Vendredi 26 avril 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

C'est parti pour le mois de la Francophonie 2019 à Madrid 

Par Mathilde Dumur | Publié le 11/03/2019 à 19:06 | Mis à jour le 11/03/2019 à 19:12
Photo : DR
francophonie madrid 2019

À partir du 11 mars et pendant tout le mois, des événements vont se succéder, entre cinéma, littérature, débat sur le monde du travail ou encore pièce de théâtres, la francophonie est à l’honneur à Madrid.

 


11 mars : Ciné « Tigernut, la patrie des femmes intègres », d’Antxon Monforte
 
L’Institut français accueille en son théâtre la projection du film « Tigernut, la patrie des femmes intègres », documentaire d’Antxon Monforte, en collaboration avec l’ONG Association Escuela Sansana. Le film raconte comment une guerre commerciale a explosé avec pour enjeu la production et distribution d’un Super Aliment, et comment les sociétés européennes et américaines exploitent l’Afrique pour extraire cette richesse, ainsi que la résistance des familles contre ces manigances. C’est ce soir à 20 heures, et l’entrée coûte 4 euros. Le film dure 89 minutes. Pour réserver, c’est ici : https://madrid.extranet-aec.com/events/detail/791

 

12 mars : Lecture dramatique de l’œuvre « Viol » de Danièle Sallenave par la compagnie « jouer avec les mots »

Lola Casamayor et Nathalie Pinot, de la compagnie « jouer avec les mots » vont réaliser une lecture dramatique de la pièce de Danièle Sallenave « Viol ». Cette œuvre raconte la rencontre entre Mado, habitant d’une ville du nord de la France et Sophie, une parisienne mariée à un homme condamné à dix ans de prison pour inceste. On apprend à connaître les personnages au fur et à mesure de l’œuvre, et la conversation devient de plus en plus sombre. Cette lecture théâtrale se fera au théâtre de l’Institut français, à 20 heures. L’entrée est libre mais il est conseillé de réserver juste ici.

 

Les 12-14 mars : cinéma « Maya et les cinéastes français, de leur propre voix »

Mardi 12 mars et jeudi 14 mars, le cinéma Golem de Madrid vont projeter six films en tout, étalés sur les deux jours. Mardi 12 à 16 heures, vous pourrez voir le film « Déclaration de guerre », à 18 heures sera projeté « Le voyage de Bettie », et à 20 heures « L’avenir ». Le jeudi, le cinéma projetera à 16 heures « Un amour d’été », à 18 heures « Les salauds » et enfin à 20 heures le films « Maya ». Tous les films seront en français sous-titrés espagnol. L’entrée coûte 5 euros. 

 

Les 14-17 mars : Échantillon de cinéma francophone

L’Alliance française de Madrid organise pour la cinquième anneé consécutive la « Muestra du cinéma francophone », qui se fera à la cinéthèque de Madrid, du jeudi 14 mars au dimanche 17 mars. En tout, 17 films de différents pays, mais tous avec un point commun : la francophonie. Alors évidemment on trouve des réalisations françaises, belges ou suisses, mais aussi burkinabés, et même haïtiennes. L’entrée est libre.

 

Le 20 mars : Rencontre littéraire avec Naomi Fontaine ; « ils avaient plein de choses à raconter »

Mercredi 20 mars, c’est la littérature qui est à l’honneur, avec la venue de l’écrivaine canadienne Naomi Fontaine. La rencontre se fera en présence d’Aloma Rodriguez. La jeune autrice présentera son expérience professionnelle dans la littérature et sa vie au Canada, étant native d’une communauté autochtone vivant dans une réserve au Québec. 

 

Le 20 mars : « le français langue d’intégration et de communication »

Dans le cadre de la semaine de la langue française et de la francophonie qu’organise le département de traduction et d’interprétation et de communication multilangues Comillas, l’université pontificale, mercredi 20 mars est organisé un moment dédié à la langue française. De 12 h 30 à 14 heures, au salón des actof, bâtiment B, dans le campus de Cantoblanco. 

 

Le 21 mars : Performance narrative « chemins croisés » et film « La pirogue » de Moussa Touré

Jeudi 21 mars, à 19 heures, rendez-vous au théâtre de l’Institut français de Madrid pour une soorée sur le sujet des migrations. « La force des images cinématographique et le pouvoir des histoires orales s’unissent pour exprimer le droit de rêver, le droit des êtres humains de migrer à la recherche d’une vie meilleure ».

Pour réserver c’est ici.

 

Le 26 mars pièce de théâtre « le Roi se meurt » d’Eugène Ionesco par la compagnie les « Batards »

Toujours au théâtre de l’Institut, la pièce « le Roi se meurt » sera représentée par la compagnie « Les Batards », une compagnie de jeunes diplomés de l’École International de Cinéma. La pièce du célèbre maître de l’absurde raconte l’histoire tragique de Berenguer, un homme qui s’est créé un monde parallèle. Mais la mort arrive dans l’histoire et menace tout son monde. L’entrée est libre mais la réservation conseillée ; et la représentation commence à 20 heures.

Réservation ici.

 

Le 27 mars Table ronde : Le français et l’emploi : Ça t’intéresse ? 

Des représentants d’entreprises, d’associations et d’entités pour qui la langue française est nécessaire à la pérennité d’une profession viendront débattre le 27 mars de 12 h 30 à 14 heures, au Salón de Actos, bâtiments B du campus Cantoblanco.

 

Le 28 mars : Concert de Foé

« Musique totalement intemporelle, indécente et excitante » c’est comme ça qu’est décrit le style de Foé, jeune chanteur de Toulouse. Son œuvre rappelle Brel ou Ferré, et qui a fait les premières parties de Vianney. Le concert coûte 10 euros, et commence à 20 heures. Réservation ici.


 
Le 29 mars : fête francophone

Le mois de la francophonie va se clôturer vendredi 29 mars, dans la galerie de Cristal du palais de Cibeles, de 17 heures à 22 heures. Une fête est organisée, 1 500 personnes sont attendues et 30 partenaire institutionnels, culturels, éducatifs et entrepreneurials. De la gastronomie à la culture, cette fête se veut regrouper toutes les facettes de la francophonie. L’entrée est gratuite et ouverte à tous. Plus d'infos ici.

 

Nous vous recommandons

mathilde dumur

Mathilde Dumur

Mathilde Dumur est une étudiante en 2e année de journalisme. Grande passionnée de voyages et notamment intéressée par la culture et l'histoire.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Valence Appercu
J'AI TESTÉ POUR VOUS

J’ai testé pour vous : Fallera por un día (1ère partie)

Fallera por un día, c’est une nouvelle entreprise qui s’est lancée en plein cœur du centre historique de Valencia. Comme son nom l’indique, vous pourrez revêtir les costumes traditionnels des Falleros

Sur le même sujet