Dimanche 21 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Londres-Paris en triathlon, le pari fou de Brice Bonneviale

Par Jennifer Febvay | Publié le 19/06/2019 à 13:24 | Mis à jour le 19/06/2019 à 13:31
Capture d’écran 2019-06-17 à 16.49.01

Brice Bonneviale, Marseillais originaire de Lyon, s’apprête à relier Londres à Paris en triathlon. Le quadragénaire nous parle de son entraînement, de ses espoirs et de ses astuces pour garder un mental d’acier.

« À la base, je ne suis pas un sportif. Cela fait six ans que je pratique la course à pied et j’ai commencé le triathlon il y a à peine trois ans. » raconte Brice Bonneviale, Marseillais de 48 ans. L’athlète s’apprête aujourd’hui à rejoindre Londres à Paris en triathlon.

Objectif Londres-Paris en 65 heures

Soixante-cinq heures, c’est le temps que Brice compte consacrer à cette folle traversée. « Le record est de soixante heures mais ce n’est pas mon objectif. L’idée est de vivre cette course à fond et de profiter pleinement de chaque épreuve. C’est une aventure avant tout », déclare le sportif.

Brice débutera sa course à Marble Arch à Londres, le 19 juin au soir, pour rejoindre l’Arc de Triomphe à Paris. Au programme : course à pied entre Londres et Douvres sur 144 km, traversée de la Manche à la nage, sans pause, sur 34 km, puis départ à vélo de Calais à Paris, un trajet de 290 km. Bien qu’il y ait une dizaine de participants, la course se fait en solitaire. Les départs ont lieu de juin à septembre.

L’auto-hypnose pour gagner en endurance

« Cela fait trois ans et demi que je m’entraîne ! » explique l’athlète. Depuis septembre, ces sessions sportives durent en moyenne quinze heures par semaine.

Toute une équipe l’accompagne dans son projet: des coachs sportifs, des nutritionnistes, une ostéopathe spécialisée en énergétique chinoise, Anne Studer, chargée de coordonner tout ce petit monde, et même un coach méditation et hypnose. C’est d’ailleurs l’un des secrets de son endurance sans faille : « J’ai appris l’auto-hypnose pour récupérer de façon efficace. Dix minutes de repos sous hypnose équivalent à quatre heures de sommeil. » L’hypnose permet de conditionner son cerveau pour régénérer son corps.

Apprendre à nager dans des eaux très froides

La traversée de la Manche à la nage, c’est un entraînement à part. Avec une eau si froide, l’hypothermie n’est jamais loin. L’athlète a donc préparé son corps tout l’hiver. « Je m'entrainais à nager dans des eaux très froides pour m’habituer à supporter de telles températures. » Une préparation qui s’immisce jusque dans la vie privée du sportif. Brice n’a pas allumé son chauffage de tout l’hiver. « Au moins j’aurais fait des économies », plaisante-t-il.

Pas question de se reposer avant le départ. Le week-end dernier, Brice a nagé quatre heures samedi et huit dimanche. L’homme espère faire la traversée en dix-huit heures et poursuit en déclarant : « Je ne suis pas un grand nageur. » Un esprit humble pour un ambitieux défi.

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet