Jeudi 19 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La SGAE expulsée de la fédération internationale des sociétés d'auteur

Par Arthur Diaz | Publié le 02/06/2019 à 17:31 | Mis à jour le 02/06/2019 à 17:35
Photo : CC By 3.0 Luis García
palacio longoria madrid

La semaine dernière, la Société Générale des Auteurs et Éditeurs d’Espagne (SGAE), a été expulsée de la Confédération internationale des sociétés d'auteurs et compositeurs (CISAC).

L’Assemblée générale de la CISAC a voté en faveur de l’exclusion temporaire de l’entité espagnole. La sanction pourrait être ajustée ou retirée à n’importe quel moment, quand la CISAC jugera que la SGAE a fait assez de progrès. 

Selon le communiqué de presse de la Confédération internationale, la société privée espagnole a été suspendue à cause du traitement discriminatoire des titulaires de droit et à la répartition inéquitable de la redevance. Déjà en avril 2018, la CISAC était intervenue avec des recommandations apportées à la SGAE concernant le changement des règles de gouvernances, des lois et des pratiques de distribution des redevances de la société. 

 

Changements déjà opérés par la nouvelle présidente, Pilar Jurado

Compte tenu du manque de progrès effectué par la SGAE, la CISAC avait annoncé l’ouverture d’une procédure de sanction en décembre 2018. La confédération internationale a tout de même bien reçu les changements déjà opérés par la nouvelle présidente, Pilar Jurado. 

Les conséquences sont avant tout économiques, la SGAE recevant 20 millions d’euros par la CISAC. Pour la présidente, "La CISAC donne l’opportunité de décider de notre futur". Elle appelle tous les membres à ratifier à la prochaine Assemblée générale, les changements proposés pour remplir les demandes la CISAC le plus rapidement possible. 

Nous vous recommandons

arthur diaz

Arthur Diaz

Jeune journaliste partagé entre la France, le Canada et l’Espagne. Arthur est passionné par la politique. Motivé et polyvalent, il a déjà travaillé pour la télévision québécoise.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Dublin Appercu

Apple met en cause le « bon sens » de l’UE devant la justice

Apple a dénoncé mardi devant la justice européenne la décision de Bruxelles lui demandant de rembourser à l’Irlande 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux, estimant qu’elle défiait « la réalité et l

Sur le même sujet