TEST: 2271

La France confirme son statut d'agent incontournable d'ARCOmadrid

Par Pablo Barrios | Publié le 02/03/2020 à 16:42 | Mis à jour le 02/03/2020 à 16:57
Photo : Institut français d'Espagne
arcomadrid france

La semaine dernière, "ARCOmadrid 2020" ouvrait ses portes aux professionnels de la culture pour marquer le début des journées frénétiques de l’art contemporain. 

 

Jeudi soir, la Résidence de l’Ambassadeur de France se transformait à cette occasion en un lieu de rencontre professionnel, d’échanges entre collectionneurs, directeurs de galeries, artistes et institutions culturelles, au cours d'une soirée organisée en résonnance avec la manifestation.

Cette année, onze galeries d’art francaises étaient présentes sur la cérémonie : Chantal Crousel, Thaddaeus Ropac, Bendana-Pinel, Christophe Gaillard, Denise René, Jerôme Paggi, Jocelyn Wolf, Lelong and Co, Maubert, Michel Rein, Mor Charpentier et Perrotin. Le Président du Centre Pompidou, Serge Lasvignes et Bernard Blistène, son Directeur, venus visiter "ARCOmadrid 2020", étaient aussi présents. La réception de bienvenue a aussi été marquée par la présence de hauts fonctionnaires de l’Administration de l’État espagnol tels que Miguel Albero, Directeur des relations culturelles et scientifiques de l’Agence espagnole de développement et de coopération (AECID), ou Caridad Batalla, Chef du protocole du Ministère des Affaires Etrangères et de Coopération de l’État espagnol. Parmi les représentants de la communauté autonome de Madrid, la soirée a compté avec la présence de Valerio Rocco, Directeur du Círculo de Bellas Artes et d'Alberto Fesser, Directeur de la Fundación Contemporánea et fondateur du centre culturel La Fábrica, qui ont tous deux réitéré leur soutien aux activités d’échanges culturels entre la France et l’Espagne. Etaient également présents les jeunes artistes de la Casa de Velázquez, ainsi que des membres de l’Institut français... La princesse Béatrice d’Orléans apportait une touche de glamour à la soirée, parmi plus de 150 invités, entre journalistes, invités privés et entreprises.

 

L'esprit de la movida

C'est notamment la fondatrice d'ARCO, Juana De Aizpuru, présente à la réception, qui a participé à la consolidation et à l’ouverture internationale de la démocratie espagnole en montrant la puissance créative et culturelle de l’Espagne. Son charisme et sa passion ont placé Madrid sur la carte des circuits de l’art contemporain. Elle continue à être une source d’inspiration et d’appui pour Maribel Lopez, actuelle Directrice d'ARCOmadrid 2020, qui lui a rendu hommage lors de son allocution. L’ambassadeur de France en Espagne, Jean-Michel Casa, a évoqué l’esprit de la "Movida Española" des années quatre-vingt et les nouveaux défis de la Feria. 

De fait, le contexte a changé depuis les débuts de la foire internationale et les défis sont différents, même si l’esprit d'origine est respecté. Comme l’ambassadeur l'a souligné, ARCOmadrid est non seulement un événement commercial mais aussi un lieu de réflexion autour des conditions qui permettent de maintenir la créativité, où les galeries d’art sont les principales protagonistes. Les événements organisés en parallèle à ARCOmadrid permettent ainsi de créer un écosystème permettant de voyager en dialoguant avec les œuvres artistiques. Les activités publiques d'ARCOmadrid quant à elles réfléchissent cette année notamment sur les politiques publiques, le patronage, la fiscalité et la nécessité de mettre en valeur les femmes artistes.

L'ambassadeur a souligné que l'offre culturelle et artistique actuelle est incomparablement supérieure à celle des années quatre-vingt. "Coïncidant avec ARCOmadrid, le Musée Reina Sofia, le Musée Thyssen, la Fondation Caixa, la Casa Encendida, le Centro Dos de Mayo de Mostoles et bien d'autres centres culturels qu'il serait trop long à énumérer, présentent des expositions originales, de grande qualité et exigentes. Je me permets d'en recommander, plus particuièrement, deux liées à la France : l'exposition sur le mouvement féministe post-68 en France au Musée Reina Sofia ou l'exposition sur les Vampires dans le cinéma, à Caixa Forum".

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale