Madrid, capitale européenne du covoiturage électrique ouvre quatre nouveaux parkings

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 16/03/2022 à 10:00 | Mis à jour le 16/03/2022 à 13:50
Photo : Borja Carabante, conseiller à la Mobilité de la Mairie de Madrid, inaugure un parking d'autopartage / Ayuntamiento de Madrid
Borja Carabante, conseiller à la Mobilité de la Mairie de Madrid, inaugure un parking d'autopartage

Madrid, la capitale européenne du covoiturage électrique avec plus de 2.500 de ces véhicules en service dans la ville, ajoute une douzaine de nouveaux espaces pour promouvoir l’utilisation de véhicules d'autopartage à émission zéro.

 

Les quatre nouveaux parkings réservés aux véhicules partagés se situent dans les quartiers de Salamanca, Arganzuela, Moncloa-Aravaca et Tetuán

Au total, dix nouveaux espaces seront mis à la disposition des utilisateurs, répartis comme suit : deux sur l'Avenida de América, 8 ; trois sur la Calle Mendez Álvaro, 1 ; deux sur le Paseo de la Florida, 15, et trois sur l'Avenida de Asturias, 2.

Ces nouvelles places s'ajoutent aux trois parkings d'autopartage situés en dehors de la zone centrale, autour d'Ifema (dix places sur l'Avenida Capital de España), dans le quartier de Las Tablas (cinq places sur la carretera de Fuencarral a Hortaleza, 8) et à Sanchinarro (cinq places sur la calle María de Portugal, 1).

 

Stationnement gratuit dans Madrid

La réservation de ces aires de stationnement est indiquée sur la chaussée via une signalisation verticale exclusive. Les parkings sont tous situés dans des zones à usage tertiaire, sans aucun bâtiment résidentiel à proximité immédiate. Pour cette raison, l'utilisation de ces places est gratuite et il n'y a aucune restriction de temps. 

La plupart des sociétés qui exploitent des véhicules partagés dans la capitale ont une classification environnementale "zéro émission", telles que Free2Move, Wibble, Zity, ou Share Now

Madrid est la ville européenne qui compte le plus de véhicules électriques en autopartage, avec plus de 2.500 véhicules. 

Sur le même sujet
Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale