Du rififi dans la 5ème circonscription: Valls investi candidat et Vojetta s'insurge

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 06/05/2022 à 09:31 | Mis à jour le 08/05/2022 à 19:10
Photo : Rumata CC BY-SA 3.0
Combat entre 2 personnes

La nouvelle a finalement été confirmée jeudi soir. Manuel Valls sera le candidat surprise pour LREM à la 5ème circonscription. Et rebondissement: Stéphane Vojetta a immédiatement annoncé qu'il ne renonçait pas et qu'il se présentait à sa propre succession.

 

Voilà qui va mettre un peu de piquant dans des élections normalement peu suivies par les Français de l'étranger. Le parachutage de l'ancien Premier ministre Manuel Valls dans cette circonscription a provoqué une confrontation sans précédent avec l'autre candidat macroniste, Stéphane Vojetta.

 

Une contre-attaque immédiate de Stéphane Vojetta

Dès que la nouvelle est tombée, l'actuel député Stéphane Vojetta a immédiatement annoncé qu'il se présentait également, déclarant dans un communiqué "L'investiture de M. Valls dans la circonscription dont je suis député va à l'encontre de mes valeurs. Je serai donc candidat à ma propre succession, mais toujours en soutien à Emmanuel Macron", a-t-il déclaré. "Bonne chance aux autres candidats investis", a-t-il ajouté.

 

 

 

 

Suicide politique ou une stratégie ourdie depuis Paris

Stéphane Vojetta serait donc candidat dissident, mais toujours en soutien "loyal" à un parti qui lui tourne le dos. Est-ce un suicide politique ou une stratégie ourdie depuis Paris pour en finir pour de bon avec l'ancien premier ministre ? Car si Manuel Valls perd ces élections face à Vojetta, son retour au premier plan politique est plus que compromis. Rendez-vous dans quelques semaines pour cette nouvelle version de "règlement de compte à OK Corral".

 

De son côté, Renaud Le Berre, candidat des gauches, pourra tranquillement compter les coups. Rappelons que dans la 5ème circonscription aussi, Jean-Luc  Mélenchon était arrivé 2ème  et qu'une division des voix du côté LREM pourrait l'avantager, sauf raz-de-marée des voix en faveur de Stéphane Vojetta.

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale