Vendredi 3 juillet 2020

Le Portugal ouvre ses frontières avec l’Espagne ce 1er juillet

Par Lucie Etchebers-Sola | Publié le 30/06/2020 à 23:25 | Mis à jour le 01/07/2020 à 10:52
ouverture Frontieres Espagne Portugal

 
Le Premier ministre espagnol a annoncé l'ouverture des frontières de l'Espagne aux pays appartenant à l'espace Schengen le 21 juin, à l'exception des frontières terrestres et fluviales avec le Portugal qui ouvrent ce 1er juillet. Les frontières à l’intérieur de l´espace Schengen sont quant à elles ouvertes depuis le 15 juin. Bruxelles vient de publier la liste des pays pouvant voyager vers l´Europe, ne sont pas autorisés à entrer dans l´espace européen les vols provenant de 15 pays parmi lesquels les Etats-Unis, la Russie, le Brésil et les pays africains de langue portugaise.

 

Une cérémonie entre les dirigeants portugais et espagnols

Le 16 mars dernier, le Portugal et l’Espagne ont fermé leurs frontières terrestres communes en réponse à la crise sanitaire qui a frappé l’Europe. Seuls treize points de passages sont restés ouverts, destinés au transport de marchandises, aux travailleurs transfrontaliers et aux personnes domiciliées dans l’un des deux pays. À l’issue d’une vidéoconférence qui s’est déroulée le dimanche 14 juin, le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a annoncé la réouverture des frontières de l’Espagne avec tous les pays membres de l’espace Schengen le 21 juin, à l’exception du Portugal, par précaution sanitaire. Il était possible de voyager directement entre la France et le Portugal par voie aérienne sans restrictions, depuis le 15 juin, date du déconfinement total en France. La frontière hispano-portugaise quant à elle a attendu jusqu’au 1er juillet pour rouvrir, selon le souhait du gouvernement portugais. Une cérémonie officielle a lieu ce jour en présence des dirigeants portugais et espagnols. Le Président de la République portugaise, Marcelo Rebelo de Sousa et le roi Felipe VI d’Espagne seront présents, accompagnés de leurs Premiers ministres respectifs, António Costa et Pedro Sánchez. La réouverture se fait entre les villes de Caia et Badajoz, à l’Est du Portugal et est suivie d’un déjeuner au Portugal.
 

La fin des contrôles aux frontières

Parmi les mesures qui accompagneront la réouverture des frontières entre le Portugal et l’Espagne, les deux pays se sont accordés pour lever la quarantaine imposée depuis le 15 mai dernier à toutes les personnes arrivant en Espagne en provenance de l’extérieur. A partir du 1er juillet, il n’y aura donc plus de contrôles aux frontières terrestres et fluviales. Le Premier ministre espagnol a justifié sa décision en raison de l'évolution favorable de la pandémie en Espagne. Si le pays sort enfin la tête de l’eau, le Portugal en revanche fait face à une résurgence du Covid-19 qui continue de se propager, notamment dans la région métropolitaine de Lisbonne qui accuse une augmentation inquiétante du nombre de nouveaux cas depuis le début du mois de juin. C’est sans doute l’une des raisons pour laquelle le gouvernement portugais a souhaité attendre jusqu’au 1er juillet pour lever les restrictions de circulation.

 

L’Europe respire

Après des mois d’isolement, les gouvernements des pays de l’Union Européenne estiment avoir suffisamment maîtrisé la progression du virus pour rouvrir sans risque les frontières de l’Europe. Le retour à la libre circulation se fera toutefois de façon progressive et décalée avec des dates et des restrictions différentes dans certains pays (accès avec test ou quarantaine au préalable). Le 15 juin, une grande partie des Européens ont déjà retrouvé la possibilité de voyager chez leurs voisins. L’Allemagne, la Belgique, la France et la Grèce ont notamment rétabli la libre circulation avec tous les pays de l'Union européenne. D’autres, comme le Royaume-Uni, ont choisi de mettre en place une quarantaine de quatorze jours obligatoire pour les voyageurs arrivant de l'étranger. Les autorités irlandaises déconseillent toujours tout voyage « non-essentiel » à destination de leur pays et impose des tests au Covid-19 aux personnes ne souhaitant pas effectuer de quarantaine. La Roumanie n'accueille que ses propres ressortissants et les voyages a destination de Chypre sont tout bonnement impossibles jusqu’à nouvel ordre. Pour faciliter la circulation des voyageurs, la Commission européenne a mis en ligne une plateforme interactive en 24 langues pour guider les Européens qui souhaitent voyager dans l’UE afin de bien respecter les mesures de sécurité sanitaire de chaque pays et planifier leurs vacances en tenant compte de la situation épidémiologique.

 

Ouverture des frontières en Europe

 

 

0 Commentaire (s)Réagir