Mardi 14 juillet 2020

Record historique de la population espagnole grâce à l'immigration

Par Perrine Laffon | Publié le 11/01/2020 à 12:40 | Mis à jour le 11/01/2020 à 14:48
Photo : Jacek Dylag
population espagne

Pour la première fois de son histoire, l'Espagne dépasse les 47 millions d'habitants recensés. Ce record s'explique par une vague d'immigration étrangère exceptionnelle, qui compense la forte baisse de la natalité espagnole.

 

Selon les données publiées mercredi dernier par l'Institut national espagnol de statistiques (INE) pour le premier semestre de l'année 2019, la population espagnole a augmenté de 163.336 personnes pour atteindre le chiffre historique de 47.100.396 d'habitants. Ce sont aux îles Baléares que la population a le plus augmenté ainsi que dans la Communauté de Madrid et aux îles Canaries, suivies de près par la Catalogne puis par la Communauté Valencienne. 


Les Espagnols, mauvais élèves de la natalité

Cette hausse rapide de la démographie espagnole ne glorifie pas la natalité nationale. Le taux de fécondité espagnol est en effet en chute libre depuis quelques années. Dans un contexte économique difficile et face à un marché de l'emploi précaire, les jeunes Espagnols ont choisi d'abandonner ou de retarder leurs projets de fonder une famille. L'Espagne, qui étaient l'un des pays aux plus hauts taux de fécondité au début des années 1980, possède aujourd'hui le second taux le plus faible d'Europe, juste derrière Malte. Avec tout juste 1,31 enfant par femme, les Espagnoles sont loin derrière les Françaises (1,9 enfant) qui font partie des meilleures élèves en termes de fécondité en Europe. Durant le premier semestre de l'année écoulée, 214.218 habitants sont décédés en Espagne, et seulement 169.216 naissances y ont été enregistrées. Soit solde naturel déficitaire de 45.0002 habitants.


L'immigration booste la population espagnole

En Espagne, c'est l'immigration étrangère qui vient rééquilibrer le vieillissement démographique. Le boom enregistré en Espagne cette année est principalement dû au nombre d'étrangers qui s'installent dans le pays. Le solde migratoire positif pour le premier trimestre de 2019, toujours selon les données prévisionnelles de l'INE, est de 209.097 personnes, un record depuis l'année 2009. Un total de 348.625 nouveaux étrangers se sont en réalité installés en Espagne sur cette période, alors que 139.528 Espagnols ont décidé de quitter la Péninsule pour tenter leur chance à l'étranger. 

Sur les plus de 47 millions d'habitants en Espagne, les nationalités étrangères représentent 5.023.279 de personnes au 1er juillet 2019. Les trois pays comptant le plus de ressortissants recensés sur le territoire espagnol sont le Maroc, la Roumanie et le Royaume-Uni. Mais durant le premier semestre 2019, les personnes qui ont décidé de s'installer en Espagne étaient principalement issues du Venezuela (18,1%), de Honduras (15,4%) et de Colombie (14%). Quant aux Français habitant sur le territoire espagnol, ils seraient 114.384 selon l'INE au 1er juillet 2019

Nous vous recommandons

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un 14 juillet 2020 virtuel mais tout aussi festif

Chaque 14 juillet, jour de fête nationale française, les expatriés se retrouvent autour d’événements festifs pour célébrer l'union des Français. Comment sera célébrée la tradition cette année ?

Sur le même sujet