Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2271

Les femmes prennent le pouvoir en Espagne

Par Perrine Laffon | Publié le 11/05/2021 à 17:30 | Mis à jour le 11/05/2021 à 18:42
femmes pouvoir espagne

En 1982, le Congrès des députés espagnols comptait tout juste 38 femmes. Aujourd'hui 154 des 350 députés de l'hémicycle sont des femmes. Mais au-delà de leur présence, c'est pour leur leadership qu'elles sont remarquées. 

Les élections régionales de la Communauté de Madrid du 4 mai dernier sont un bel exemple de comment les représentantes féminines se sont imposées dans le paysage politique espagnol. Isabel Díaz Ayuso, la représentante locale du Partido Popular, a obtenu un soutien jamais vu chez ses confrères masculins : elle a raflé près de 45% des votes, et presque une majorité absolue pour gouverner. 

isabel diaz ayuso
https://www.flickr.com/photos/ppmadrid/51157163424/in/dateposted/

 

En deuxième position des résultats des élections, nous retrouvons une autre femme, Mónica García, qui représente un parti totalement opposé sur l'échiquier politique : Más Madrid. Là aussi, la candidate a obtenu quatre sièges parlementaires de plus que le précédent candidat de son parti. García s'est imposée comme leader de la gauche, en obtenant davantage de votes que le parti historique du PSOE.

monica garcia
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:M%C3%B3nica_Garc%C3%ADa_G%C3%B3mez.jpg

 

Le poids des femmes dans le scrutin a été particulièrement puissant lors de ces élections du 4 mai, mais il ne s'agit pas d'une nouveauté à Madrid. Ayuso et García ont suivi les pas de leurs prédécesseures qui sont restées des figures importantes de la politique locale. À droite, l'une des principales représentantes politiques féminines est Esperanza Aguirre : connue pour son fort caractère et ses scandales, la chef de file locale du Partido Popular est restée à la tête de la Communauté de Madrid durant près de dix ans, de 2003 à 2012, après sa fonction de ministre de l'Éducation sous le gouvernement d'Aznar. 

esperanza aguirre
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Esperanza_Aguirre_32_(3941742274).jpg

 

En 2015, c'est Cristina Cifuentes qui reprendra les rennes de la région et perpétuera le leadership féminin à la Présidence de la Communauté de Madrid. Espérons néanmoins qu'Isabel Ayuso ne connaisse pas les mêmes scandales de corruption et de fraudes que les deux anciennes présidentes du PP...

cristina cifuentes
https://www.flickr.com/photos/cristinacifuentes/30050388756

 

À Gauche également, des représentantes féminines mobilisent les votants. Le meilleur exemple en la matière est très certainement Ada Colau. L'ancienne militante sociale pour l'accès au logement est aujourd'hui la maire de Barcelone, seconde ville d'Espagne, depuis 2015. 

ada colau
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Barcelona,_rueda_de_prensa_con_Ada_Colau.jpg

 

À Madrid, Mónica Garcia peut s'identifier à Manuela Carmena. Cette figure politique de la gauche madrilène, ancien juriste récompensée par le Prix national des Droits de l'Homme, a été élue maire de la capitale espagnole de 2015 à 2019. Aujourd'hui retirée de la vie politique, elle est l'une des femmes les plus influentes et les plus sollicitées pour ses analyses de la vie sociale et politique espagnole.

manuela carmena
https://www.flickr.com/photos/deusto/22948162375/


Enfin, la présence féminine est de plus en plus forte sur la scène politique nationale, avec des femmes qui jouent des rôles clés et supportent des fonctions stratégiques sous le gouvernement de Pedro Sanchéz. Les 4 vice-présidentes du gouvernement sont des femmes !

vice présidentes gouvernement sanchez

On compte en outre 8 femmes sur 18 ministres. Les plus célèbres sont peut être Irene Montero, ministre de l'Égalité, qui a dernièrement soulevé des débats épineux et Carolina Darias, ministre de la Santé, un rôle crucial dans le contexte sanitaire exceptionnel que vous vivons actuellement. 

Arancha González Laya, ministre des Affaires étrangères, Margarita Robles Fernández, ministre de la Défense, María Jesús Montero Cuadrado, ministre des Finances et Porte-parole du gouvernement, Isabel Celaá Diéguez, ministre de l’Education, Reyes Maroto Illera, ministre du Tourisme et de l’Industrie, Ione Belarra Urteaga, ministre des Affaires sociales, complètent la liste.


 

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s) Réagir