La facture énergétique des ménages en Espagne devrait doubler d'ici 2024

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 13/09/2022 à 17:00 | Mis à jour le 13/09/2022 à 17:57
Photo : Mario Hains, CC BY-SA 3.0
des pylônes qui symbolisent le coût de l'electricité en espagne et europe

En Espagne, la facture énergétique sera 27% plus chère qu'en 2021. Mais, selon les prévisions des analystes de Fidelity, en France, au Royaume-Uni ou en Allemagne, elle sera 2 fois plus élevée en 2023 et 2024 si l'UE n'intervient pas.

 

Cela fait bientôt un an qu'on n'entend plus parler que des hausses vertigineuses du prix de l'électricité et du gaz. Selon les prévisions réalisées par le gestionnaire d'investissements américain Fidelity International, la facture énergétique moyenne des Espagnols passera cette année à 1.485 euros par an et par ménage, soit 27,1 % de plus qu'en 2021.

 

Les familles espagnoles ont payé en moyenne 1.168 euros l'année dernière pour leur consommation d'électricité et de gaz naturel, une facture annuelle qui passerait donc à 1.485 euros en 2022, 2.134 euros en 2023 et 2.327 euros en 2024. Cela veut dire que la facture énergétique sera deux fois plus élevée qu'en 2021 et 1,5 fois plus élevée que le montant qui devrait être payé pour l'exercice en cours.

1.485 euros en Espagne contre 2.307 en France cette année

Cependant, les ménages espagnols ne sont pas ceux qui, en Europe, souffrent ou souffriront le plus des surcoûts énergétiques de la guerre de Russie ou de la sécheresse. Ainsi, en 2022, la facture de l'Espagne sera inférieure à celle des pays européens comparables : en Italie, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France, ils paieront entre 1.540 et 2.307 euros par an pour l'électricité et le gaz.

 

facture énergétique en Espagne, France, Italie, RU et Allemagne 2021-2022
Facture energetique en Europe 2021-2022/ Source: Fidelity International

 

En 2024: 2,2 fois plus en France qu'en Espagne...

La même tendance - et encore pire pour nos voisins de l'UE - est observée pour 2023 et 2024, où l'Italie paiera jusqu'à 1,8 fois plus que l'Espagne pour la même facture, par exemple. Le Royaume-Uni paiera 2,1 fois plus ; l'Allemagne, deux fois plus ; et la France, 2,2 fois plus, avec une facture qui atteindrait 5.090 euros en 2024.

... si les gouvernements européens ne bougent pas

Il convient toutefois de noter que ces calculs ont été effectués par les analystes de Fidelity "si les gouvernements n'interviennent pas". Les différentes solutions possibles sont actuellement en discussion.  Ainsi, la Commission européenne prévoit par exemple d’imposer une limitation obligatoire d’au moins 5% de la consommation d’énergie aux heures de pointe.

L'Espagne prône l'exception ibérique

L'option promue par l'Espagne consisterait à intervenir directement dans le mécanisme de fixation des prix de l'électricité, dans le cadre de l'"exception ibérique". L'Espagne et le Portugal ont mis en place un mécanisme qui limite le prix du gaz naturel que les fournisseurs d'électricité peuvent utiliser, ce qui se traduit par des prix spot plus bas que ceux qui résulteraient de l'utilisation des prix actuels du gaz.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale