TEST: 2269

Nous avons vécu France-Portugal avec le Cercle des Français Officiel à Londres

Par Ines Tancrede | Publié le 24/06/2021 à 21:34 | Mis à jour le 27/06/2021 à 12:53
Photo : Ines Tancrède
Des fans dans un bar les yeux rivés sur l'écran

Nous nous sommes rendus en plein coeur de l’un des QG de notre communauté afin de vous en faire ressentir l’atmosphère qui y régnait à l’occasion du dernier match de poule de nos Bleus, dans le cadre de l’Euro 2020. 

Article co-écrit avec Maël Narpon. 

 

10 juillet 2016. Nos champions du monde et toute la population bleu, blanc, rouge n’oublieront jamais. En cause : l’amertume de l’une de ces défaites qui fait très mal, celle d’une finale de l’EURO 2016 perdue face au Portugal à la maison, alors que la victoire nous tendait les bras. Les gaulois qui auraient oublié n’existent tout simplement pas.

Un succès non des moindres

Aucun suspense. Le cercle des Français à Londres officiel aura su faire de cet événement un franc succès. De l’organisation au personnel de The Piano Works, toutes les personnes impliquées étaient incroyablement avenantes et souriantes. Et puis croyez nous chers lecteurs, bien que cela ait été plus qu’involontaire de notre part (vous allez très vite comprendre), nous avons vraiment pu le vérifier !

Once open a time deux journalistes peu débrouillards se rendant par erreur à l’annexe The Piano Works de Farringdon en lieu et place de Piccadilly qui pourtant les attendait à bras ouverts. Quelle chance que d’avoir pu rencontrer un manageur à ce point conciliant, capable de s’occuper de nous malgré tout. Que voulez-vous, trop de succès tue le succès ! Fallait-il nous y retrouver entre le premier et ce second QG rajouté sur le tard par le cercle des Français officiel pour répondre à toute la demande !

Les membres du staff se sont également montrés très arrangeants pour démontrer de tout l’enthousiasme nécessaire pour sublimer l’état d’esprit Bleu. Toutefois et tout à leur honneur, on ne lésine pas sur les restrictions sanitaires, sans quoi aucun de ces événements ne pourraient voir le jour. Toutes personnes venues supporter notre chère équipe de France devaient porter son masque lors de ses déplacements à l’intérieur de la salle mais aussi se voir prendre sa température à l’entrée du bar.

Ambiance endiablée et franchouillarde

L’ambiance était au rendez-vous. Entre étendards et stickers tricolores, les personnes présentes ne pouvaient rien rater de la rencontre en vertu du nombre d’écrans TV et projecteurs géants. Comme à l’accoutumée, en plus de la première tournée de bières offertes à chaque table VIP, des spécialités bien françaises étaient proposées au menu. Tel qu’un bel assortiment de divers fromages et charcuteries, accompagné bien sûr de l’incontournable baguette. De quoi vous faire saliver de plaisir !

Après la qualification de nos Bleus, de douces musiques se mettent à résonner dans le bar, c’est aux sons des Champs Elysées, Papaoutai, et autres chansons françaises que les inconditionnels français s’unissent dans ce moment de communion. Après avoir entonné la Marseillaise, ainsi que l’air de Seven Nation Army à pleins poumons, cela va de soi.

Comment résister à l’appel nostalgique d’un tel rassemblement et comment ne pas remercier Le Cercle des Français Officiel à Londres pour ce retour aux sources, le temps d’un soir. On se languit déjà de ce que nous réserve la prochaine confrontation de nos Bleus contre la Suisse en huitièmes de finale.

On se donne rendez-vous dans trois jours, même lieu, même heure, même ambiance. On verra quand on sera le 11 juillet. Sur la plus haute marche dla place du podium. ♬ (Bruel quand tu nous tiens…).

 

 

Ines Tancrede - Journaliste junior Londres

Ines Tancrede

Éternelle amoureuse de la nature et de la photographie. Inconditionnelle baroudeuse à la découverte de nouvelles cultures. Curieuse d’esprit, jusqu’au-boutiste et férue de sport. Inlassable bout-en-train et latina dans l’âme.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale