Mercredi 26 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

HISTOIRE DE MADRID - La Plaza de España : un symbole de l'époque franquiste

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 07/06/2012 à 00:00 | Mis à jour le 10/03/2015 à 12:01

Avec ses 36.900 m², la Plaza de España de Madrid est l'une des plus grandes places d'Espagne et constitue en quelque sorte la porte d'entrée du centre historique. Place emblématique, située dans la prolongation de la Gran Vía avec la rue Princesa, dans un style colossal et théâtral, elle est un des symboles de l'époque franquiste et point de rencontre très fréquenté par les touristes visitant la capitale

(Photo Creative Common malouette)

Au centre de la place, se trouvent une belle fontaine et le célèbre monument élevé à la mémoire de Miguel de Cervantés en 1915, à l'occasion du troisième centenaire de la publication de la deuxième partie de Don Quichotte. Projet de l'architecte et sculpteur Rafael Martinez Zapatero en collaboration avec Pedro Muguruza, on admirera, au pied de la statue de l'écrivain, Don Quichotte et Sancho Panza ainsi que Dulciné et Aldonza Lorenzo, principaux personnages de cette ?uvre universelle. Une collection de fonds dans les pays hispanophones finança le projet.

La place est entourée par des édifices qui furent à leur époque les plus hauts d'Espagne :

A relire :

HISTOIRE DE MADRID - Calle Marqués de la Ensenada, la rue des Français

HISTOIRE DE MADRID - Diaporama : la Résidence de France

HISTOIRE DE MADRID - La rue Serrano

HISTOIRE DE MADRID - Le quartier de los Austrias : aux origines de Madrid


HISTOIRE - La Gran Vía : 100 ans !

HISTOIRE DE MADRID - Football : Cibeles, Neptuno, Cibelina... le derby des statues

- L'Édifice d'Espagne (edificio España, aux n° 5 et 6, entre la Gran Vía et la rue Princesa) gratte-ciel de 117 mètres de hauteur, échelonné de 4 hauteurs, construit à Madrid de 1948 à 1953, est l'un des tout derniers exemple d'architecture néoclassique ou néo-baroque à une époque où se développait le style international consistant à construire des bâtiments de forme cubique. Destiné initialement à abriter un hôtel et 500 boutiques, il est à l'heure actuelle fermé dans l'attente de réaménagement.

- Avec ses 142 mètres de béton, la tour de Madrid (Torre de Madrid au n° 18 à l'angle de la place d'Espagne et de la rue Princesa), construite entre 1954 et 1957 par l'architecte Otamendi, a été l'immeuble le plus haut d'Europe jusqu'en 1967, date de la construction de la "Tour du Midi" de Bruxelles. A l'heure actuelle, après d'importants travaux d'aménagement, les étages allant du 15e au 34e sont occupés par des appartement appartenant à des particuliers.

- Casa Gallardo, (Ferraz n° 2) construite en 1911, par l'architecte Federico Arias Rey à l'angle de la rue Ferraz et de la place, c'est l'un des rares exemples de modernisme existant à Madrid. Elle se distingue par une belle harmonie dans la profusion de détails décoratifs des balcons et de la façade en général.

- L'Eglise Saint Thérèse de Jesus et Saint Joseph, couvent des Pères Carmélites déchaussés, occupe l'emplacement de l'ancienne Casa de Vacas de la Montagne de Principe Pio. Construite entre 1923 et 1928 par l'architecte Jesus Carrasco, première église en béton armée, elle présente un curieux mélange de styles (éclectique, médiéval, gothique, renaissance et moderne, coupole de style bizantin).

- La Compagnie Royale des Mines de Charbon (au n°8) construite entre 1891 et 1899, comme siège de la Compagnie par l'architecte Manuel Martinez Angel, dans un style éclectique monumental, est un harmonieux mélange d'élégance de fonctionnalité. Exemple éblouissant de style français et architecture industrielle avec de magnifiques escaliers et vitraux classicistes.  Elle reçoit jusqu'au 24 juin l'exposition de décoration la plus importante et la plus prestigieuse d'Europe.

La place d'Espagne est au centre d'une vie commerciale, culturelle et gastronomique incomparable et variée.  A ses alentours, on pourra découvrir le Sénat, le Palais Royal, la gare du Nord (datant de 1915, ensemble architectural de premier ordre qui conserve intact son aspect début du XXe siècle), le musée Cerralbo avec ses magnifiques collections, ou encore le Temple de Debod, offert par le gouvernement égyptien à l'Espagne en reconnaissance pour sa participation au sauvetage de Nubie, en danger de disparition à la suite de la construction du barrage d'Assouan). Les cinéma d'art et d'essais de la Plaza de los Cubos, avec de nombreux films en version originale, attirent un public nombreux tout comme ses nombreuses terrasses et les magasins de la Gran Via ou de la rue Princesa.

Monique AUXENFANS (www.lepetitjournal.com - Espagne) Jeudi 7 juin 2012

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Athènes Appercu
ENVIRONNEMENT

Le premier sanctuaire pour dauphins créé sur une petite île grecque

Le premier sanctuaire permanent qui permet de protéger les dauphins sauvés de la captivité a été créé récemment par l'Archipelagos Institute of Marine Conservation. L’institut a choisi pour refuge...

Sur le même sujet