Vendredi 10 juillet 2020

ARCO: le coronavirus n'aura pas raison de la feria d'art contemporain

Par Pablo Barrios | Publié le 19/02/2020 à 10:00 | Mis à jour le 19/02/2020 à 19:43
arco madrid

Le 12 février 2020 a eu lieu la conférence de presse de la présentation de la foire d’art contemporain ARCOmadrid à l’auditorium du centre culturel de La Casa Encendida de Madrid. 

 

Maribel López, la nouvelle Directrice de ARCOmadrid, a présenté le programme de la 39e édition qui aura lieu du 26 février au 1 mars 2020. Cet événement culturel marque le début de l’année des circuits internationaux de l’art contemporain où la présence de l’Amérique latine continue à marquer son identité. Le pays invité de l’édition précédente fut le Pérou. Cette année le thème central tournera  autour de l’œuvre de l’artiste et l’activiste cubain Félix Gónzalez-Torres. Cette proposition d’exhibition porte le titre "It’s Just a Matter of Time". En comparaison à l’édition précédente, il y aura une légère augmentation du nombre de galeries participantes dont le total sera de 209 en provenance de 30 pays. Les deux tiers des galeries représentées seront internationales et le tiers restant sera de nationalité espagnole. L’Amérique latine sera représentée par l´Argentine et le Brésil.


160 millions d'euros de retombées pour Madrid

Les divers agents économiques, sociaux et institutionnels comme les galeries d’art, les musées, la municipalité, le centre de convention, l’agence espagnole de coopération et de développement, entre autres, qui participent à l’organisation de cette rencontre artistique et commerciale, ont des objectives différents. Néanmoins leur bonne entente et complicité permettront de transformer Madrid en un grand stand de l’art contemporain où les visiteurs, les collectionneurs et les citoyens pourront profiter de la programmation alternative qui se déroulera dans les espaces publics et privés tels que le centre culturel Álcala 31, CA2M ou les différentes conférences qui auront lieu à l’auditoire du Musée Reina Sofía, entre autres. En outre, Eduardo López-Puertas Bitaubé, Directeur général du centre de convention IFEMA, siège central de la foire, a affirmé que sa répercussion économique est estimée à environ 160 millions d’euros pour la ville de Madrid. 


Coronavirus: toutes les mesures ont été prises

Après la récente annulation du Congrès Mobile à Barcelone à cause de l’épidémie mondiale du Coronavirus, il existe une certaine méfiance pour le cas où la foire pourrait être un foyer de propagation du virus. Eduardo López-Puertas Bitaubé déclara que les installations et l’organisation de l’IFEMA ont pris les mesures de précautions nécessaires pour éviter sa propagation et un protocole rédigé par l’OMS a été mis en place. En outre, Maribel López a souligné que la rencontre de Cartes Asiatiques qui sera dirigée par Menene Grass ne comptera pas avec la présence chinoise. 


Le monde digital, les nouveaux modèles de gestion des galeries d’art, l’augmentation du nombre de foires d’art au niveau international et les conséquences de la récente crise économique et financière sont en train de provoquer que les foires d’art contemporain acquièrent de nouvelles fonctions et ARCOmadrid ne peut pas y échapper. 

La visibilité des artistes au centre des foires est en train d’acquérir une plus grande ampleur comme le démontre la donnée que 40% des galeries d’arts ont choisi d’exposer seulement un ou deux artistes. Une tendance qui est confirmée par le création du forum des artistes et le centre de recherche, de découverte et de connaissance. 

En outre, la complicité entre les institutions, les galeries d’art et le programme autour de l’œuvre de Félix Gónzalez-Torres sur comment elle a influencée les pratiques artistiques contemporaines est une volonté de mettre en valeur les différents processus de création en affirmant les voix de ses auteurs dans le cadre de la proposition spéciale de cette édition. Cette nouvelle conception de la foire nous amène à se pencher sur l’esthétique curatrice des foires d’arts. Cette édition de ARCOmadrid le renforce avec la proposition spéciale autour l’œuvre de Félix Gónzalez-Torres où 16 artistes et 13 galeries participent et la section d’Opening pour les galeries émergentes qui sont choisies par Tiago de Abreu Pinto et Övul Ö. Dormusoglu. 


La présence française

En ce qui concerne la présence francaise, il faudra visiter les suivants stands des galeries d’art de Chantal Crousel, Thaddaeus Ropac, Bendona i Pinel, Christophe Gaillard, Denisé René, Jerôme Paggi, Jocelyn Wolf, Maubert, Michel Rein, Mor Charpentier et l’arrivée attendue de l’importante galerie d’art, Perrotin. Finalement, la maison éditon francaise Christophe Daviet-Thery éditions et livres d’artistes a participé dans la sélection d’artistes et de galeries d’art de cette édition.  

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Barcelone Appercu
SANTÉ

Une seule cartouche de tabac autorisée en rentrant en France

Il ne sera désormais possible de ne ramener en France qu'une cartouche de cigarettes, contre quatre auparavant, en revenant d'un pays de l’UE, et notamment d’Espagne, où le tabac est moins cher

Expat Mag

EXPO

Les expos à ne pas louper cet été en France

Après d’interminables semaines de confinement, l’été est enfin là pour que nous puissions en profiter. Quoi de mieux que de faire voyager votre esprit et votre créativité à travers les expos de l'été

Sur le même sujet