Jeudi 23 mai 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Cordon Bleu Paris : « L’international se vit au quotidien »

Par Le Cordon Bleu Paris | Publié le 14/05/2019 à 16:37 | Mis à jour le 14/05/2019 à 16:37
cordon bleu bachelor

Fort de plus de 120 ans d’existence, Le Cordon Bleu est le premier réseau mondial d’instituts d’arts culinaires et de management hôtelier. Y sont formés chaque année près de 20 000 étudiants, de plus de 130 nationalités, dans 20 pays différents. Parmi ses nombreux cursus, Le Cordon Bleu Paris dispense trois formations à destination des jeunes talents souhaitant se former au management dans un environnement multiculturel : le Bachelor en Management des Arts Culinaires, le Bachelor en Management Hôtelier International, et un cursus Métiers du Vin et Management.

bachelor cordon bleu
©Le Cordon Bleu International

Sylvy Morineau, Directrice Académique, Le Cordon Bleu Paris, nous présente ces parcours où prime la philosophie de l’excellence.

 

Des parcours où adaptation et sens du relationnel sont maîtres-mots

 

Les bachelors en Management Hôtelier International et en Management des Arts culinaires, ainsi que la formation aux Métiers du Vin, dispensés par Le Cordon Bleu Paris, ont pour objectif de former de futurs managers d’équipe dans les secteurs de la gastronomie, de l’hôtellerie et du vin. Les deux Bachelors sont dispensés en partenariat avec l’Université Paris-Dauphine, où les étudiants réalisent leur dernière année afin de développer leurs compétences entrepreneuriales. A l’issue de ces deux formations, un double diplôme est délivré par chacun des établissements. 

 

Dispensés sur 3 ans, les deux Bachelors s’adressent à des jeunes à partir de 18 ans, possédant déjà une expérience professionnelle dans le secteur : « Nous formons à un métier relationnel, où le client est mis en lumière : il faut être à la fois très professionnel, savoir s’adapter, et avoir un bon relationnel.(...) Les étudiants ayant vécu en expatriation ont beaucoup de facilités, car ils ont acquis une ouverture sur les autres et une grande capacité d’adaptation. », explique Sylvy Morineau.

 

Une pédagogie qui alterne théorie et pratique

 

La pédagogie de l’institut Le Cordon Bleu se distingue notamment par un enseignement qui allie habilement théorie et pratique. Les étudiants en Bachelor alternent ainsi une semaine de cours théoriques en management (marketing, RH, commerce, économie…), avec une semaine de cours pratiques (ateliers, mises en situation…), tout au long de leur cursus. De même pour la formation Métiers du vin et Management, durant laquelle la théorie s’accompagne de la découverte des produits, de séances de dégustations et de rencontres avec des professionnels du secteur.


« Les étudiants veulent vivre une expérience, et c’est en vivant quelque chose que l’on apprend le mieux. Aujourd’hui, la théorie ne suffit plus : il faut une interactivité, qui permette à l’étudiant de se mettre en situation, avec des études de cas, des visites, et des rencontres avec professionnels. C’est ce que nous proposons, avec des formations très actives. »

 

©Le Cordon Bleu International bachelor
©Le Cordon Bleu International

 

La dimension internationale au coeur des cursus
 

Depuis de nombreuses années, Le Cordon Bleu s’est établi dans la scène internationale en développant à la fois des formations d’excellence dans les arts culinaires et en management hôtelier et tourisme. Afin d’offrir le meilleur enseignement et pour s’adapter à l’évolution de la demande, Le Cordon Bleu a noué plus de 15 partenariats privilégiés avec des autorités gouvernementales, universités et organismes spécialisés. 

 

Avec une présence dans 20 pays et une renommée mondiale, la dimension internationale est au coeur de l’institut Le Cordon Bleu, comme l’explique la Directrice Académique : « L’international se vit au quotidien dans les classes, qui rassemblent plus de 45 nationalités différentes. De cette façon, les étudiants sont immergés dans la multiculturalité et s’enrichissent de la culture de l’autre. Nous formons à de vrais métiers internationaux, grâce à un savoir-faire français adapté à toutes les cultures du monde. » 

 

Un niveau d’anglais élevé est demandé aux étudiants à leur entrée. En effet, certains cours sont dispensés en anglais, et traduits en français par un interprète, et vice-versa. « Un bon niveau d’anglais leur permettra de s’adapter à toutes les structures internationales. La pratique du français est aussi fondamentale dans de tels secteurs. », ajoute Sylvy Morineau.

 

Au-delà de cet environnement multiculturel, les étudiants sont amenés, durant leur Bachelor, à réaliser deux stages, l’un en France, puis un autre à l’étranger : « A l’issue des stages, les étudiants reviennent avec plus de maturité, et connaissent les réalités professionnelles. Ils sont encore plus motivés dans leur orientation. En deuxième année, l’élève a 11 mois de stage à son actif, et peut ainsi se positionner en tant que manager. » 

 

En début de deuxième année, une expérience de 3 mois à l’étranger est également prévue, pour se former aux arts culinaires dans l’un des instituts Le Cordon Bleu : 

 

« L’étudiant peut, par exemple, aller en Thaïlande apprendre la cuisine thaï, ou au Japon apprendre la cuisine japonaise, ou encore apprendre la gastronomie française dans un autre pays. Cela leur permet de découvrir un autre environnement professionnel. »

 

Concernant le parcours Métiers du vin et Management, il s’étale sur 10 mois, et comprend 4 mois de stage : « Durant cette formation, les étudiants réalisent une première expérience en vendange pendant 15 jours, où ils vont cueillir les raisins et faire les pressages avec les vignerons. Puis, ils partent à la découverte d’une entreprise pendant 6 semaines. Enfin, ils effectuent un dernier stage de deux mois dans une entreprise correspondant à leur projet professionnel, avec souvent des perspectives d’embauche à la fin. »

 

Des tremplins vers des carrières internationales

 

A la suite du Bachelor en Management des Arts Culinaires, du Bachelor en Management Hôtelier International, et du cursus Métiers du Vin et Management, les étudiants disposent d’une grande palette de débouchés. Ils peuvent choisir de poursuivre leurs études en Master (à partir de 2020) pour se spécialiser, de monter leur propre entreprise, ou de se diriger vers l’une des nombreuses carrières de prestige qui s’offrent à eux, en France ou à l’étranger :

 

« Suite à la formation Métiers du vin et Management, ils peuvent choisir de devenir sommelier, d’ouvrir un bar à vins, de faire de l’import-export, d’être journaliste dans le domaine du vin, ou agent de vigneron. Les diplômés des formations bachelors peuvent travailler dans tous les hôtels et restaurants du monde : ils savent gérer un service, toutes les unités d’un hôtel, une cuisine et ont des compétences en gestion, marketing, économat, RH… Ils parlent l’anglais, le français, et apprennent durant leur formation deux autres langues étrangères. A l’issue de la formation, ils maîtrisent quatre langues, et peuvent travailler dans le monde entier..», conclut Sylvy Morineau, Directrice Académique de l’institut Le Cordon Bleu Paris.

 

Participez aux Portes Ouvertes de l’institut Le Cordon Bleu Paris. 

Inscriptions en ligne ici

 

©Le Cordon Bleu International bachelor

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Ma Vie d'Expat

New York Appercu
SOCIÉTÉ

« Robert et Simone »: le dating francophone s’invite à New York

S’il y a un domaine où le choc culturel peut frapper fort, c’est bien celui de la séduction. Pour y remédier, Valérie-Anne Demulier lance « Robert et Simone », le dating francophone.

Expat & Politique

Beyrouth Appercu
Élection Européenne

ELECTIONS EUROPEENNES 2019 – Les 34 listes en lice

Allons enfants, À voix égales, Neutre et actif, Espéranto – langue commune équitable pour l’Europe… connaissez-vous toutes les listes qui se présentent aux élections européennes de dimanche prochain ?

Le Mag

Quels sont les meilleurs vins du monde ?

Le plus grand concours viticole du monde vient de rendre son verdict. Parmi les milliers de vins en compétition, seuls 50 ont reçu le titre très prisé « Best in Show ». Les vins français figurent-ils

Sur le même sujet