Mardi 13 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’Espagne dépasse l’Australie dans le classement économique mondial

Par Léa Surugue | Publié le 11/10/2018 à 18:00 | Mis à jour le 14/10/2018 à 18:47
Photo : tirée du domaine public
croissance espagne

Le dernier rapport du FMI a revu ses prévisions d’avril dernier pour la croissance mondiale à la baisse. L'économie espagnole devrait aussi ralentir, sans empêcher le pays de progresser dans le classement des plus grandes économies mondiales.

 

Le Fond Monétaire International (FMI) reste optimiste dans ses prévisions de croissance pour l'économie mondiale et pour celle de l’Espagne en 2018, mais entrevoit des obstacles à venir.

Son dernier rapport, le “World Economic Outlook October 2018” publié cette semaine, souligne les progrès réalisés par l’Espagne au cours de la décennie écoulée. Malgré un ralentissement de son économie prévue entre 2018 et 2019, avec un taux de croissance passant de 2,7 a 2,2 %, les performances macroéconomiques du pays restent supérieures à la moyenne des autres de la zone euro. La croissance est de bien loin supérieure à celles des années post-crise, quand le taux de croissance du PIB du pays était resté négatif entre 2010 et 2013.

 

L'Espagne, bientôt à la 13e position dans le classement mondial de l'économie des pays

 

Ces performances macroéconomiques plutôt encourageantes, permettrait d’ailleurs à l’Espagne de remonter dans le classement mondial de l'économie des pays (établi en fonction de leur PIB). En 2018, le pays dépasserait ainsi l’Australie pour passer de la quatorzième à la treizième position. Il se trouverait alors sept places derrière la France, qui arriverait en sixième position du classement, détrônant un Royaume-Uni affaibli par le Brexit. Arrivant juste derrière la Russie, l’Espagne ferait mieux que d’autres économies européennes comme les Pays-Bas ou la Suisse.

 

Des nuages  à l’horizon


En ce qui concerne la tête du classement des plus grandes économies mondiales, les Etats-Unis, la Chine et le Japon restent gagnants, mais le FMI est prudent: les évolutions récentes de la politique internationale doivent être prises en compte.

Le rapport du FMI souligne que la croissance globale devrait s'établir à 3,7% en 2018, et rester stable l'année prochaine. Un chiffre plutôt encourageant, là-aussi bien supérieur à celui de la croissance atteinte dans le monde entre 2012 et 2016 d'après Maurice Obstfeld, directeur du département de recherche du FMI.

Il est toutefois inférieur à celui de 3,9% annoncé en avril dernier par le FMI. “L'élan généralisé de l'économie mondiale nous avait amené à prévoir un taux de croissance de 3,9% pour cette année et l'année suivante. Toutefois, compte tenu de l'évolution de la situation depuis lors, ce nombre semble maintenant trop optimiste. Il y a des nuages à l’horizon” a confié Obstfeld lors d’une conférence de presse.

 

L’Espagne doit poursuivre ses réformes structurelle pour améliorer l'efficacité des politiques de l’emploi

 

La situation aux États-Unis est en partie responsable de ces prévisions revues à la baisse. Dans l'Amérique de Donald Trump, les droits de douane adoptés à l’encontre d’importations chinoises et les mesures de rétorsion qui ont suivi auront un impact durable sur la croissance, d'après le FMI. Par ailleurs, les mauvaises performances de plusieurs économies émergentes comme la Turquie, l’Iran et l’Argentine permettent aussi expliquer aussi la décision de revoir les prévisions mondiales à la baisse.  

Selon les analystes du FMI, pour continuer à soutenir la relance de son économie dans cette situation instable, l’Espagne doit poursuivre ses réformes structurelle pour améliorer l'efficacité des politiques de l’emploi et réduire la segmentation du marché du travail.

Photo Lea surugue

Léa Surugue

Léa Surugue est une journaliste freelance vivant à Madrid. Elle a collaboré avec des médias basés en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, et traite surtout de thèmes liés à l'économie, la santé et la société.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Madrid

EDUCATION

Réunion : choisir son école, le 17 novembre

L'association La France Ô Si! organise le samedi 17 novembre à 12h une réunion d'information, pour mieux comprendre les différences entre les options existantes et choisir en connaissance de cause.

Sur le même sujet