#ErkeklerYeriniBilsin : le hashtag à la mode sur Twitter

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 10/06/2020 à 03:50 | Mis à jour le 10/06/2020 à 11:36
ErkeklerYeriniBilsin tweet

"Que les hommes connaissent leur place" : c’est le hashtag très à la mode utilisé ces derniers jours par de nombreuses utilisatrices turques de Twitter, qui donne un avant-goût des remarques sexistes et misogynes qu’elles entendent au quotidien de la part de certains.

Se mettre à la place des femmes

Ce hashtag, impulsé notamment par des actrices, des musiciens et même par certaines municipalités (!), se propage à grande vitesse sur le réseau social depuis plusieurs jours ; il accompagne des témoignages de discrimination, de harcèlement et de propos sexistes et misogynes tenus envers les femmes. 

Ce hashtag a donc pour but de sensibiliser aux difficultés rencontrées par les femmes chaque jour : sur les clichés, discriminations, critiques et inégalités. 

Exemples de Tweets 

"Mon mari peut travailler s'il le souhaite", (premier tweet à l'origine du hashtag #ErkeklerYeriniBilsin).

"Il portait un mini-short", faisant référence à un discours selon lequel les femmes qui portent des jupes courtes et des shorts sont responsables en cas de harcèlement sexuel.

"La plus belle carrière d'un homme est la paternité" ou "un homme qui n'a pas eu d'enfant est incomplet" critiquant les défenseurs du patriarcat, qui pensent que le rôle de la femme est d’élever les enfants. 

"Un homme ne doit pas rire en public", en référence à des propos prononcés en 2014 par Bülent Arınç, ancien Vice Premier Ministre.

"Apprenez à conduire", insinuant qu’une femme au volant représente un danger…

"Se marier est le rêve de chaque jeune homme"...

erkekleryerinibilsin à la mode sur Twitter
He said yes ! (en référence au fameux "she said yes") 

 

"Nous éclairons notre ville afin que les hommes puissent se promener en toute sécurité dans la rue le soir"(Mairie de Bodrum).

"Notre Centre de conseil et d'aide pour les hommes propose des conseils juridiques et soutien psychologique gratuits pour les hommes victimes de toutes formes de violence" (Mairie d'Eskişehir).

Réactions

Ces tweets créent l’effet de surprise ; les déclarations sexistes sont imposées aux femmes comme si elles allaient de soi, mais en réalité, toutes ces rhétoriques et perspectives misogynes ouvrent la voie aux féminicides, selon Fidan Ataselim, secrétaire générale de la plateforme We Will Stop Femicides, une organisation de défense des droits des femmes qui surveille les féminicides et violences contre les femmes en Turquie. 

Le KADEM (l’Association des Femmes et de la Démocratie – tendance conservatrice) s’est pour sa part montré sceptique, et a annoncé sur son compte Twitter que le hashtag "a atteint une ampleur qui portera préjudice aux valeurs auxquelles nous croyons. Nous condamnons et rejetons cette situation", un tweet largement diffusé et critiqué par les utilisateurs et utilisatrices du tweet #ErkeklerYeriniBilsin.

Ce hashtag, qui est désormais largement relayé par les utilisateurs hommes du réseau social, s’est également propagé dans la partie Nord de Chypre ! 

Sur le même sujet
lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale