L’approche du coronavirus réussie en Nouvelle-Zélande

Par Article Partenaire | Publié le 04/01/2021 à 14:50 | Mis à jour le 05/01/2021 à 13:47
Nouvelle Zélande Paysage Montagne Lac

La Nouvelle-Zélande a réussi à maîtriser le coronavirus à deux reprises. Depuis, le gouvernement a levé la plupart des mesures dans le pays. Il y a quelques semaines, un grand événement sportif en présence de public a même eu lieu à nouveau. Les voyageurs étrangers sont pour l’instant toujours interdits d’entrée, même s’ils disposent d’un visa Nouvelle-Zélande valable.

 

La Première ministre récompensée pour son approche de l’épidémie

La Première ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, a remporté les élections avec une grande facilité début octobre. Cela est probablement dû en partie à sa gestion efficace de l’épidémie du coronavirus. Grâce à des mesures strictes, le virus a été rapidement maîtrisé en Nouvelle-Zélande. Lorsqu’en août, après une longue période de cent jours sans cas nouveaux, de nouvelles contaminations ont été détectées, des mesures strictes mais efficaces ont été prises. La ville d’Auckland, où le virus a réapparu, a été mise en confinement. Quelques semaines plus tard, Mme Ardern a annoncé que le virus avait de nouveau été combattu avec succès. 

Depuis le mois d’octobre, quasiment toutes les mesures et restrictions dans le pays ont été levées. Le port du masque n’est plus obligatoire, ni la distanciation sociale. À la mi-octobre, un match de rugby a même eu lieu avec de nombreux spectateurs entassés encourageant les joueurs. La politique de la Première ministre pendant la crise de la Covid-19 a probablement contribué à son énorme victoire lors des élections. 

 

Restrictions d’entrée toujours en vigueur 

Bien que pratiquement toutes les mesures aient été levées, des restrictions importantes s’appliquent toujours aux étrangers qui souhaitent visiter le pays. Pour empêcher les voyageurs étrangers de transmettre le virus, une interdiction d’entrée en Nouvelle-Zélande s’applique toujours et jusqu’à nouvel ordre. Seuls les voyageurs de nationalité néo-zélandaise ou australienne et les personnes ayant un permis de séjour permanent pour la Nouvelle-Zélande sont autorisés à se rendre dans le pays. 

Cependant, des autorisations spéciales peuvent être accordées dans des cas exceptionnels. Cela peut être le cas  lorsque des membres de la famille sont gravement malades ou décèdent en Nouvelle-Zélande. Les voyageurs doivent pouvoir prouver, au moment de l’enregistrement avant le vol, qu’ils observeront la quarantaine à leur arrivée en Nouvelle-Zélande, en présentant la réservation de l’établissement où ils séjourneront. En outre, des exceptions sont parfois faites pour les professionnels de santé qui souhaitent fournir des services essentiels en Nouvelle-Zélande. Ces personnes doivent en faire la demande en ligne avant leur départ pour pouvoir obtenir une dérogation à l’interdiction d’entrée.

 

Demander le visa Nouvelle-Zélande (NZeTA) 

L’interdiction d’entrée sur le territoire s’applique également aux personnes qui détiennent déjà un visa ou un NZeTA valable pour la Nouvelle-Zélande. La date à laquelle cette interdiction sera levée n’est pas encore connue. Il est néanmoins possible de demander un visa néo-zélandais dès maintenant. Les demandes de visa sont généralement traitées en cinq jours ouvrables, comme préalable à l’épidémie de coronavirus. Comme la NZeTA est valable 2 ans à partir de son approbation, les voyageurs peuvent déposer une demande dès maintenant. Ils pourront alors se rendre en Nouvelle-Zélande pendant la période de validité de 2 ans du visa. Il n’est pas nécessaire de remplir une date d’arrivée exacte dans le formulaire. Par conséquent, les voyageurs qui prévoient de se rendre en Nouvelle-Zélande après la crise sanitaire de coronavirus peuvent demander leur visa dès maintenant.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique