Jeudi 12 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Laboratoire de Cultures Urbaines: le hip hop comme outil de cohésion

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 24/10/2019 à 12:30 | Mis à jour le 24/10/2019 à 12:34
Photo : DR
cultures urbaines

Il n’y a pas que de mauvaises nouvelles sur l’Europe. Le Laboratoire de Cultures Urbaines Berlin-Paris-Madrid présente sa 2e édition. Les artistes et spectacles au Matadero montreront en quoi la musique, la parole, le corps et l’image sont les grands vecteurs de l’identité culturelle.


L’Alliance Française, en collaboration avec le Goethe-Institut Madrid, et Naves Matadero organisent pour la deuxième année consécutive FLIPAS, le Festival International de Parole, Action et Son. Le Festival propose le Laboratoire de Cultures Urbaines II Berlin-Paris-Madrid, qui rassemble des artistes français, allemands et espagnols pour mettre en valeur les cultures urbaines comme formes d’expression artistiques.

 

Les institutions culturelles jouent un rôle de plus en plus important dans la connexion de différents publics


Comme l’explique Julian Ocaña, directeur de l’Alliance française, "Avec ce projet, nous entendons continuer à promouvoir les cultures urbaines en tant qu’expression artistique authentique et à faire connaître cette nouvelle approche culturelle franco-allemande, qui confère une fonction sociale à la culture. Les institutions culturelles jouent un rôle de plus en plus important dans la connexion de différents publics et elles deviennent par conséquent un facteur essentiel de réduction des inégalités dans l’accès à la création artistique".

Ce Festival et son Laboratoire de Cultures Urbaines, qui dure jusqu’au 23 novembre, s’articulent autour de deux disciplines : le rap, comme  langage, et le breakdance. Le hip hop, en tant que culture urbaine la plus répandue, touche un public généralement éloigné de la culture; c’est donc un moyen de donner la parole aux "sans voix", en accompagnant les acteurs de ce mouvement artistique, fortement représenté par des jeunes, dans leur processus créatif. L’objectif est également de favoriser le dialogue pour rechercher une meilleure cohésion sociale.

Afin de mieux représenter la diversité des cultures urbaines, cette deuxième édition de FLIPAS va réunir une dizaine d’artistes français, allemands et espagnols aux langages artistiques très différents: la parole, la danse, la peinture et l’expression graphique, des langages avec des codes qui donnent toute la mesure de cette diversité.

Des poètes comme les Allemands Ken Yamamoto et Rike Scheffler, ainsi que les Français Deinos MC et Deux Lyricists rencontreront des artistes locaux et animeront des ateliers Spoken Word avec des adolescents de différentes groupes qu’il est important de soutenir, comme l’association colombienne Chocó, qui aide les adolescents, au travers de la musique et la danse, à ne pas rentrer dans les mafias ni les guérillas. Des ateliers de mouvement seront également animés par plusieurs artistes tels que le Français Amala Dianor, et l’expression plastique sera proposée par le graffeur français Quentin Chaudat.

Le Laboratoire de Cultures Urbaines II comprend également le projet artistique et pédagogique "de la rue à l’académie" (New York - Berlin - Madrid) développé par les espagnols Víctor Pajares et Alberto Giraldo et dont l’idée est de revitaliser, d’un point de vue physique et spirituel, l'héritage de la breakdance originale, créée dans le New York des années soixante-dix. Vingt ans plus tard, alors que le breakdance est en déclin, l’allemand Niels Robitzky (plus connu sous le nom de Bboy "Storm") arrive aux Etats-Unis pour le régénérer. Et c’est un vrai succès. "Storm" sera présent à Madrid, lors du Festival, et accompagnera ce projet artistique et pédagogique.


Le Laboratoire de Cultures Urbaines est possible grâce au soutien de la France et de l'Allemagne, et en particulier aux Fonds culturels franco-allemand, créés pour fêter les 40 ans du Traité de coopération de l’Elysée en 1963, pour rechercher et soutenir des projets culturels, comme un symbole de paix entre les pays.

Infos pratiques : https://naves.mataderomadrid.org/es/actividades/flipas-laboratorio-de-culturas-urbanas

Nous vous recommandons

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet