

Le 1er cas de grippe aviaire chez un homme en septembre 

Le ministère de la Santé espagnol a informé l'OMS de l'apparition du foyer le 20 septembre dernier. L'échantillonnage et les tests des 12 travailleurs agricoles ont alors été lancés. Un premier cas, celui d'un travailleur de 19 ans, a été confirmé le 27 septembre. L'homme est resté en isolement , jusqu'à ce qu'il soit à nouveau testé négatif.

Pas de symptômes

À ce moment-là, les autres travailleurs de la ferme ont été testés négatifs, puis ils ont à nouveau été testés le 13 octobre. C'est alors qu'un deuxième travailleur, un homme de 27 ans participant aux mesures de contrôle, notamment le nettoyage et la désinfection de la ferme avec des combinaisons EPI, a été testé positif à la grippe aviaire. Il est ensuite resté en isolement. Les contacts proches ont également été testés et se sont révélés négatifs pour la grippe aviaire. Les deux hommes ont passé la maladie de manière asymptomatique.

Trois cas en Europe

Au cours des 20 dernières années, l'OMS a confirmé 868 cas humains de grippe aviaire, dont 456 décès dans 21 pays, aucun en Europe. À ce jour, trois cas humains de cette infection ont été signalés en Europe, un au Royaume-Uni en 2021 et les deux détectés en Espagne cette année.

 

Les symptômes de la grippe aviaire chez l'homme peuvent aller d'une infection asymptomatique ou légère des voies respiratoires supérieures (fièvre et toux) à une évolution rapide vers une pneumonie grave, un syndrome de détresse respiratoire aiguë, voire la mort.

 

La transmission entre les hommes de la grippe aviaire est très rare, et les cas positifs sont généralement le résultat d'une exposition directe ou indirecte par le biais de volailles infectées, mortes ou vivantes, et dans des environnements contaminés, comme cela semble être le cas des deux personnes infectées à Guadalajara.

Pas de dépistage spécial des voyageurs

Malgré ces deux nouvelles infections, l'OMS insiste sur le fait que les recommandations actuelles sur les mesures de santé publique et la surveillance de la grippe aviaire restent inchangées: "L'OMS ne recommande pas de dépistage spécial des voyageurs aux points d'entrée ni de restrictions en ce qui concerne la situation actuelle des virus de transmission de l'animal à l'homme".

2021-2022: la plus importante épidémie de grippe aviaire de l'histoire en Europe

Il convient de rappeler que l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et le laboratoire de référence de l'Union européenne (UE) ont averti début octobre dernier que l'Europe subit actuellement la plus importante épidémie de grippe aviaire de l'histoire jamais observée. Selon l'étude, il y a eu 2.467 foyers chez les volailles, 48 millions d'oiseaux abattus dans les établissements touchés, 187 détections chez des oiseaux captifs et 3.573 cas chez des oiseaux sauvages.

 

En outre, le rapport avertit que la propagation géographique de l'épidémie est "sans précédent", puisqu'elle s'est étendue des îles Svalbard jusqu'au Portugal au sud et à l'Ukraine à l'est, touchant 37 pays européens.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale