La tombe « d’Elephant Man » retrouvée à Londres

Par Jennifer Febvay | Publié le 07/05/2019 à 16:44 | Mis à jour le 07/05/2019 à 16:53
Joseph Merrick elephant man tombe sépulture retrouvée Londres romancière Jo Vigor-Mungovin Royaume-Uni

Jo Vigor-Mungovin, auteure d’une biographie sur le phénomène de foire « Elephant Man », assure avoir découvert sa sépulture à Londres, 130 ans après sa mort.

De son vrai nom Joseph Merrick, il a vécu en Angleterre à l’ère victorienne. Tristement célèbre en raison de la difformité extrême de son corps, plus particulièrement de son visage, « l’homme éléphant » est mort à l’âge de 27 ans, probablement étouffé dans son sommeil par sa lourde tête.

Bien que son squelette soit conservé à l’hôpital du College de médecine de Londres, l’endroit où le reste de son corps est enterré était jusqu’à présent inconnu. La romancière a commencé ses recherches vers Whitechapel, endroit où sévissait Jack l’Éventreur en 1888, mais aussi lieu où Joseph Merrick a trouvé la mort deux ans plus tard.

Jo Vigor-Mungovin en est alors arrivée à cette conclusion : « Il a probablement été enterré au même endroit que les victimes de Jack l'Éventreur ». C’est en se basant sur cette intuition que la romancière poursuit son enquête et épluche les registres du cimetière situé près d’Epping Forest, dans le nord-ouest de Londres, où sont enterrées deux victimes de Jack l’Éventreur. « J’ai commencé par consulter les archives du cimetière. J’ai cherché dans une fenêtre de huit semaines au moment de sa mort et à la page numéro deux se trouvait le nom de Joseph Merrick ». Il a été enterré le 24 avril 1890, treize jours après son décès. Pour l’auteure, : « Tout concorde, ça ne peut pas être une coïncidence »

Une plaque commémorative sera bientôt installée à cet endroit.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale