Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

C. Allard: "Nous sommes au service des relations bilatérales franco-espagnoles"

Christine Allard peut se targuer d'être non seulement la première femme mais aussi la première Française à présider la Chambre officielle de commerce d'Espagne COCEF. Retour sur les projets de l'organisme qui fête cette année ses 135 ans.

Christine Allard, présidente de CocefChristine Allard, présidente de Cocef
Écrit par Armelle Pape Van Dyck
Publié le 28 novembre 2023, mis à jour le 29 novembre 2023

Au prime abord, on peut s'étonner qu'une Française soit la présidente de la COCEF, la Chambre officielle de commerce d'Espagne en France, après plus de 130 ans d'une longue liste d'hommes et Espagnols. "Ça devait être un souhait du conseil d’administration de COCEF – explique avec modestie Christine Allard-, pour être plus conforme avec les valeurs de La Chambre et l’époque actuelle".

 

Christine Allard avait aussi bien préparé sa candidature avec un programme à la fois de continuité et d’innovation. Cela fait 16 ans que Christine Allard est à la tête de la direction de la communication et des relations institutionnelles de la filiale française Abertis, le leader mondial des infrastructures autoroutière. Et sa parfaite connaissance de la langue et de la culture espagnole ne pouvait que rassurer les administrateurs de COCEF.

Un business hub en France

Mais quel est au juste le rôle de la Chambre de commerce d'Espagne en France? "C’est une plate-forme d’échanges, de réflexion et de business -explique Christine Allard. Notre mission est d’accueillir les entreprises espagnoles qui veulent s'installer en France, de faciliter leur intégration, leur installation et d’animer tout le réseau du business espagnol en France". COCEF compte près de 300 adhérents, avec bien sûr, de grosses entreprises, mais aussi beaucoup de PME espagnoles qui considèrent la France comme un marché important de leur développement.

 

reunion cocoa france Espagne
"On organise aussi beaucoup de rencontres pour faciliter le business".

 

Les secteurs les plus importants sont l'agroalimentaire, le financier avec les grandes banques espagnoles, le secteur de l’énergie, les télécoms, le tourisme et les transports, le secteur industriel, ainsi que de grands groupes présents des deux côtés des Pyrénées.  "Nous les accompagnons de toutes les manières possibles et animons cette communauté espagnole. On organise aussi beaucoup de rencontres pour faciliter le business".

Club Hispania, networking informel

C'est ainsi qu'une fois par mois a lieu le club Hispania. "C'est vraiment du réseau. -souligne la présidente de COCEF- Du réseau espagnol à Paris pour se connaître, prendre des contacts, échanger des idées, faire du networking ou présenter son entreprise. Il s'agit d'une rencontre informelle et ça marche très bien". Le Club Hispania n'est pas seulement réservé aux seuls membres COCEF mais est ouvert à tous ceux qui veulent découvrir la communauté espagnole des affaires.

 

du flamenco au club hispanique cocef
Le club Hispania est ouvert à tous ceux qui veulent découvrir la communauté espagnole des affaires

 

Business club COCEF est une autre initiative de la chambre de commerce espagnole qui permet de faire des rencontres de très haut niveau. Cela peut être la rencontre avec un grand chef d’entreprise ou une conférence sur une thématique d'actualité, comme par exemple sur le business de l’hydrogène il y a quelques jours.

Représenter des régions espagnoles

Autre activité importante, celle des missions de représentation de régions d'Espagne, comme par exemple l’Andalousie, la Navarre ou Castilla Leon. COCEF représente également IFEMA. "Nous assurons la visibilité et la promotion des grands salons d'IFEMA auprès des entreprises françaises et nous les accompagnons, comme nous venons de le faire par exemple pour le 'Fruit attraction' ou le 'Global Mobility'".

Concurrence entre les Chambres de commerce française et espagnole?

Mais alors, les chambres de commerce d'un côté et de l'autre des Pyrénées ne marcheraient-elles pas sur les platebandes de l'autre ? "Pas du tout, affirme de façon catégorique Christine Allard. Nous sommes parfaitement complémentaires et travaillons ensemble des deux côtés des Pyrénées. Nous sommes tous au service des relations bilatérales. Notre objectif commun est de faire en sorte que le couple franco-espagnol soit le plus dynamique possible. Nous accueillons les entreprises espagnoles en France et La Chambre, les entreprises françaises en Espagne. Il faut que l’Espagne soit attractive pour les Français et la France pour les Espagnols. Pour nous, le couple franco-espagnol doit être un pilier de l’Union Européenne".

Apprendre et certifier l'espagnol des affaires

COCEF offre aussi une formation spécifique à l’espagnol des affaires. En l'occurrence, il ne s’agit pas d’espagnol littéraire, mais d'un espagnol 'business', d'autant que la langue espagnole est encore relativement préservée des anglicismes! "Il s'agit du test Elyte, qui permet de certifier un niveau d’espagnol des affaires, très utile pour les étudiants ou les professionnels qui peuvent ainsi l'ajouter sur leur CV. Nous avons également développé un autre test Elyte spécifique pour les professionnels du tourisme, un secteur particulièrement important en Espagne".

Un centre d'affaires espagnol au cœur de Paris

Parmi les nouveautés pour 2024, COCEF propose un "Centro de Negocios" avenue de l’Opéra, dans les locaux de COCEF. "Il s'agit d'un centre d’affaires franco-espagnol où les entreprises peuvent se domicilier, louer une salle pour une réunion ou louer des bureaux. Cela permet ainsi de répondre aux besoins des entreprises espagnoles qui veulent venir sur le marché français sans avoir à débourser des sommes trop élevées. Elles se retrouvent ainsi dans ce contexte franco-espagnol avec d'autres entreprises espagnoles, du networking et de la cordialité comme on sait le faire en Espagne, tout en étant au cœur de Paris".

 

reunion networking cocef

 

1er baromètre business

En 2024 également, COCEF va lancer pour la première fois un baromètre sur les investissements espagnols en France, ce qui apportera une intéressante radiographie de la réalité économique des entreprises espagnoles en France. "L'idée est de connaître l'avis des investisseurs et entrepreneurs espagnols, voir comment se passe leur business en France, quels sont les sujets de satisfactions, les points forts et les difficultés qu'ils peuvent rencontrer. Ce sera intéressant d’essayer d'objectiver sur la base d’un baromètre des choses que nous entendons de la part de nos membres!"

135 ans de relations bilatérales France-Espagne

Pour les 135 ans de COCEF cette année, le temps fort sera sans nul doute le grand dîner de gala le 13 décembre prochain, au cours duquel seront remis les traditionnels trophées qui récompensent des entreprises et personnalités franco-espagnoles ayant joué un rôle majeur durant l’année écoulée. Mais comme on ne fête pas tous les jours 135 ans, cette année, la chambre de commerce espagnole a édité un livre anniversaire qui retrace 135 années de relations économiques entre la France et l’Espagne. "Le livre a pu voir le jour sur la base d’archives de COCEF et avec l’aide d’un membre d'honneur, qui est aussi historien, et qui a fait un travail absolument remarquable pour retracer à la fois les relations bilatérales et économiques entre les deux pays mais aussi les temps forts de la chambre au cours de ces années. Cela a permis de retrouver quelques épisodes touchants relatifs à la Seconde Guerre mondiale par exemple. C’est un peu la Bible de notre histoire et des relations bilatérales entre les deux pays".

Armelle Pape van dyck
Publié le 28 novembre 2023, mis à jour le 29 novembre 2023

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024