TEST: 2269

Avec son nouveau site proche de Londres, Petrossian prend le Brexit à contre-pied

Par Laurent Colin | Publié le 21/11/2021 à 21:18 | Mis à jour le 21/11/2021 à 21:18
Photo : Petrossian
Petrossian caviarologue à Londres nouveau laboratoire UK

La célèbre maison française Petrossian ouvre un laboratoire de préparation et de maturation du caviar sur le sol britannique pour lutter contre les embuches bureaucratiques liées au Brexit.

 

L’entreprise familiale née à Paris en 1920 recherche et fait mûrir le meilleur caviar du monde depuis plus d’un siècle. La filiale de la marque a été créée au Royaume-Uni il y a sept ans. Les produits Petrossian ont très vite gagné les meilleurs restaurants et hôtels de luxe du territoire. Et en 2020, une boutique en ligne a vu le jour pour permettre à tous les consommateurs outre-Manche d’accéder au plus grand nombre de spécialités Petrossian.

Depuis le Brexit, les nouvelles réglementations et les lourdes procédures qui pèsent sur les importations alimentaires ont incité la marque à développer son propre laboratoire de caviar, ici au Royaume-Uni, dans la périphérie de Londres à Chessington précisément. Une manière d’être plus autonome et flexible face à la demande des clients. Résultat, le 10 novembre, la première boîte de vente au détail a été confectionnée sur le site britannique.

 

Le caviar Petrossian s'implante à Londres avec un nouveau laboratoire

Résumé d’un casse-tête administratif et logistique

Raphaëlle Simmons, directrice générale de Petrossian au Royaume-Uni, explique : « Jusqu'à présent, nous devions prévoir les produits dont nous pourrions avoir besoin six semaines à l'avance. Le siège social à Paris devait demander des permis d'exportation pour des numéros de lots spécifiques en quantités précises. Ils nous envoyaient les permis d'exportation, puis nous devions à notre tour demander des permis d'importation, ce qui pouvait prendre jusqu'à cinq semaines au total. Il nous fallait ensuite une semaine pour emballer, expédier et passer le contrôle des frontières. Et là pas le droit à l’erreur. Une seule boîte au-dessus ou en dessous de ce qui est spécifié sur les bordereaux bloquait tout. Un processus très lourd pouvant entrainer des pénuries ou des gaspillages de produits. »

 

Avec son nouveau site, Petrossian affirme sa présence au Royaume-Uni

Afin de changer la donne et de toujours optimiser la qualité, Petrossian a recruté un nouveau caviarologue pour prendre en charge l'ensemble de la production de caviar au Royaume-Uni. Cela comprend notamment la réception des matières premières, le contrôle de la maturation, le conditionnement, la traçabilité, la gestion des stocks et un rôle d’expert-ambassadeur de Petrossian auprès des chefs.

Au niveau logistique, Petrossian importe des boîtes mères de caviar de 1,8 kg. Elles sont réfrigérées dans une chambre d'affinage, retournées régulièrement et frappées au marteau pour s'assurer qu'aucune bulle d'air ne puisse affecter le caviar. Le processus de maturation du caviar peut prendre de quatre à douze mois.

 

Petrossian implante un nouveau laboratoire à Londres pour ses caviars

 

« Nous importerons moins souvent, mais en plus gros volumes, commente Raphaëlle, ce qui nous fera gagner beaucoup de temps et de démarches administratives. Les produits au Royaume-Uni auront une durée de conservation plus longue car ils ne seront pas soumis au processus d'importation de six semaines. Nous serons également en mesure d'offrir une plus grande palette de produits et dans différentes tailles de conditionnement. Nous pourrons même affiner le caviar à la demande pour les chefs en fonction de leurs attentes. Ces derniers seront en contact direct avec notre caviarologue. Une manière de tisser des relations encore plus étroites et personnalisées avec les chefs, ce dont nous sommes très fiers chez Petrossian. »

 

Livraison gratuite et en 24h à partir de £120 d'achat

www.petrossian.co.uk

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale