Mercredi 15 août 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EDUCATION – My Tutor Abroad, au service des enfants expatriés

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 06/09/2016 à 13:10 | Mis à jour le 06/09/2016 à 17:51

 

A Londres, les organismes de cours particuliers ne manquent pas. Aussi, l'arrivée d'un nouvel acteur sur le marché ne constitue pas une révolution en soi, sauf s'il adopte un positionnement résolument différent. C'est le cas de My Tutor Abroad, dont les tuteurs accompagnent les enfants expatriés au-delà du simple enseignement. Ces « grands frères » de l'éducation, également présents à Shanghai, prolongent par exemple les heures de cours en babysitting ou en conseils d'orientation. 

 

 

 

L'origine de l'idée

Guillaume Chausse, 25 ans, co-fondateur de l'entreprise My Tutor Abroad, a créé cette plateforme à la suite de ses différents séjours en Inde, en Algérie, en Argentine et des cours qu'il a pu donner à Berlin et à Londres. « Partout où je suis allé, explique-t-il, j'ai constaté la même demande. Les Education, Tutor, abroard, cours, particuliers, expat, expatriés, français, francophones, french, communauté, actualités, informations, Londres, Royaume, Uni, UK, enseignement, tuteurs, babysitting, scolarité, pédagogie, expatriés cherchent à être mis en relation avec des étudiants, des profs ou des coachs capables d'apporter un soutien scolaire à leurs enfants, le plus souvent en français. J'ai donc décidé de les aider de la manière la plus globale et la plus concrète qui soit ».

Une belle initiative car les besoins identifiés sont nombreux. Il peut s'agir notamment de rassurer un enfant qui découvre une nouvelle ville et un nouvel établissement scolaire. Le tuteur est alors là pour aider les enfants déstabilisés par le changement. Les familles bilingues qui privilégient l'anglais à la maison souhaitent souvent que leurs enfants continuent de pratiquer la langue française, c'est possible avec des cours particuliers ou des heures de babysitting. D'autres familles préparent leur retour dans l'Hexagone et désirent que leurs enfants soient prêts à réintégrer le système scolaire français. Elles vont donc mettre l'accent sur la grammaire, la conjugaison, la maîtrise de l'écrit. Enfin, pour les élèves scolarisés dans les établissements français à l'étranger, il existe une forte demande pour du soutien en mathématiques ou en sciences par exemple. Une sollicitation classique pour des tuteurs qui ont tous leurs spécialités.  

Cours particuliers, conseils en scolarité, babysitting?

L'offre regroupe bien sûr des cours particuliers avec un très large choix de matières, mais propose aussi de guider les élèves dans les systèmes anglais et français. Certains tuteurs comme Charles, 40 ans, ancien étudiant d'HEC, vont expliquer pourquoi ils ont choisi le schéma français, d'autres vont prendre le parti du cursus anglais et le décrypter. En rencontrant des personnes aux expériences et aux points de vue différents, les parents sont à même de faire leur choix. Autre service recherché : le babysitting, une façon ludique d'inciter les enfants, souvent bilingues, à parler la langue de Molière. 

Education, Tutor, abroard, cours, particuliers, expat, expatriés, français, francophones, french, communauté, actualités, informations, Londres, Royaume, Uni, UK, enseignement, tuteurs, babysitting, scolarité, pédagogie, Libre? dans la pédagogie

Sur le site, un seul mot d'ordre : la liberté. Le tuteur est complètement autonome. « Il se présente comme il le souhaite, décrit sa pédagogie, fixe son prix, renseigne ses diplômes. C'est comme ça que l'on attire les meilleurs professeurs ». Ceux-ci n'ont pas forcément envie de passer par des agences, et souhaitent construire une relation particulière avec la famille et l'enfant. Ils veulent également rester maîtres de l'orientation pédagogique, qui peut varier en fonction de chaque enfant. A Londres, My Tutor Abroad compte déjà 160 tuteurs en six mois d'existence. Guillaume en détaille les profils : « 70 % sont des étudiants qui viennent au Royaume-Uni suite à un programme d'échange. Ils étudient à King's College, Sciences Po, HEC, à l'UCL, ou encore l'ESCP Europe. Nous avons également des professeurs certifiés par l'Education Nationale, ils représentent 20 % des tuteurs. La dernière catégorie concerne des passionnés de l'éducation qui ont un métier à côté (ex : directeur de fonds d'investissement, journaliste, entrepreneur) et enseignent sur leur temps libre. Cela offre aussi l'avantage de permettre aux élèves de découvrir un métier. »

Libre? dans le choix du tuteur

Mais le principe de liberté s'applique également aux familles « Les élèves regardent le profil des personnes et choisissent un ou plusieurs professeurs à contacter en fonction de leurs diplômes, de leur prix et des recommandations des parents. » A titre d'exemple, Mailys, ancienne étudiante d'ESCP Europe et du CELSA, donne des cours de français à des lycéens, pour 25 euros l'heure. De la même façon, Lisa garde un petit garçon à Londres, et propose son heure de babysitting pour 13 euros. Quant à Hélène, elle a validé un master en droit et offre des cours d'histoire pour 13 euros l'heure, à destination des primaires.

Education, Tutor, abroard, cours, particuliers, expat, expatriés, français, francophones, french, communauté, actualités, informations, Londres, Royaume, Uni, UK, enseignement, tuteurs, babysitting, scolarité, pédagogie, Concrètement, comment ça marche ?

Familles et tuteurs échangent un premier mail, après quoi, ils ont la possibilité de converser de vive voix au téléphone. Si le courant passe, le premier rendez-vous est pris. Et ce, en quelques clics seulement !La rapidité est en effet un grand avantage de My Tutor Abroad. « L'époque où vous alliez poser des annonces dans les écoles ou appeler une agence de cours particuliers et mettre une semaine à trouver un tuteur est révolue. S'il y a un examen comme le bac et que vous avez besoin d'une aide en urgence, vous pouvez le trouver très rapidement ».

 Libre? dans la somme que chacun est prêt à investir

Chaque prestation étant différente, les tarifs oscillent entre 10 et 50 euros. Le co-fondateur de la plateforme réaffirme : « C'est au tuteur de décider à combien il estime son travail, et aux familles de déterminer si elles souhaitent investir 18 euros dans un accompagnement éducatif, ou accorder 40 euros à un professeur qui a plus d'expérience ». A l'heure actuelle, l'accès au service est gratuit, mais sera payant à terme, sur la base d'un abonnement. Le site web : www.mytutorabroad.com

 

Marie Coquille et Laurent Colin (www.lepetitjournal.com/londres), le 6 septembre 2016

 

Plus d'infos et d'actus sur Londres : inscrivez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER 

Et suivez-nous sur Facebook et Twitter

 

Site web : http://mytutorabroad.com

 

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 CommentairesRéagir
Sur le même sujet