Jeudi 14 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Madrid Accueil: Nathalie Toulet passe le flambeau à Gabrielle Ruiz

Par Vincent GARNIER | Publié le 27/05/2018 à 19:24 | Mis à jour le 27/05/2018 à 19:47
Photo : Madrid Accueil
madrid accueil

Jeudi 24 mai au eu lieu l'Assemblée générale de l'association d'accueil, au cours de laquelle le bilan de l'année 2017 et le budget pour 2018 ont été votés par la cinquantaine d'adhérents venus pour l'occasion, sur les 260 familles membres. Surtout, cette AG pas comme les autres a été l'occasion d'élire le nouveau bureau directif de Madrid Accueil, à la présidence duquel Gabrielle Ruiz a été désignée à l'unanimité, suite au départ annoncé de la Présidente antérieure, Nathalie Toulet.


 
Cela fait partie de la vie de toute association d'accueil et pourtant cela reste un moment difficile à passer : chaque année avant l'été arrive l'heure de se séparer de ceux qui s'en vont vers d'autres destinations, laissant derrière eux des souvenirs, des amitiés et des moments partagés, le temps d'un séjour souvent trop court. "Le départ, c'est le plus dur à gérer", estiment Gabrielle Ruiz et Nathalie Toulet, réunies autour d'un café. Elles sont bien placées pour le savoir. La première pour avoir baroudé d'une expatriation à l'autre entre Madrid, Paris, Vienne et New Delhi, la seconde parce qu'elle a, après 4 ans au sein de l'association, dont les 2 dernières à sa présidence, fait le choix du retour en France. "Je pars sereine et confiante, car c'est mon choix de rentrer", explique Nathalie, "mais aussi triste et nostalgique, car je quitte de nombreuses amies". 

 

La passation de la présidence est toujours un moment délicat


 
Le changement était dans l'air du temps depuis quelques semaines, il a donc été acté lors de l'AG de l'association, jeudi dernier, à laquelle une cinquantaine d'adhérents ont participé, en plus de la trentaine de procurations remplies par ceux qui n'avaient pas pu se libérer. Un bel exemple de l'implication des membres de Madrid Accueil, qui est passé en 2017 de 220 à quelque 260 familles et continue d'assurer une intégration des nouveaux arrivants toujours plus dynamique, avec la multiplication des activités et des occasions de rencontre. "La passation de la présidence est toujours un moment délicat", déclare Nathalie Toulet, qui vient de passer deux années intense à chapeauter, de façon bénévole et à plein temps, le bureau exécutif. "On ne remet pas les clés à n'importe qui : il faut que ce soit quelqu'un qui connaisse l'association de fond en comble". Bonne pioche, Gabrielle Ruiz gère depuis plusieurs années déjà la programmation, un département transversal au sein de Madrid Accueil, qui amène à coordonner et organiser, non seulement les agendas, mais aussi les envies et les implications des adhérents. Surtout, avec plusieurs séjours dans la capitale et un mari espagnol, la nouvelle Présidente jouit d'une connaissance en profondeur des codes et des coutumes ibères, mais aussi du dépaysement et du choc culturel que la vie à Madrid suppose.

 

Madrid Accueil constitue l'occasion de s'investir dans un bénévolat particulièrement enrichissant, dans un contexte difficile, le suivi de conjoint en expatriation


 
"Ce n'est pas quelque chose que j'avais envisagé", avance-t-elle pourtant. "Mais en en parlant autour de moi, j'ai réalisé que c'était l'occasion de m'investir à fond dans quelque chose que j'aime, qui est à mi-chemin entre l'événementiel et l'entraide, et qui me correspond particulièrement". Il y avait de l'émotion jeudi lorsque, toutes vêtues de blanc en écho à la thématique de la soirée annuelle du 28 septembre prochain, qui aura pour fil conducteur Ibiza, les 13 nouveaux noms du bureau ont été actés. Aux côtés de Gabrielle Ruiz, ce seront donc notamment Marie-Laure Froger à la Vice-Présidence, Christine Branche comme Secrétaire générale, Céline Quilichini comme trésorière, ainsi que les membres des pôles "site", "revue", "publicité", "programmation", "permanence" et “eventos" qui assureront la bonne marche de l'accueil. "L'essentiel à court terme, c'est septembre", décrète sans hésitation Gabrielle Ruiz. "C'est à ce moment où se joue le gros de l'association et où l'on rentre sur le terrain avec notre mission d'accueil". D'ici l'été, il faudra donc bien préparer les dates qui articulent cette rentrée, café des nouveaux (le 10 septembre), café d'accueil à la Résidence (le 13 septembre) et soirée annuelle, le 28 septembre donc. Objectif : accueillir quelque 80 nouvelles familles et renouveler les adhésions des membres plus anciens.

 

madrid accueil
Les membres du bureau


 
"C'est un travail à plein temps, très prenant, très excitant et très formateur", jugent les deux présidentes, l'ancienne et la nouvelle. "Madrid Accueil constitue l'occasion de s'investir dans un bénévolat particulièrement enrichissant, dans un contexte difficile, le suivi de conjoint en expatriation", souligne Nathalie Toulet. "Présider l'accueil, c'est comme manager une petite startup", analyse-t-elle. Et Gabrielle Ruiz de renchérir : "Il vaut mieux un bon bénévolat qu'un mauvais job mal payé". Si le bénévolat n'est pas forcément inscrit encore dans les mœurs, et que la reconnaissance n'est pas toujours à la hauteur de l'investissement, il n'empêche que Madrid Accueil fonctionne bel et bien comme une petite entreprise. Il suffit d'assister à une réunion du bureau ou à jeter un œil au CV de celles qui font, au quotidien, tourner la boutique, pour en avoir le cœur net. "C'est ce qui m'a le plus marqué lorsque j'ai intégré l'équipe", confirme Gabrielle Ruiz : "son professionnalisme". "Me retrouver dans une ambiance de travail m'a paru particulièrement plaisant", assure-t-elle par ailleurs.

 

Surtout, ne pas rester seul


 
Le 12 juin, certaines d'entre elles diront pourtant "adieu", lors du traditionnel Café de départ. Puis le 21 juin, aura lieu le déjeuner de remerciements. On aura la larme à l'œil, on se rappellera les bons moments, ceux qui ont fait qu'au-delà de l'association, des liens plus personnels se sont tissés, et qui auront permis de faire de l'expatriation à Madrid une vraie tranche de vie. "On a la chance d'avoir une belle communauté à Madrid, il faut faire en sorte de conserver cela et en profiter pour tisser un maximum de liens et créer le plus de synergies possibles", estime Gabrielle Ruiz. "Ma recommandation aux nouveaux adhérents, c'est surtout de ne pas rester seuls", résume pour sa part Nathalie Toulet. "A Madrid, c'est facile de rencontrer du monde, ça va vite, les Madrilènes sont accueillants et faciles à vivre, pour autant tout n'est pas rose non plus. Il faut s'entourer et chercher un maximum d'appuis pour vivre son expatriation au mieux", conclut-elle.

 

madrid accueil
Le bureau exécutif, à droite Gabrielle Ruiz

 

0 Commentaire (s)Réagir

Entreprise

CARRIÈRE

Semaine de 4 jours: est-ce possible en Espagne?

C’est le sujet d’actualité à l’étranger où plusieurs initiatives ont été lancées. En Espagne, où le "présentisme" est profondément ancré, ce sont d’abord les mentalités qu’il faudra changer.

Expat Mag

Valence Appercu
ÉVÉNEMENT

Quelle moustache portez-vous en ce mois de Movember ?

De nombreuses célébrités participent au mouvement international qui réunit 5 millions de personnes se laissant pousser la moustache pendant 1 mois. Et vous ? Plutôt Brad Pitt ou Jennifer Gardner ?

Sur le même sujet