TEST: 2262

Istanbul : inauguration de l’île de la Démocratie et de la Liberté

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 28/05/2020 à 03:45 | Mis à jour le 28/05/2020 à 03:45
île de la Démocratie et de la Liberté Istanbul

A l'occasion du 60ème anniversaire du coup d'État du 27 mai 1960, hier, le Président Recep Tayyip Erdoğan, accompagné de Devlet Bahçeli (Secrétaire général du MHP), a inauguré l'île de la Démocratie et de la Liberté (Demokrasi ve Özgürlük adası, ou Yassıada). 

Les services de communication de la Présidence ont annoncé hier sur leur compte Twitter, que Yassıada, qui avait abrité l'une des périodes les plus sombres de l'histoire de la démocratie du pays, allait désormais renaître sous le nom d'île de la Démocratie et de la Liberté.

Yassiada île de la Démocratie et de la Liberté

 

Yassıada, (yassı : plate ; ada : île) une des plus petites îles (18,3 ha) de l’archipel des îles aux Princes, est en effet chargée d’un lourd passé. 

L’île a d’abord servi pendant l’Empire romain d’Orient, pour "accueillir" les ennemis politiques.

Puis, en 1859, elle a été achetée par l’ambassadeur britannique, Henry Bulwer, qui y a bâti une maison de maître, ressemblant plus à un château néogothique.

​île de la Démocratie de de la liberté Istanbul

 

île de la Démocratie et de la Liberté Istanbul

 

Par la suite, il a vendu l’île à Ismail Pacha, khédive d’Égypte. 

La République de Turquie ayant été instituée, l’île est devenue propriété de l’État, et en 1947, sa gestion est confiée à la Marine turque, qui y a effectué des travaux pour y construire des bâtiments afin d’y implanter une école navale, opérationnelle à partir de 1952. 

Enfin, c’est dans cette île que, après le coup d’Etat militaire du 27 mai 1960 (où la junte militaire fit évacuer l’île), ont été condamnés à mort (pour haute trahison et dilapidation de fonds publics) entre autres, Adnan Menderes, le premier Ministre de l’époque (Parti démocrate), ainsi que Hasan Polatkan (Ministre des Finances) et Fatin Rüştü Zorlu (Ministre des Affaires étrangères). Ils furent ensuite exécutés sur l’île d’Imralı (Sud de la mer de Marmara) les 16 et 17 septembre 1961. 

 

27 mai 1960 Turquie
Adnan Menderes, Hasan Polatkan et Fatin Rüştü Zorlu

 

Suite à ces événements, l’île a été remise à la Marine qui y a poursuivi ses formations jusqu’en 1978. Pendant quelques années, l’île a été abandonnée, puis reprise par l’Université d’Istanbul (département de la Vie marine) en 1993, mais désertée de nouveau en 1995 en raison de la distance pour les étudiants mais aussi des conditions météorologiques (vents violents…).

Cette île avait été rebaptisée "île de la Démocratie et de la Liberté" par un décret du Président Abdullah Gül le 12 décembre 2013, avec l’intention d’en faire un lieu de mémoire pour le public turc. 

 

l'île de la Démocratie et de la Liberté Istanbul
Vue sur l'île avant les travaux 

 

Au grand dam de certains mouvements écologistes (notamment Adalar Savunması), qui se battaient depuis plusieurs années pour faire échouer le "bétonnage" de l’île et son "massacre", cette dernière accueille désormais un musée retraçant l'histoire de l'île, un centre de conférences, un complexe hôtelier, et une mosquée.

Sur le même sujet
lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale