Affronter l’angoisse de la vieillesse au théâtre en riant dans une pièce d’In Itinere

Par Capucine Taconet | Publié le 23/11/2022 à 10:08 | Mis à jour le 23/11/2022 à 11:09
La pièce Pourquoi les vieux, qui n’ont rien à faire, traversent-ils au rouge ? de in itinere collectif à Londres

Pourquoi les vieux, qui n’ont rien à faire, traversent-ils au rouge ? Derrière ce titre incongru se cache une pièce de théâtre produite et mise en scène par In Itinere Collectif. Après une tournée en France au début de l’année, la troupe a joué à Londres, dans le cadre du festival Voilà ! Europe. Lepetitjournal.com a beaucoup aimé et vous la conseille.

 

Dans le public, les rires fusent un instant, les mines prennent un air grave le moment d’après. Face aux spectateurs, sept comédiens sont sur scène. Tous vêtus d’un masque, ils incarnent tour à tour vieux et aide-soignants, dans les scènes quotidiennes d’un Ephad comme beaucoup d’autres.

 

L'affiche de la pièce pourquoi les vieux qui n'ont rien à faire traversent-ils au feu rouge à Londres

Trois semaines d’immersion en Ephad pour donner vie à un spectacle parfois absurde mais jamais glauque

L’alzheimer, le désir et la sexualité, l’oubli des proches, le retour en enfance, sont quelques-uns des thèmes abordés par le spectacle. Pourtant, pas de gravité excessive à la pièce. Les dialogues et les gestes sont justes, et ne laissent aucun spectateur indifférent, peu importe l’âge. La pièce « sent le vécu », et pour cause : la troupe de comédiens a passé trois semaines dans un Ephad à observer soignants et résidents. Une expérience qui les a aidé à « prendre la température de la vieillesse » dans notre société et à la mettre en scène dans un spectacle comico-tragique. À la fin, si nous devons encore chercher une réponse posée dans le titre, nous comprenons que les vieux veulent avant tout se sentir vivants, jusqu’au bout.

 

 

Capucine Taconet

Capucine Taconet

Journaliste en formation à l'IPJ, Capucine a retrouvé avec joie la rédaction en septembre 2022, après un stage. Elle aime l'Amérique latine, les jeux de mots, et les clémentines.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale