OXFORD STREET – Vers la fin des voitures diesel… et de la circulation ?

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 08/01/2017 à 19:04 | Mis à jour le 08/01/2017 à 19:10

Avec ses 2,5 km, Oxford Street, QG de tous les « serial shoppeurs », est la plus longue rue commerçante au monde. Mais elle ne brille pas que par ses lumières et ses boutiques. Elle est aussi connue maintenant pour être l'artère la plus polluée d'Europe. Explication.

Les derniers relevés de dioxyde d'azote sont particulièrement éloquents et alarmants. Les mesures montrent un record de 120 milligrammes de NO2 par mètre cube d'air, selon Andrew Grieve, chercheur au King'sCollege, alors que la limite législative est de 40. 

Urgence écologique et problème de santé publique

La capitale britannique suffoque. C'est ce qu'affirme aussi le magazine "Avenue de l'Europe" dans son reportage "Brouillard sur les villes" dont vous pouvez visionner un extrait ici.

Pollution, Londres, Oxford, Street

Cette pollution récurrente est dénoncée par ClientEarth. L'association de juristes éco-citoyens engagés pour sauver la planète est en procès contre le gouvernement britannique pour non-respect des normes et entend bien ainsi faire bouger les choses. Désignés comme responsables, les moteurs diesel sont largement montrés du doigt et selon l'association, ce genre de véhicule doit être banni du centre-ville.

Va-t-on y venir ? L'avenir nous le dira. L'association peut en tout cas compter sur un allier de taille en la personne du maire de Londres, Sadiq Khan, qui a récemment annoncé son intention de rendre Oxford Street piétonne (lire notre article du 31 juillet). A suivre... 

Marie Coquille et Laurent Colin (www.lepetitjournal.com/londres), le 8 janvier 2017

 

Lien utile : http://www.clientearth.org

 

 

 

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale