Jeudi 18 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LREM prêt à rompre ses liens avec C's en cas d’alliance avec Vox

Par Arthur Diaz | Publié le 14/06/2019 à 15:18 | Mis à jour le 14/06/2019 à 15:24
Photo : Twitter Santiago Abascal
abascal vox

Les deux partis partagent des lignes communes, notamment sur le plan européen. Si C's pactise avec Vox, les relations entre les deux partis pourraient se détériorer. 


Ciudadanos est l’allié espagnol du parti La République En Marche, les deux partis sont dans le même groupe parlementaire européen Renew Europe (anciennement L’Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe). Amélie de Montchalin, secrétaire d’État aux affaires européennes, assure néanmoins que s’allier "avec l’extrême droite au niveau local, comme on le voit en Espagne, n’est pas une option". Le gouvernement français regarde avec inquiétudes les possibles accords entre C's et Vox. "Toute plateforme commune [entre C's et Vox] remettra en question cette coopération" déclare-t-elle. Faire partie de l’alliance centriste et européenne ne peut être en accord avec une alliance avec l’extrême droite, la formation orange pourrait en être exclu.


Une ingérence politique? 

De son côté, C's a appuyé l’importance des relations que le parti entretient avec La République En Marche. La formation orange a notamment défendu qu'elle ne partagerait pas de gouvernement avec Vox et ne conclurait aucun accord avec ce parti. Santiago Abascal, président de Vox, dénonce pour sa part "l’intrusion" du gouvernement français dans la politique espagnole avant de marteler un discours nationaliste typique : "Seul Vox s’engage à défendre la dignité nationale face à une intrusion qui humilie, avant tout, ceux qui se taisent". 

El empeño de Macron en tratar a España como si fuera un provincia de Francia sólo es posible por la sumisión de algunos líderes españoles. Lamento que sólo VOX se empeñe en defender la dignidad nacional ante una intromisión que humilla, sobre todo, a los que callan. pic.twitter.com/P0BobNlI2A

 

Les élections espagnoles ont construit un échiquier politique inédit dans le pays, qui a fait éclaté le bipartisme et force les formations aux alliances. Dans de nombreux cas, dans les Mairies et dans les régiones, le parti de centre droit Ciudadanos (C's) détient la clé pour faire pencher la balance à droite, avec le PSOE, ou à gauche, avec son allié naturel, le PP, et souvent, comme à Madrid, avec Vox, le parti d'extrême droite.

 

arthur diaz

Arthur Diaz

Jeune journaliste partagé entre la France, le Canada et l’Espagne. Arthur est passionné par la politique. Motivé et polyvalent, il a déjà travaillé pour la télévision québécoise.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

RV lun 17/06/2019 - 10:32

Il me semble qu'il a des accords non ? Madrid en est le meilleur exemple alors .... passons aux actes n'est ce pas madame NOTRE députée , une déclaration serait la bienvenue . Merci pour votre cohérence

Répondre

Vivre à Madrid

MÉTÉO

La calima, quèsaco ?

Vous allez la supporter dans une bonne partie de l'Espagne cet été. Épais brouillard de couleur jaune, la calima est un phénomène que l’on retrouve dans les îles Canaries

Sur le même sujet