Lundi 25 janvier 2021

Java : Coup de cœur pour Batukaras, Nico nous raconte

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 15/11/2020 à 22:30 | Mis à jour le 16/11/2020 à 09:03
RNV guesthouse Java

Nico et son épouse souhaitaient quitter la France depuis 20 ans. Après de nombreux voyages, le couple tombe sous le charme de Batukaras, petit village situé sur la côte ouest de Java. La petite famille s’y installe et RNV guesthouse, éco-lodge respectueux de l’environnement, voit le jour. Nico nous parle de son projet, de Batukaras, de son spot de surf et de l’impact de la pandémie sur la population.

 

Quelques mots sur votre parcours ? Comment êtes-vous arrivés en Indonésie ?

Je suis de formation autodidacte, sans diplôme. J'ai toujours travaillé dans le bâtiment pour finir en bureau d'études de conception. J'ai toujours aimé concevoir des bâtiments avec une vision écologique et durable. Ma femme travaillait dans un laboratoire d'optique en tant qu'assistante commerciale. Depuis plus de 20 ans, nous souhaitions quitter la France pour vivre autrement, plus libres, plus proches de la nature. Nous avons attendu que notre fille Rose soit en âge de partir (elle avait 8 ans lors de notre départ). 

Pourquoi avoir fait le choix de vous installer à Batukaras ? 

Batukaras est un coup de cœur. Nous avons visité pas mal d'endroits, le Sénégal, la Costa Rica, le Sri Lanka, bien évidemment Bali, le Vietnam... mais dès notre première visite à Batukaras, nous avons ressenti "un truc".  Ici la vie n'est pas la même, le temps passe plus lentement. On y trouve encore une vie de village, avec ses rizières, ses pêcheurs, sa vie de communauté. Le tourisme n'est pas la ressource principale, la vie se fait encore au rythme des saisons, en connexion avec la nature. Et puis... Quelle vague !! Le spot de surf principal de Batukaras, le Point, peut délivrer des vagues uniques qui les classe dans le top 10 des meilleures vagues de pointe du monde. Rajoutez à cela que la plage est sans danger pour les petits et les grands, et vous comprendrez pourquoi nous sommes là :)

Un éco hotel, en symbiose avec l’environnement : quelles ont été les difficultés liées à la création de votre concept ? 

Lorsque nous avons pris la décision de nous installer à Batukaras, pour nous c'était une évidence de créer une structure éco responsable. Nous souhaitions limiter notre impact sur l'environnement, tout en proposant du confort. Pour arriver à ce résultat, nous avons décidé de construire avec des matériaux locaux (bambou, cocotier, etc) provenant de l'environnement proche. Ainsi, les charpentes des bungalows sont construites avec du bois de cocotiers directement coupés sur notre parcelle, du bambou poussant à 2 km de chez nous, les "tuiles" sont des feuilles de plantes poussant dans la mangrove à proximité, tressées par les femmes du village. De la même manière, tous les ouvriers ayant travaillé sur le chantier vivent à proximité et sont désormais nos voisins. Une vision écologique peut difficilement se passer d'une vision sociale. Nous n'avons pas d'air conditionné, nos bungalows sont auto-ventilés, tous nos éclairages sont LED, notre eau provient de notre puits, l'eau de boisson aussi (filtration Nazava Riam), et nous utilisons des toilettes sèches que nous compostons. Ce dernier point étant peut-être celui qui provoque la plus grande surprise chez nos clients "locaux". L'absence d'eau est pour eux une surprise, mais une fois le premier effet passé, tout se passe bien car cela fonctionne parfaitement. Nous sommes quand même la seule espèce animale à délibérément polluer notre eau... 

Vous proposez uniquement les petits-déjeuners, vous avez donc fait le choix pour vos hôtes de leur faire découvrir les restaurants et warung environnants ? 

C'est exactement cela. Nous proposons uniquement les petits-déjeuners sur place. Il y a pléthore de petits warungs, de restaurants locaux aux alentours qui méritent d'être découverts, à des prix défiants toute concurrence. Toutefois, nous organisons quand même quelques fois des barbecues sur place, poissons, langoustes, etc servis sur une feuille de bananier avec le traditionnel Nasi Liwet. A déguster avec les doigts évidemment !

Batukaras surf

Votre éco hôtel est situé près d’un spot de surf; ce spot est-il d'un niveau débutant ou confirmé ? Y a-t-il des cours ?

Le gros avantage de Batukaras, c'est que le spot principal est abordable quel que soit votre niveau. Les jours de grosses vagues, les surfers confirmés se feront plaisir à essayer de prendre des tubes au ras de la falaise, tandis que les débutants resteront au milieu de la baie à attendre des vagues plus abordables sans danger. Le club de surf de Batukaras, structure associative locale, propose des locations de planches (en général des longboards, mais nous pouvons trouver des planches différentes sur demande) et des cours de surf pour les débutants, mais aussi du perfectionnement avec parmi les meilleurs longboarders d'Indonésie.

Batukaras surf

Que proposez-vous en dehors du surf ? 

Batukaras ne se limite pas à la plage et au surf, même si la plupart de nos clients viennent pour cela. Il y a de nombreuses autres activités, notamment en eaux vives : bodyrafting au Green Canyon ou Green Valley, mais aussi balades à pied dans les collines au-dessus de notre guesthouse, sorties en canoë dans la mangrove, snorkeling à Pangandaran... ou bien ne rien faire, en observant la jungle depuis la piscine. Chaque activité peut être adaptée aux petits et grands en durée et niveau de difficulté, nous travaillons uniquement avec les meilleurs guides locaux.

La fermeture des frontières a impacté votre activité, est-ce que le tourisme local redémarre ? Qui sont en général vos clients ?

En effet, la pandémie nous a durement impactés, même si absolument aucun cas n'est recensé dans la zone. Nous avons dû fermer de fin mars à juillet. Depuis juillet, le tourisme local redémarre sur Batukaras, essentiellement le week-end. Nous avons quelques clients Indonésiens, essentiellement de Bandung ou Jakarta. Toutefois, notre clientèle est désormais essentiellement constituée d'expatriés, Français ou Européens, en famille ou en couple, qui souhaitent échapper au rythme effréné et à la pollution des grandes métropoles indonésiennes et profiter du calme et de la nature préservée de Batukaras.

Comment les habitants vivent cette pandémie ? Des aides privées ou du gouvernement se sont-elles mises en place ?

Au début de la pandémie, les habitants de Batukaras étaient un peu effrayés par cet ennemi invisible. D'ailleurs, Batukaras est resté totalement fermé à tous visiteurs extérieurs pendant 3 mois. L'impact économique est non négligeable, surtout pour les hôteliers et restaurateurs, mais aussi pour les jeunes qui vivent beaucoup de petits boulots avec les touristes étrangers (locations de scooters, guides, etc). Batukaras étant perdu au bout de la route, il ne bénéficie d'aucune aide gouvernementale ou presque. Au début de la pandémie, quelques familles ont reçu de bons pour aller chercher du riz gratuitement. Il y a eu quelques collectes de fonds organisées par des étrangers qui ont permis d'aider quelques familles. Mais la meilleure façon d'aider, c'est de venir et de consommer sur place.

Comment fait-on pour se rendre chez vous ?

De Jakarta, il y a plusieurs options. Vous pouvez venir en voiture ; les routes pour sortir de Jakarta s'étant améliorées, il vous faudra environ 8h. Une autre solution est le train, au départ de Gambir vers Banjar. Là aussi il y a environ 8h de train, puis 2h de van avec chauffeur (que nous gérons). Le train est très confortable et sûr en classe business, et les paysages valent le détour. La dernière solution, la plus rapide, est de prendre l'avion depuis l'aéroport d'Halim (vols les vendredi/ lundi/ mardi) jusqu'à Nusa Wiru. 1h de vol au-dessus de la jungle et des volcans à 3000 m, et vous êtes arrivés ! 15 minutes de transfert et le tour est joué. Cela permet de venir même pour un week-end, même si cela a un coût. 

Avec la Covid, avez-vous mis en place des mesures sanitaires ?

Bien entendu nous avons dû réagir, pour notre sécurité personnelle et pour celles de nos clients. Aucune personne étrangère à l'établissement ne peut entrer au-delà du parking, notre personnel est formé et porte des masques lors du service des petits-déjeuners. L'ensemble des surfaces est nettoyé régulièrement à l'eau de Javel concentrée, et un soin particulier est apporté au nettoyage des bungalows entre chaque client. Les draps sont lavés par une société spécialisée. Nous modifions la disposition des tables du petit-déjeuner pour nous adapter aux différentes réservations et ainsi permettre une certaine distanciation, tout en préservant la convivialité du lieu.

 

Contacts :

RNV guesthouse surf batukaras

 

Le site internet de RNV Guesthouse 

WhatsApp +62 821-172-54321

Facebook 

Instagram 

 

 

 

 

 

 

Restez connectés avec Lepetitournal.com de Jakarta : recevez notre newsletter quotidienne et suivez-nous sur Facebook et Instagram.

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir