Grâce à des femmes, la production de lin renaît en terre égéenne

Par Nathalie Ritzmann | Publié le 05/07/2022 à 19:30 | Mis à jour le 11/07/2022 à 17:41
Photo : Crédit Coopérative Döngü
un champs de culture du lin en turquie

Juin 2022, dans le village de Kahrat situé près de Tire dans la province d’Izmir, certaines des vaillantes fondatrices de Döngü s’activent joyeusement dans les champs d’une surface de 20 acres, soit environ 81 000 ares, pour leur 3ème année de récolte de lin en ces lieux.

 

Production lin Turquie
Crédit photo Coopérative Döngü

 

Döngü, première coopérative de recherche et de développement en Turquie à vocation sociale, vise à soutenir et dynamiser la production agricole en créant des solutions et des modèles permettant aux agriculteurs de continuer à cultiver leurs terres. Elle cherche notamment à renforcer le statut des femmes en milieu rural  et à contribuer ainsi au développement des campagnes. Selon la charge de travail en fonction de la période de l’année, 10 femmes sont employées par la coopérative sur la base d’un salaire horaire.

Un de ses principaux objectifs est de fournir un environnement de coopération entre les producteurs, les consommateurs, les universités, l'industrie et le secteur public. Il est basé sur l'expertise et les connaissances accumulées par ses fondatrices issues de différents horizons professionnels tels que l'ingénierie, la finance, le marketing, la communication, le commerce international, le droit, etc. Ces femmes, qui représentent brillamment la Turquie sur des plateformes nationales et internationales, gèrent ensemble cette organisation transparente et responsable, soucieuse d'une répartition équitable des revenus. 

 

production lin turquie
Les fondatrices de la coopérative lors de la présentation du documentaire "Le cycle du lin" le 30 mars 2022 à l’Institut français à Izmir

 

L’histoire commence avec Burcu K. Uğural, une jeune académicienne de l'université Ege d’Izmir qui développe un projet de production de composites industriels à partir de fibres de lin, une plante durable. Au début, elle cherche, enquête et ne trouve pas une seule fibre de lin produite dans toute l'Anatolie. Elle l’apporte finalement d’Ukraine et poursuit son travail. Grâce au composite durable développé, elle remporte une bourse Tubitak et divers prix dans des compétitions internationales.

Le rêve de cultiver du lin

Plus de fibres sont nécessaires pour développer le produit mais les matières premières sont onéreuses lorsqu'elles sont importées. Burcu et le mentor ingénieur industriel, Zeynep Derece, rêvent de former en Turquie une équipe pour produire les fameuses matières premières. Ces deux femmes entreprennent alors de trouver des personnes partageant les mêmes idées et commencent à faire des recherches pour créer un nouveau modèle de travail collectif. 

 

production lin turquie
Crédit photo Coopérative Döngü

 

Döngü naît le 20 décembre 2018 à Izmir, créée par 9 femmes réunies pour écrire une toute nouvelle histoire sous la direction de Zeynep. Ces femmes pionnières relèvent leurs manches pour redynamiser la production et leur slogan "Savoirs agricoles ancestraux, nouvelles idées" (Tarımda Kadim Bilgiler, Yeni Fikirler) va se retrouver dans le nom complet de la coopérative. Durant l’automne 2018, peu avant sa naissance officielle, Döngü effectue ses premières plantations à Kastamonu et Bartin en mer Noire, deux anciennes régions de production, avant de se diriger l’année suivante en région égéenne vers Tire, puis également Aydın.

Si l’on remonte dans le temps, il faut savoir que la Turquie est en fait un des pays d’origine de cette plante à haute valeur ajoutée apportée et produite depuis des siècles en Anatolie. Durant certaines périodes de l’Empire ottoman et jusque dans les années 40, la production linière est importante, avant de disparaître dans les années 70. Certains anciens de la région de Tire se souviennent d’ailleurs qu’on y trouvait du lin par le passé.

L’origine latine du mot lin - linum usitatissimum - signifie "très utile". Ses tiges sont utilisées pour le textile et l’alimentation. Ce produit nécessite très peu d’entretien, n’a pas besoin ni d’engrais, ni d’irrigation - les eaux pluviales suffisent - des atouts indéniables, compte-tenu du réchauffement climatique et des problèmes d’eau. Ne comportant aucun déchet et permettant de produire de nombreux dérivés - savon, graines, bijoux, textile,  huile  -, c’est assurément un produit d'avenir à développer.

 

 

production lin turquie
Quelques produits proposés par la coopérative Döngü 

 

Döngü continue d’élargir son champ d’action sur un petit bout de terrain situé à Menemen, au nord d’Izmir, dans le cadre du développement des tests de semences nécessaires pour obtenir les autorisations officielles de distribution. Les résultats de ces essais, qui durent 4 ans, seront connus l’an prochain. Chaque année, la production s’est démultipliée et permet ainsi d’avancer dans les différentes phases. La coopérative a bénéficié d’une aide financière du Fonds pour l'environnement mondial (GEF) dans le cadre desdits tests. 

La région égéenne est très fertile en matière agricole, notamment dans le secteur de Küçük Menderes. Environ 142.000 familles vivent de l’agriculture dans la province d’Izmir, dont la moitié sont des femmes.

Les champs sont en fleurs environ pendant un mois en avril et la récolte se fait en général sur quelques jours seulement début juin.

 

production lin turquie
Crédit photo Coopérative Döngü

 

La coopérative adopte les principes de transparence, de responsabilité et de durabilité. Sensible à l'environnement, tout en appliquant la technologie et des idées innovantes à l'agriculture, elle cherche également à faire perdurer les connaissances ancestrales.

Créer un modèle de développement

Döngü mène des études de recherche et développement sur tous les sujets nécessaires pour s'assurer que le lin est produit et traité avec des méthodes correctes et innovantes. Elle essaie de créer un modèle de production génératrice de revenus qui soutient surtout les femmes et les jeunes afin de réduire la migration de ces derniers vers les grandes villes et dans le but de créer un partenariat permanent avec le producteur.

 

production lin turquie
Crédit photo Coopérative Döngü

 

La Coopérative, qui mène également des activités de sensibilisation afin d'expliquer la bonne consommation des graines de lin et des produits alimentaires qui en sont issus, a aussi pour objectif de transférer ce modèle à d'autres régions à travers son modèle unique. 

Une petite anecdote intéressante : nos pionnières avaient demandé une tonne de semences à une des deux banques de graines de Turquie, à savoir l'Institut égéen de Recherche agricole (Ege Tarımsal Araştırma Enstitüsü - Tohum Bankası). Cela a bien fait rire les responsables de l’organisme qui les donnent au compte-goutte. Sur les 7 variétés dont il disposait aux fins de test, deux s’avéraient adaptées à la région égéenne. C'est ainsi que la coopérative a reçu seulement deux graines organiques baptisées Efe et Cemre, plantées en 2021 sur un terrain de 20 acres également, situé dans la ferme Gürdal à Aydın, toujours en région égéenne. La première récolte a eu lieu en juin cette année et le tonnage sera connu dans une dizaine de jours, tout comme celui de Kahrat. 

 

production lin turquie
Crédit photo Coopérative Döngü

 

Le processus d'enregistrement de la première fibre de lin textile égéenne est en cours. L'autorisation de production a été obtenue pour Efe et Cemre en 2021, lors de la procédure conjointe de développement et d'inscription (au lieu d'enregistrement) des semences avec l'Institut précité qui devrait être achevée en 2023.

Le 30 mars dernier, la coopérative a présenté à l'Institut français de Turquie à Izmir le documentaire "Le cycle du lin", qui a permis de découvrir la renaissance de cette plante en terre égéenne. A cette occasion, le Dr Ali Peksüslü, directeur de l'Institut égéen de Recherche agricole, a souligné que l’objectif premier était assurément de relancer la production.

 

 

production lin turquie
Crédit photo Coopérative Döngü

 

Pour la petite histoire, la France est le premier pays producteur au monde de fibre de lin, concentrée essentiellement en Normandie et dans les Hauts-de-France. À St-Amarin, dans le Haut-Rhin, l’entreprise Velcorex Since 1928 a par ailleurs entrepris depuis 2 ans de recréer une filière textile du lin dans la région.

 

> Pour aller plus loin https://dongukoop.com/home/ (en turc et en anglais)

> Sur les réseaux sociaux : 

https://www.facebook.com/dongukoop/

https://twitter.com/dongukoop?s=03

https://www.instagram.com/dongukooperatifi/

https://www.linkedin.com/company/dongu-kooperatifi

https://www.youtube.com/channel/UCSMOH_H8yzZ7lBHSPXrG6Dw

Sur le même sujet
Nathalie Ritzmann

Nathalie Ritzmann

Venue de son Alsace natale il y a plus de 18 ans ; son objectif, faire découvrir la Turquie, son pays d'adoption, avec ses yeux... et son coeur.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale