TEST: 2271

Madrid : une carte pour localiser les terrasses trop bruyantes (et hors normes)

Par Perrine Laffon | Publié le 02/03/2022 à 14:00 | Mis à jour le 03/03/2022 à 12:15
Photo : Edgardo W. Olivera from Montevideo, Uruguay, CC BY 2.0 <https://creativecommons.org/licenses/by/2.0>, via Wikimedia Commons
carte terrasses bruyantes madrid

N'importe quel habitant de Madrid peut dénoncer en ligne une infraction au règlement municipal lié aux terrasses des bars.

 

Durant la pandémie, et afin de soutenir le secteur de la restauration et de l'hôtellerie, la municipalité madrilène a permis aux restaurants et patrons de bars de pouvoir occuper davantage d'espace sur les trottoirs et sur la voie publique pour installer leurs tables, notamment sur des places de stationnement pour les véhicules. En janvier, la mairie a validé une modification de la norme liée à l'installation des terrasses : désormais les locaux situés dans les zones dites saturées doivent réduire leur espace de terrasse à leur capacité habituelle. 


Madrid : satisfaire les hôteliers ou les voisins ? 

L'amplitude des terrasses dans la capitale a précipité les nuisances nocturnes, au grand désespoir des habitants du voisinage. La mairie a identifié plusieurs "zones de protection acoustique spéciale", dans lesquelles des mesures doivent être mises en place pour réduire les nuisances sonores et protéger le repos des voisins. Le décret municipal en vigueur depuis le 1er février stipule que les terrasses situées dans ces zones saturées doivent disparaitre, et que celles situées dans des zones dites protégées ne doivent pas occuper plus de 40% de l'espace de la rue. Les terrasses qui ne sont pas situées dans des zones saturées, et qui n'occupent pas plus de 40% des places de stationnement dans les rues protégées pourront donc continuer d'installer leur tables sur l'espace actuellement mis à leur disposition.
Pour les voisins des quartiers concernés, cette décision est inacceptable. Selon l'association de voisinage FRAVM, la modification du règlement municipal est "née sans le consensus du voisinage, au bénéfice exclusif du secteur de l'hôtellerie, sans prendre en considération le droit au repos des habitants".

 

terrasses bruyantes madrid
Edgardo W. Olivera from Montevideo, Uruguay, CC BY 2.0 <https://creativecommons.org/licenses/by/2.0>, via Wikimedia Commons


Les voisins mettent leur casquette de policier

Les patrons des établissements concernés par les restrictions des terrasses ont deux mois pour fermer les espaces désignés. La police municipale de Madrid a commencé sa tournée d'inspections pour contrôler les terrasses. Les patrons les plus réticents peuvent se confronter à des sanctions comprises entre 750 et 3000 euros. Néanmoins, certains voisins exaspérés ne veulent plus attendre les contrôles de la mairie et ont décidé de rendre justice eux même. La plateforme de FRAVM a mis en place un outil informatique afin de dénoncer les établissements qui ne respectent pas le règlement municipal des terrasses. L'outil permet à n'importe quel habitant de dénoncer en ligne, à travers un formulaire, les infractions constatées. Il est possible d'inscrire le nom de l'établissement, son adresse, d'expliquer les motifs de l'infraction et même d'ajouter des photos, afin d'accélérer le processus de contrôle. 
Une carte interactive permet de visualiser toutes les fraudes dénoncées. La majorité des établissements concernés se situent dans le Retiro.

Sur le même sujet
perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale