TEST: 2262

Imbroglio autour du YKS, l’examen d’entrée à l’université en Turquie

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 06/05/2020 à 03:30 | Mis à jour le 06/05/2020 à 10:44
YKS Turquie examen

Le gouvernement turc a décidé de déplacer, à l'échelle nationale, les examens d'admission à l'université à fin juin, date antérieure à celle annoncée fin mars, suscitant la colère des lycéens sur les réseaux sociaux. 

Initialement prévu les 20-21 juin, puis les 25-26 juillet (fin mars), l’examen turc d’admission à l’université (YKS*) se déroulera finalement les 27 et 28 juin, comme annoncé par Recep Tayyip Erdoğan lundi 4 mai. Ce changement de date a provoqué, sur Twitter, la colère des futurs étudiants, qui ont largement recouru au hashtag #SandiktaGorusuruz (rendez-vous aux urnes) et #yks2020.

À la suite de l'annonce du Président de la République, le président du Conseil de l'enseignement supérieur (YÖK**), Yekta Saraç, a déclaré que l’examen se déroulerait seulement une semaine après la date fixée initialement. Il a aussi demandé aux candidats de ne pas s’inquiéter, et a précisé qu’en 2020, l’examen couvrirait un programme moins dense que d’habitude. Par ailleurs, la durée de l’examen sera rallongée, et le barrage (de 180 points généralement), sera réduit à 170 points.

Mardi 5 mai, le Président de la République a tweeté à l’adresse des jeunes pour les rassurer, et pour leur rappeler que 2020 connaissait des bouleversements, mais que le pays s’en sortirait grâce à la détermination et l'unité. 

Quant à l’examen d’entrée au lycée (LGS***), le ministre de l'Éducation nationale, Ziya Selçuk, a annoncé que chaque élève le passerait dans sa propre école, une première dans l'histoire de cet examen. 

 

*Yükseköğretim Kurumları Sınavı 

** Yükseköğretim Kurulu

***Liseye Geçiş Sistemi

 

Sur le même sujet
lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale